Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Dark-Sky, pollution lumineuse, communes luxembourgeoises, émission lumière
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La lumière, source de pollution ?

Santé-Environnement

Publié le
mardi 7 août 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La genèse de toute vie réside dans la lumière. Ce phénomène contraste avec les ténèbres et nous permet de voir. Perçue comme une source bienfaisante, il nous faut distinguer la lumière naturelle émise par les rayons du soleil ou de la lune, de la lumière artificielle ou éclairage créé par l’Homme. Entretien avec le Dr. en sciences naturelles Lukas Schuler, de l’association Dark-Sky Switzerland.

Ces dernières années, le terme de pollution lumineuse est employé pour définir le surplus d’émission de lumière qui engendre des perturbations environnementales avérées et un gaspillage énergétique certain.
/Pour Lukas Schuler, « on entend aussi de plus en plus parler de lumière bleue ou froide des écrans. On sait maintenant qu’elle corrige la perception, joue sur les réflexes pupillaires et modifie l’horloge biologique. Il ne nous viendrait donc pas à l’idée d’éclairer les intérieurs pendant la nuit avec ce genre de lumière ! Pourtant, c’est trop souvent le cas en matière d’éclairage urbain ».

Des études ont prouvé que la lumière artificielle est mal gérée et qu’elle éclaire plus de surface que nécessaire ; elle met ainsi en danger la biodiversité – les oiseaux, les chauves-souris et les grenouilles, par exemple — et les écosystèmes, plus rayonnante qu’un soir de pleine lune, cette lumière artificielle joue sur le cycle nycthéméral et impacte à long terme la santé.
Le constat qu’une augmentation significative des sources de lumière nuit à la qualité de vie des êtres vivants est réel. La pollution lumineuse a augmenté dans tous les pays d’Europe et le Luxembourg n’est pas épargné.

La pollution lumineuse… au Luxembourg ?

Une étude mandatée par le ministère de l’Environnement, menée par Lukas Schuler de l’association Dark-Sky Switzerland sur les 105 communes luxembourgeoises, a révélé un besoin de rationaliser les éclairages et de garantir ainsi une qualité de vie aux citoyens et à leur environnement.
L’association Dark-Sky Switzerland n’a pas été choisie au hasard pour mener à bien cette étude. Voilà 20 ans qu’elle œuvre pour l’utilisation raisonnable de la lumière dans l’espace public et se base sur des mesures scientifiques. Les informations collectées indiquent aux autorités compétentes les priorités en matière de lutte contre la pollution lumineuse.
Comme le précise Lukas Schuler :« Des résultats satellitaires prouvent que la lumière artificielle émise par 20 % des communes Luxembourgeoises pollue et rayonne plus fortement que la lumière de pleine lune ». Il faut savoir que la quantité et la qualité des luminaires impactent directement le rayonnement lumineux et conduisent immanquablement à une surexposition.

Le Parc naturel de l’Our sous les projecteurs

En mars 2017, une délégation de 18 représentants internationaux s’est arrêtée sur le cas du Parc naturel de l’Our afin d’en améliorer l’éclairage. Un projet interrégional Interreg Europe Night Light concerne 8 régions européennes dont le Parc de l’Our, le but étant de lutter contre la pollution lumineuse et de valoriser l’obscurité naturelle du ciel nocturne jusqu’en 2021.
Le Parc naturel de l’Our et les régions qui participent à l’expérience collaborent avec un groupe de travail baptisé Night Light. Les pratiques actuelles en matière d’éclairage artificiel sont décortiquées et permettent la mise en place de mesures spécifiques comme l’utilisation de lumière chaude, agréable et moins problématique que les couleurs froides, le réglage individuel des éclairages extérieurs, des actions contre les sources de lumière excessive, superflue, et le gaspillage énergétique.

La lumière au bout du tunnel ?

De nombreuses technologies sont aujourd’hui utilisées pour diminuer la consommation d’énergie mais, à l’inverse de ce que l’on pourrait croire, certains systèmes LED multiplient l’illumination par 3.
Des solutions intelligentes existent, elles favorisent une meilleure gestion des éclairages extérieurs pour que la lumière soit optimale ! Le ministère du Développement durable et des Infrastructures a annoncé la préparation d’un guide de recommandations pour un éclairage extérieur durable.
Rendez-vous pris avec Lukas Schuler pour poursuivre sur ce chemin et tenter d’y voir encore plus clair.

Sara Liégeois

Pour en savoir plus :

http://www.darksky.ch/dss/fr/

/

Commentaire photo d’illustration :

Zone logistique industrielle, l’éclairage garantit la sécurité du site mais montre des lampadaires mal réglés qui éblouissent les hommes et la faune et rayonnent vers l’atmosphère.

Copyright Photo  : Lukas Schuler, Dark-Sky Switzerland

DDM Infogreen Les vases communicants

Publié le
mardi 7 août 2018


Santé-Environnement
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires