Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Äerdschëff, Earthship, « vaisseau de terre », concept d’auto-construction, inspire de la nature, projet totalement autonome, « CELL », Centre for Ecological Learning Luxembourg, valoriser les matériaux écologiques, matériaux recyclés et locaux, esprit d’économie circulaire, énergies propres, Beng Architectes, climat
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Äerdschëff : un projet totalement autonome

Architecture & construction

Publié le
lundi 8 novembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Äerdschëff est la traduction luxembourgeoise de Earthship, littéralement le « vaisseau de terre », un concept d’auto-construction qui s’inspire de la nature, développé par Mike Reynolds dans les années 70 dans le désert de Taos au Nouveau-Mexique. Il s’agit d’un bâtiment qui produit et gère ses propres ressources pour satisfaire les besoins de ses utilisateurs de manière résiliente et durable.

Dans un esprit de co-création, le projet est porté par une communauté de citoyens qui ont fondé en 2010 une organisation à but non lucratif nommée « CELL », Centre for Ecological Learning Luxembourg. L’idée du CELL n’est pas de reproduire à l’identique le concept mais de l’adapter au contexte luxembourgeois et à ses conditions climatiques.

Le projet est soutenu par le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable par l’intermédiaire de l’Administration des Bâtiments Publics.

L’Äerdscheff est construit à Redange sur le site de l’ « Atert-Lycée », avec l’assistance de Beng Architectes Associés.

Il s’intègre dans le dénivelé naturel du site. La façade Nord, enterrée, est construite avec des pneus usagés remplis de terre compactée pour le soutènement et l’inertie thermique.
/
La partie orientée Sud est une serre partiellement composée de vitrages récupérés.

L’objectif de ce projet est de valoriser les matériaux écologiques, recyclés et locaux (terre, argile, paille, bois voire même des déchets tels que des pneus) dans un esprit d’économie circulaire, ainsi que les énergies propres comme celle produite par le vent et le soleil pour son fonctionnement. Il sera autonome en eau, en énergie, producteur en nourriture et capable de gérer ses déchets et ses eaux usées.

Principes de base :

  • L’autosuffisance en EAU : récupération et filtrage de l’eau de pluie pour la rendre potable.
  • L’autosuffisance en ÉNERGIE : production d’électricité grâce à des panneaux solaires photovoltaïques.
  • L’autosuffisance ALIMENTAIRE : production de légumes et fruits dans la serre.
  • L’autonomie de CHAUFFAGE : système de murs à inertie, parois vitrées pour laisser passer le rayonnement solaire, murs capteurs de chaleur, stockage et rediffusion de la L’autonomie de VENTILATION : système de ventilation naturelle (puits canadiens et lucarnes).
  • L’autonomie dans le TRAITEMENT DES EAUX : assainissement des eaux grises par les plantes, filtration des eaux usées au moyen d’une fosse septique et d’un bassin d’épuration ouvert.
    /
    Le chantier de construction est participatif, réalisé dans la mesure du possible sans machine par des bénévoles locaux et internationaux. Le système constructif se veut donc le plus simple possible, le but étant l’échange et le partage de connaissances et de techniques. Pour les phases qui requièrent un matériel ou une technique spécifique, le savoir-faire des entreprises locales est sollicité.

Lieu de transition sociale et écologique en espace rural, sa fonction principale sera d’accueillir le public en proposant diverses activités : formations à l’éco-construction et à la permaculture, conférences, ateliers, workshops, cours et séminaires de sensibilisation à la nature et à la place de l’Homme dans notre biosphère, café-citoyen, projections de documentaires, concerts, activités associatives et étudiantes.

Le but est de créer dans ce lieu une plateforme citoyenne, éducative et culturelle phare au Luxembourg.

Le bâtiment disposera à cet effet d’une grande salle de réunion, d’une cuisine avec espace de stockage, de sanitaires, d’un corridor planté, d’un espace d’aquaponie et d’une serre.

Le chantier a commencé en juillet 2019, et sera terminé dans le courant de l’année 2022.

Beng Architectes Associés, partenaire d’Infogreen

www.beng.lu
Article tiré du dossier du mois « Lieux de vie 3.0 »

Publié le
lundi 8 novembre 2021


Avec notre partenaire

urbanisme, aspects physiques, sociaux, culturels, économiques, écologiques et politiques du territoire dans l'espace commun, architecture, Beng Architectes Associés, durabilité, construction durable, confort, qualité, fonctionnalité, architecture d'intérieur
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires