Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
gouvernement luxembourgeois, Unesco, label de réserve de biosphère, Minett Unesco Biosphere, onze communes du syndicat intercommunal PRO-SUD, Patrimoine mondial, Mémoire du monde et Patrimoine culturel immatériel, Terre d’Avenir, développement économique durable, Homme dans son environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Minett Unesco Biosphere : le label accordé

Green Planet

Publié le
vendredi 30 octobre 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a entériné le 28 octobre, lors du 32e Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB), la candidature luxembourgeoise "Minett Unesco Biosphere" des onze communes du syndicat intercommunal PRO-SUD dans le cadre du programme MAB "Man and the Biosphere".

Dès 2016, la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’Unesco a entamé des réflexions sur une éventuelle candidature de la région du sud du pays à ce programme prestigieux créé en 1971. En effet, alors que le Luxembourg est présent sur les trois programmes culturels de l’Unesco (Patrimoine mondial, Mémoire du monde et Patrimoine culturel immatériel), il ne bénéficiait jusqu’à présent pas d’inscription sur les programmes du patrimoine naturel.

Avec l’appui logistique et financier du Département de l’aménagement du territoire (DATer), un dossier de candidature complet faisant plus de 400 pages et basé sur les travaux, recherches et analyses de plusieurs groupes de travail, a été élaboré par un ensemble d’intervenants issus du monde politique, de la scène culturelle et de la société civile. Le dossier a été déposé en 2019 par le syndicat intercommunal PRO-SUD en tant que porteur du projet accompagné du soutien du ministre de l’Aménagement du territoire, Claude Turmes, ainsi que de Sam Tanson, ministre de la Culture, de Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, et de Lex Delles, ministre du Tourisme.

Le 28 octobre 2020, le Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme et la biosphère (CIC-MAB) a reconnu la qualité du dossier de candidature et les potentiels de la région concernée en tant que modèle pour le développement durable et a ainsi approuvé le dossier de la Minett Unesco Biosphere. Cette reconnaissance permet au projet de rejoindre un réseau mondial de prestige et de qualité reconnus regroupant plus de 700 réserves de biosphère dans 124 pays et porte reconnaissance internationale de la riche biodiversité de terres reconverties.

Le sud du Luxembourg, bien plus qu’un bassin minier

Forgé par son passé minier et industriel, le sud du Luxembourg a connu de profondes mutations ces trente dernières années. Fier de son passé, il est parvenu à se réinventer, à poser des choix pertinents de reconversion et à devenir une terre où innovation, développement économique et démarches respectueuses de la diversité biologique et culturelle du territoire sont conjugués avec équilibre et durabilité.

Pour la région, l’obtention de ce label est avant tout une belle reconnaissance. Les onze communes du syndicat PRO-SUD ont, de par leurs initiatives, toujours cherché à valoriser, encourager et développer les actions originales et novatrices qui améliorent les modes de vie de ses habitants, tout en préservant la nature environnante.

Ce label de l’Unesco n’est pas seulement un honneur, mais aussi un défi. Le sud entend poursuivre ses efforts dans différents domaines, tels que le tourisme, la culture, l’éducation, la conservation de son patrimoine industriel et naturel ou l’aménagement urbain, et ce, afin de renforcer l’intégration d’une population en pleine croissance et de préserver la biodiversité dans tous les milieux. Cette reconnaissance est également l’occasion de devenir une source d’inspiration pour toute la région, mais aussi pour le pays voire la région frontalière française, en démontrant que, par une contribution locale, participer au changement de paradigme mondial pour une écologie durable est possible.

La reconnaissance et l’honneur mais aussi le défi concernant l’obtention de ce label dépasse donc largement une région et concerne tout le Grand-Duché de Luxembourg. D’un point de vue culturel, touristique et environnemental ainsi que d’un point de vue de l’aménagement du territoire.

En effet, le développement des régions est un thème clé de l’aménagement du territoire : en facilitant la coordination des politiques au niveau supranational, national, régional et local, le label MAB constitue un outil précieux pour la mise en œuvre des objectifs d’un aménagement du territoire durable en assurant une gouvernance multi-niveaux et plurisectorielle.

Nos concitoyen-ne-s qui incarnent le sud mis en avant dans une campagne de communication

Le PRO-SUD a souhaité, dès la conception du dossier de candidature, impliquer les citoyens dans ses démarches. Approche réussie puisque le retour citoyen a été extrêmement positif et fut attesté tout au long des travaux par un réel enthousiasme et une profonde adhésion pour ce projet de labellisation de leur région. En effet, de nombreuses initiatives locales (citoyennes, associatives ou émanant des pouvoirs publics) avaient vu le jour avant le lancement des travaux et c’est pourquoi un nombre conséquent de citoyen-ne-s se sont tout naturellement engagés dans cette procédure, sur le terrain et avec passion : dans le domaine de la restauration, de la protection de la biodiversité, de la promotion des produits du terroir, du développement d’un tourisme durable, ou encore de la mise en réseau d’acteurs travaillant sur la conservation du patrimoine historique et culturel.

Nul doute que cet engagement citoyen se maintient et se renforce même davantage face au défi qu’il faut maintenant relever. C’est précisément de cette volonté qu’est née la campagne de communication actuellement diffusée sur les réseaux et intitulée Terre d’Avenir. Natur a Mënsch. Zesummen. Le message, axé sur la résilience et le développement économique durable, met en avant l’Homme dans son environnement. À travers les visuels de la campagne, des hommes et des femmes incarnant le dynamisme et le futur de la région sont mis en avant sur leurs propres terres : celles qui les voient grandir et s’épanouir, celles qu’il est urgent de préserver.

Avec l’obtention de ce label, le syndicat intercommunal PRO-SUD entend renforcer la mise en place de projets concrets, tout en veillant à ce que la qualité de vie et la participation citoyenne demeurent au cœur des actions et des préoccupations.

Communiqué par le Département de l’aménagement du territoire / ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire / ministère de la Culture / ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable / Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’Unesco / Syndicat intercommunal PRO-SUD

Infogreen

Publié le
vendredi 30 octobre 2020


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires