Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
InTech, IT, petits pas, RSE, responsabilité sociale des entreprises, groupes de travail, management, qualité de vie au travail, ambiance, équité, reconnaissance, label Best Workplaces Luxembourg, développement des compétences, formation
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Inciter au bien-être en équipe

RSE

Publié le
mardi 9 août 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Avancer dans la bonne direction, c’est aussi savoir fédérer les collaborateurs autour de projets communs, et leur donner l’envie de se lever du bon pied chaque matin. Preuve par l’exemple avec InTech, 7 fois lauréat du label Best Workplaces Luxembourg.

/Cyrille Krasinski, manager responsable de la RSE au sein de l’entreprise de services numériques, filiale du groupe POST Luxembourg, nous confie tous les secrets d’une équipe qui se sent bien et qui partage sa bonne humeur. Des petits gestes aux grandes initiatives, chaque action porte ses fruits.

Au sein d’InTech, améliorer continuellement le bien-être des collaborateurs est une priorité. Pourquoi est-ce si important pour vous ?

« Les collaborateurs représentent le cœur de l’entreprise : ils doivent être épanouis, heureux de venir travailler, c’est essentiel pour eux, et pour l’entreprise. Un collaborateur satisfait livre des prestations de qualité et sa bonne humeur est aussi ressentie dans les contacts avec les clients. En bref, il n’y a pas meilleur ambassadeur pour l’extérieur ! »

Pouvez-vous citer quelques exemples de bonnes pratiques mises en place à cette fin ?

« InTech intègre régulièrement de jeunes ingénieurs stagiaires. Ceux-ci sont suivis et impliqués au même titre que les employés, car le but est qu’ils se sentent bien et rejoignent l’entreprise à l’issue de leurs études. Ils sont également parrainés par au moins un membre de l’équipe et diverses actions sont mises en place durant les premiers mois pour leur intégration : événements, sensibilisation aux valeurs d’InTech (équité, responsabilité, entraide) et aux devises (inspirer, accompagner, transmettre) qui constituent l’ADN de l’entreprise.

Pour l’ensemble des équipes, nous dédions un budget conséquent au Comité des Fêtes et Loisirs – que nous appelons en interne CFL - pour organiser des événements entre collaborateurs ou avec les familles. Nous avons par exemple un week-end ski à Pâques, l’arbre de Noël dont je me charge, des sorties foot, karting, escapes games... Toutes ces occasions de se voir favorisent les rencontres extra-professionnelles et, dès lors, les échanges et la cohésion d’équipe. Ce sont d’ailleurs les collaborateurs eux-mêmes qui organisent ces événements pour leurs collègues.

Sur un plan directement professionnel, nous attachons beaucoup d’importance au développement des compétences et à la formation continue en hard skills, particulièrement nécessaires dans le domaine informatique pour rester up-to-date et répondre aux attentes toujours grandissantes des clients. Le développement personnel nous tient aussi à cœur, nous avons donc une offre de formation en soft skills, qui est transversale et qui permet à des profils différents parmi nos 140 collaborateurs de se réunir.

Nous offrons également la possibilité de s’investir dans des groupes de travail. Avant le Covid, un groupe dédié au télétravail a réfléchi et mis en place des règles de bonne pratique, ce qui a fortement facilité les choses quand le travail à distance est devenu inévitable en périodes de confinement.

Pour citer encore un dernier exemple, nous avons souhaité faire un grand pas en avant il y a 2-3 ans en ouvrant la société aux collaborateurs dans une organisation d’entreprise libérée Made in InTech : ceux qui le souhaitent peuvent s’impliquer dans différents domaines, notamment RH et business. Cela permet de développer certaines compétences en mêlant au sein de collectifs des experts et des volontaires motivés à apprendre sur des sujets transverses. »

InTech a de nouveau reçu le label Best Workplaces Luxembourg. En 2020, vous aviez même obtenu le titre de Great Place to Work Europe. Quels sont les principaux critères d’obtention de ces labels ?

« Le label est basé sur un sondage universel, avec un questionnaire unique pour tous les pays. Ce dernier comprend d’une part un volet QCM qui permet d’évaluer des affirmations sur la qualité de vie au travail, l’ambiance, l’équité, la reconnaissance...dont deux questions ouvertes qui donnent aux collaborateurs l’occasion de s’exprimer de façon anonyme. Celui-ci comptent pour ⅔ de la note finale, via un calcul réalisé par un algorithme. Des taux de participation et de réponse élevés sont nécessaires pour que la participation soit prise en compte. D’autre part, le dernier tiers de la note est constitué par un dossier descriptif des initiatives et activités concrètes en faveur du bien-être de nos collaborateurs.

Recevoir ce label est évidemment une belle reconnaissance, mais la vraie force réside dans le suivi que nous en faisons : nous synthétisons le retour que nous recevons et le présentons aux collaborateurs en toute transparence, pour discuter des points sur lesquels nous avons progressé, ou à l’inverse ceux sur lesquels nous devons avancer. Nous proposons alors de mettre en place des groupes de travail, des collectifs pour poursuivre l’amélioration. Il est important pour nous de faire contribuer les collaborateurs, et non d’imposer une décision du management. C’est un mode de fonctionnement que nous employons depuis de nombreuses années, et qui a été renforcé par le modèle d’entreprise libérée Made in InTech. »

InTech est régulièrement à la recherche de stagiaires et nouveaux collaborateurs.
Plus d’infos : https://www.intech.lu/fr/nous-rejoindre/
Extrait du dossier du mois « Petits pas, grandes avancées »

Publié le
mardi 9 août 2022


Avec notre partenaire

InTech
RSE
Publi-reportage
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires