Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Nouma, construction durable, raisons d’agir, habitat participatif, espaces partagés, projet Gravity, promouvoir l’habitat participatif, asbl Beienhaus, transition, isolement, communauté, vivre ensemble, habitat senior, valeurs éthiques, sociales et environnementales communes
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’habitat participatif : une idée simple contre l’isolement

RSE

Publié le
vendredi 20 août 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’activité principale de Nouma est d’accompagner et de faciliter le développement de l’habitat participatif, avec un focus sur l’habitat senior. Cette solution est une forme de communauté intentionnelle qui réunit quelques habitants. Ils décident de vivre selon des principes communs dont ils ont ensemble décidé des modalités, souvent autour de valeurs éthiques, sociales et environnementales communes. Rencontre avec Emma Zimer, la fondatrice.

« Tout est parti d’une envie de sens, de liberté, tant au niveau professionnel que privé. C’est mon expérience personnelle qui m’a mise sur la piste de Nouma », raconte Emma Zimer, fondatrice de la SIS (société à impact sociétal) Nouma. « Comme bénévole pour la Croix-Rouge, j’ai accompagné des seniors à leur domicile, pour passer du temps avec ces personnes et leur éviter le sentiment d’isolement. J’ai rapidement constaté que la transition entre la longue vie professionnelle active et la retraite n’était pas si évidente. Le concept de Nouma est né de ces différentes rencontres. Notre société n’offre pas vraiment de solutions sympathiques pour intégrer les seniors qui ont encore besoin de rester actifs. Nous souhaitons développer quelque chose avec eux qui leur ressemble - qui fasse du sens pour eux – et qui les rende acteurs. L’esprit de l’habitat participatif partagé est que chaque bénéficiaire conserve son indépendance grâce à son appartement mais soit également impliqué dans la communauté selon son degré d’envie. Nous accompagnons les futurs habitants dans cette transition mais nous n’imposons pas le mode opératoire de chaque habitat participatif : ils choisissent eux-mêmes combien ils s’investissent dans la communauté et ce qu’ils souhaitent faire ensemble. »

Actuellement, les habitats participatifs ne sont pas encore créés. Mais les dossiers sont en bonne voie. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à Nouma pour connaître les projets. Elles ont également l’occasion d’adhérer à l’asbl Beienhaus, la « Ruche », qui a comme objectif d’informer et de promouvoir l’habitat participatif dédié aux 50 ans et plus. Actuellement, elle accueille une quarantaine de membres.

Premier projet concret : Lorentzweiler

« Nous allons lancer la première construction cette année à Lorentzweiler, pour un emménagement en 2023. Nous sommes toujours sur un processus de rénovation ou de construction. Nous recherchons des lieux et des partenariats pour aboutir à un habitat final. Ce dernier est soit loué, soit vendu à un prix attractif. C’est notre but premier même si à Lorentzweiler, nous sommes au prix du marché classique. La spécificité est que Nouma accompagne sur tout le processus, c’est-à-dire dès que quelqu’un s’intéresse à un logement jusqu’au moment où il emménage. »

/
L’initiative de ce type d’habitat a commencé dans les pays nordiques. Aujourd’hui, il y en a partout même si chaque projet est différent. Par contre, l’objectif est le même : vivre ensemble pour partager une expérience commune et s’entraider. « Il y a une réelle solidarité. Cela évite l’isolement progressif. »

Pour Lorentzweiler, dossier de longue haleine, chacun a contribué à la bonne réussite. « La dynamique participative a débuté en 2019. Depuis, il y a des réunions 2 fois par mois qui abordent différents thèmes comme la mise en place d’une charte, d’un plan de communication ou de la manière de prendre des décisions. Cela crée une véritable dynamique. Chaque lieu accueillera de 6 à 12 appartements. Cette fourchette permet une véritable interaction. »

Nouma est également bien impliqué dans le projet Gravity, sur la commune de Differdange https://www.infogreen.lu/projet-gravity-le-logement-pour-tous.html , en collaboration avec Coévolution.
https://www.infogreen.lu/focus-sur-les-espaces-partages-projet-gravity.html

Ils accompagnent l’Administration afin de donner vie aux espaces partagés prévues sur le site, à savoir une salle multifonctionnelle de 200 m2 et une terrasse de toit avec une serre.
/

Un conseil pour qui souhaiterait se lancer dans un projet ?

« Il est important de ne pas rester seul en tant qu’entrepreneur, de partager ses idées, ses avancées afin de récolter du feedback de différentes personnes aux profils variables. Et ensuite, prendre une chose à la fois. C’est en avançant qu’on trouve le bon chemin ».

Sébastien Yernaux avec Nouma, partenaire Infogreen
Photos : Nouma

/
Article tiré du dossier du mois « Tellement de raisons d’agir ! »

Publié le
vendredi 20 août 2021


Article de notre partenaire

Nouma, Coévolution, dynamique, espaces partagés, résidences séniors, espaces collaboratifs, habitat participatif, qualité de vie, vie en communauté, parties communes, opportunités de rencontres, principes communs, habitats intergénérationnels, convivialité
RSE
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires