Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Overshoot Day, Global Footprint Network, jour du dépassement mondial, jour du dépassement au Luxembourg, 29 juillet 2021, empreinte écologique, épuisement de la biocapacité Footprint Network, jour du dépassement mondial, jour du dépassement au Luxembourg, 29 juillet 2021, empreinte écologique, épuisement de la biocapacité
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le 29 juillet, tout sera consommé

Green Planet

Publié le
vendredi 11 juin 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Overshoot Day mondial fait son retour en juillet, après avoir « gagné du terrain » l’an passé. Le 29 juillet, l’humanité aura « avalé » toutes les ressources que la Terre peut régénérer en une année. En 2020, avec l’effet du ralentissement de la consommation dû à la pandémie, c’était le 22 août !

Les calculs de l’ONG Global Footprint Network sont sans appel : le « Jour du dépassement de la Terre » reprend sa marche forcée, un recul de plus en plus inquiétant amorcé il y a une cinquantaine d’années. Le 29 juillet 2021, l’humanité aura consommé toutes les ressources que la Terre peut naturellement régénérer en une année.
/

En 2020, cet « Overshoot Day » était intervenu le 22 août. C’était une progression, mais ce n’était qu’un leurre, une sorte d’anomalie statistique, bien davantage liée au ralentissement général de l’économie, des voyages et de la consommation en général, le tout dû aux confinements généralisés à cause de la pandémie.

La Terre n’aura gagné que 3 jours en 2 ans

L’épuisement des ressources de la planète revient aux niveaux « normaux », dans le droit fil d’un recul graduel observé depuis les années 1970.
/

En 2019, le Jour du Dépassement était tombé le 26 juillet. 2 ans après, la Terre n’aura gagné que 3 jours.

Selon les données mises en perspective par Global Footprint Network qui mesure la demande humaine en ressources biologiques, y compris les services écologiques (nourriture, bois, séquestration du carbone, etc.), il faudrait 1,7 planète pour produire les ressources consommées en une année par l’humanité.

Ainsi, chaque année, la date est calculée en comparant la consommation annuelle de l’humanité en ressources écologiques (Empreinte écologique) à la capacité de régénération de la Terre (biocapacité). Question méthodologie, les indicateurs de l’Empreinte écologique et de la biocapacité sont calculés sur la base des Comptes Nationaux d’Empreinte qui sont produits chaque année en utilisant les dernières données (2017 pour l’édition 2021) disponibles. L’Empreinte écologique et la biocapacité sont alors actualisées à l’année en cours en incorporant notamment les dernières données du Global Carbon Project.

Besoin de mesures !

Pour rappel, le Luxembourg avait déjà épuisé, en date du 15 février, toutes les ressources à sa disposition pour l’année 2021. En 2020, c’était le 16 février.

Dans tous les cas, le retour du Jour du dépassement global en juillet démontre la nécessité pour les décideurs mondiaux de prendre des mesures radicales en faveur de l’environnement, notamment lors de la COP26, qui aura lieu à Glasgow en novembre.

Et cet indicateur mondial rappelle à chacun d’entre nous que les petits pas locaux en faveur de la planète sont autant de pierres à l’édifice d’une planète menacée, à sauvegarder.

Alain Ducat

Photo : Shutterstock
Infographie : Global Footprint Network

Publié le
vendredi 11 juin 2021


Green Planet
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires