Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Grant Thornton, mise en œuvre de pratiques durables, économie circulaire, stratégies nationales d’économie circulaire, développement durable, volume grandissant de déchets, épuisement des ressources, détérioration de l’environnement, développement durable
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’économie circulaire à l’honneur

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 19 avril 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Alors que les observations relatives à la détérioration de l’environnement se font de plus en plus nombreuses, devenant une préoccupation mondiale, les régulateurs introduisent des actions et des initiatives législatives dans le but de trouver des solutions pour pallier cette situation alarmante.

Les principaux problèmes à résoudre sont le volume grandissant de déchets et l’épuisement des ressources. Il y a donc une nécessité de passer d’une économie linéaire (modèle actuel) à une économie circulaire, concept qui remonte aux années 1970 (« Limits to growth », club de Rome, 1972). Contrairement à une économie linéaire où les produits ont une durée de vie limitée, ce modèle s’inspire de la nature et se concentre sur le recyclage optimal des matériaux et des ressources dès la conception des produits et services. Il vise dans le long terme à éliminer la notion même de déchets grâce à des processus de production et consommation responsables. L’UE est pionnière dans la résolution de telles problématiques et le Luxembourg et d’autres pays européens y participent déjà activement.

Une économie circulaire semble devenir une question de survie, dont tout un chacun dépend, et pour laquelle tout le monde a un rôle important à jouer :

  • L’État a, en raison de son autorité législative, le pouvoir de définir des droits et des obligations tout en incitant les acteurs à accélérer la transition vers l’économie circulaire ;
  • Le secteur financier joue aussi un rôle important, car la réorientation des fonds vers des investissements durables est prépondérante ;
  • L’adoption de nouveaux produits et services, la facilitation des procédures menant à la circularité comme le recyclage ou la réparation, ne seront possibles que grâce au choix des consommateurs qui jouent eux aussi un rôle primordial ;
  • Du côté des producteurs, importateurs et commerçants, l’adoption d’engagements relatifs à cette circularité est capitale car ils bénéficient financièrement de la manutention des produits, en plus de la maîtrise sur la conception, l’importation et le marché de produits durables, réparables et recyclables.

Les PME - qui constituent la majorité des entreprises dans le monde - souhaitent apporter leur pierre à l’édifice pour améliorer la situation mais se retrouvent actuellement confrontées à divers obstacles, tels que :

  • La culture et la gestion organisationnelle en matière d’environnement
  • Les réglementations nationales et internationales, y compris les financements publics, les politiques fiscales, etc.
  • La compréhension des avantages réels de la mise en œuvre de l’économie circulaire
  • Le niveau de bureaucratie dans le suivi des performances et rapports
  • Le manque de capacités techniques internes qui facilitent et permettent l’application de technologies de production et de consommation durables
  • Le manque d’engagement des fournisseurs

En dépit de ces obstacles, les avantages pour les entreprises sont substantiels :

  • Exposition réduite quant à la hausse et à la volatilité des prix des ressources
  • Différenciation sur le marché
  • Solutions innovantes résultant de l’adoption de modèles commerciaux circulaires
  • Image verte positive qui contribue à la réputation de la marque
  • Coûts environnementaux réduits
  • Accès à de nouveaux marchés et opportunités de croissance
  • Renforcement de la confiance des consommateurs et assurance de revenus stables
  • Création des impacts environnementaux et sociaux positifs

Afin d’atteindre les objectifs de l’économie circulaire, les étapes de transition doivent être systémiques, enracinées et transformatrices. C’est pourquoi le Luxembourg continue de développer des stratégies nationales d’économie circulaire et a le souhait de devenir un acteur principal et engagé dans ce domaine.

Intégrer des pratiques durables à votre entreprise ?

Chez Grant Thornton, nous sommes conscients que les entreprises souhaitent agir de manière responsable et se conformer aux normes strictes de leur secteur. Nous offrons des solutions concrètes et sur mesure pour les aider à effectuer les transitions nécessaires vers la mise en œuvre de pratiques durables.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les services de Grant Thornton aux entreprises.

Fani Xylouri, manager Sustainability Services & Impact Reporting, Grant Thornton Luxembourg, partenaire Infogreen
Contact : fani.xylouri@lu.gt.com
Photo : Grant Thornton

Article tiré du dossier du mois « Par ici la relance ! »

Publié le
lundi 19 avril 2021


Article de notre partenaire

services d'audit et d'assurance, processus d'affaires, financement des entreprises, investisseurs, services de fonds, services fiscaux, conseils techniques, industrie, engagement communautaire, Notre Responsabilité Sociale d'Entreprise (RSE), changements positifs
Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires