Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ADA, microfinance, finance verte, solutions innovantes, échanges B2B, mesure de l’impact social ou environnemental, Rwanda, capacités de résilience, SAM, plateforme africaine d’échanges et de dialogues, RSE, bonnes pratiques sur la finance inclusive et responsable
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La SAM : plateforme africaine d’échanges et de dialogues

RSE

Publié le
mardi 25 janvier 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La 5e Semaine africaine de la microfinance a réuni avec succès plus de 650 professionnels de 52 pays au Rwanda !

Organisée tous les deux ans par l’ONG luxembourgeoise ADA, avec le soutien de la Direction de la Coopération au développement et de l’action humanitaire luxembourgeoise, du Gouvernement du Rwanda et des réseaux de microfinance africains, la SAM (Semaine africaine de la microfinance) est un événement de 5 jours dédié au développement de l’inclusion financière en Afrique. Après le lancement de la 1re SAM en 2013 à Arusha (Tanzanie), la 5e édition s’est déroulée à Kigali au Rwanda, du 18 au 22 octobre 2021. C’était le premier grand événement du secteur à réunir tous les acteurs de la finance durable en Afrique depuis la crise sanitaire.

Les organisateurs de la SAM visent à construire une plateforme africaine commune dans le but de faciliter les échanges et le dialogue, tout en favorisant la collaboration entre tous les acteurs de la finance inclusive.

Au total plus de 650 participants, originaires de 37 pays africains et de 52 pays dans le monde, se sont rassemblés au centre de conférence de Kigali sur une période de 5 jours. Il s’agit d’un grand succès en termes de participation, montrant pour les acteurs du secteur le besoin de se retrouver, après une longue période de rencontres virtuelles.

Partenariat entre le Rwanda et le Luxembourg pour le développement d’un centre financier international à Kigali

La conférence de deux jours, intitulée « On ne naît pas résilient, on le devient », a été inaugurée par le ministre de la Coopération luxembourgeoise, Franz Fayot, et le ministre des Finances et de la Planification économique du Rwanda, Dr Uzziel Ndagijimana. Les deux homologues ont alors dévoilé le protocole d’entente, signé lors de la SAM, en vertu duquel sera créé le Centre financier international de Kigali. Le rôle du Luxembourg au sein du centre consiste notamment à faciliter la mise en place d’un environnement réglementaire favorable à la finance numérique et à l’investissement d’impact pour l’Afrique. Parmi les défis à relever figure le risque de cyberattaques, que le Luxembourg aborde en proposant des services de conseil gratuits en matière de cyberdéfense aux entreprises nationales.

Visionner la session d’ouverture  : https://www.ada-microfinance.org/live-streaming

De par son histoire, le Rwanda a démontré ses capacités de résilience et de réponses aux crises. En termes d’inclusion financière dans le pays des mille collines, celui-ci est passé de 48 % à 93 % en 12 ans. Cela a été possible grâce à la création par le gouvernement de plus de 400 coopératives rurales d’épargne et de crédit (SACCO) ainsi qu’à la plus grande disponibilité des téléphones mobiles et de transactions en argent mobile, dématérialisées. Le secteur de la microfinance joue en effet un rôle clé pour aider les populations africaines à devenir plus résilientes en améliorant l’accès aux services financiers. Cette plus grande résilience devrait accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies.

La SAM, un écosystème pour faciliter les échanges et les bonnes pratiques sur la finance inclusive et responsable

/En plus de deux jours de conférence constituée de 15 panels de discussions et de 5 sessions plénières avec près de 90 orateurs de haut niveau, la SAM a accueilli 20 formations et ateliers accessibles à tous les participants, organisés par la Fondation Grameen Crédit Agricole, Arendt, Banca Etica ou la Social Performance Task Force, entre autres, afin d’échanger et de partager les meilleures pratiques du secteur.

La journée du jeudi a été consacrée aux échanges B2B avec l’organisation du Village des innovateurs et de la Foire aux investisseurs. Dans le premier, les participants ont pu explorer plus de 30 stands présentant des solutions innovantes. Les entreprises présentes ont notamment proposé des solutions pour améliorer la productivité des institutions de microfinance, la collecte et gestion de crédits et de données de leurs clients ou pour intégrer des indicateurs de suivi pour la mesure de l’impact social ou environnemental.

La Foire aux investisseurs a permis la prise de 430 rendez-vous entre les représentants d’institutions de microfinance à la recherche de fonds et des investisseurs, comme la BEI, Triple Jump ou Bamboo Capital, afin d’explorer la possibilité de nouveaux partenariats. Caroline Kamau de Triple Jump, par exemple, a rapporté que son entreprise a participé à plus de 40 de ces speed meetings ; ce qui a permis « d’identifier des bénéficiaires d’investissement très prometteurs et d’entamer des discussions sur les possibilités de collaboration future avec plusieurs investisseurs pairs ». Jean Claude Thetika, le directeur général de FPM ASBL, va dans le même sens en expliquant que « la SAM offre un cadre favorable pour concrétiser des partenariats futurs ! »

ADA : www.ada-microfinance.org
Article tiré du dossier du mois « R é S ili E nce ? »

Publié le
mardi 25 janvier 2022


Avec notre partenaire

ADA (Appui au Développement Autonome)
RSE
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires