Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La qualité de l’air sous la loupe
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La qualité de l’air sous la loupe

Santé-Environnement

Publié le
jeudi 12 janvier 2023 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Saviez-vous que l’air que vous respirez dans vos espaces de vie est 8 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur ? Grâce au laboratoire LLuCS, vous pouvez analyser la qualité de votre air très facilement.

Fondé en 1993, le Laboratoire Luxembourgeois de Contrôle Sanitaire (LLuCS) est spécialisé dans quatre domaines de compétences : les analyses alimentaires, d’eau, d’hygiène et de la qualité de l’air intérieur. Il est actif autant pour les particuliers que pour les professionnels (industries, entreprises, associations, collectivités).

« Nous proposons des kits complets, des solutions clés en main en quelque sorte, pour toutes les pièces d’une maison ou d’une entreprise », souligne Julien Blaise, Business Developer. « Ces kits ont été conçus pour que les personnes puissent réaliser elles-mêmes les prélèvements. Nous pouvons également envoyer une équipe sur place au besoin. Des prélèvements concernant différents polluants sont ainsi effectués, qu’ils soient chimiques ou microbiologiques. »

La qualité de l’air intérieur est primordiale pour avoir une vie saine. « Nous avons par exemple un kit pour la chambre qui reprendra la liste des COV, composés organiques volatiles, que l’on peut y retrouver, ainsi que les aldéhydes et les allergènes. Cet ensemble va représenter la qualité de l’air dans la chambre. Suite à ces mesures, nous remettons un rapport avec un système de notation et des plans d’actions pour améliorer certaines choses. Nous donnerons également des conclusions sur la qualité de l’air. »

Avec l’arrivée de l’automne, l’entretien de la maison est encore plus important. Notamment avec le risque de moisissures dues à des problèmes d’humidité et de température. Le LLuCS est donc également sollicité dans ce domaine (https://www.llucs.lu/actualites/la-moisissure-dans-les-logements-du-luxembourg/?fbclid=IwAR23YmRX5PokAEqMV2DN4NjxHe5XS4Dc2rmzSoRhkYYZwkN5OVlwqcb1VPs).
« Nous sommes avant tout une structure de contrôle et de conseils », continue Julien Blaise. « Mais en parallèle, nous avons également des partenariats avec des sociétés de traitements, si ces solutions sont nécessaires. Le tout est de répondre à tous les besoins de nos clients tout en conservant notre totale indépendance. »

La qualité de l’air et la high-tech

De nos jours, la société tend vers les maisons basse-consommation. Si les professionnels mettent le paquet sur l’isolation, il ne faut pas mettre de côté la qualité de l’air. Il y a donc un travail à réaliser en amont avec les architectes et les constructeurs pour associer la qualité de l’air à l’énergie.

Le LLuCS est donc un acteur important pour que chaque corps de métier avance dans la bonne direction. « Si maintenant, les particuliers souhaitent contrôler la qualité de leur air, ils peuvent se procurer l’un de nos kits adaptés à chaque pièce. Ceux-ci contiennent l’ensemble des éléments pour effectuer les prélèvements. Nous nous occupons du reste avec nos conseils et nos solutions. »

Rachel Susgin, responsable commerciale chez LLuCS, tient également à rappeler que, contrairement aux idées reçues, l’air extérieur est 8 à 10 fois moins pollué que l’air intérieur. « Aérer de manière ponctuelle est important de manière réfléchie. Cette pollution intérieure vient des produits liés aux meubles, résines, peintures, ... Il faut donc rester vigilants car nous passons en moyenne plus de 80 % de notre temps à vivre dans un espace clos et donc, à respirer cet air pollué ! Il est donc très important de vérifier la qualité. Le suivi du CO2 est une bonne indication pour améliorer les espaces de vie et de travail. Il existe également des appareils pour renouveler l’air ambiant. Mais là encore, il faut être rigoureux pour la maintenance. »

L’air peut également être un vecteur pour les sources allergènes. « Nous sommes impliqués dans ce domaine avec des kits pour déterminer le nombre et le types d’allergènes dans l’air », souligne Julien Blaise. « Une bonne source d’informations pour les crèches, les écoles et les résidences pour personnes âgées, par exemple. L’analyse est donc importante mais la prévention joue aussi un rôle majeur pour la santé de tous. En termes de stratégie RSE, cela rentre dans un management responsable. »

À noter enfin que si le LLuCS est actif dans l’analyse de la qualité de l’air, il l’est également dans le domaine du monitoring. Grâce à un petit boîtier, des capteurs et une application, il peut suivre en direct l’évolution de la qualité et agir le cas échéant. « Nous proposons une solution complète, quel que soit le type de demande. » Le monitoring est un outil intéressant pour suivre la qualité de l’air mais aussi pour se rendre compte des consommations énergétiques. Ce suivi a donc un double bénéfice : une surveillance pour la santé et le bien-être ainsi qu’un contrôle des énergies.

Llucs
Photos : ©Llucs et ©Infogreen
Extrait du dossier du mois « Bâtir d’autres modèles »

Publié le
jeudi 12 janvier 2023


Avec notre partenaire

Laboratoire Luxembourgeois de Contrôle Sanitaire (LLuCS)
Santé-Environnement
Publi-reportage
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires