Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
forêts, responsable, hêtre, arbre de l’année, essence, Fondation Hëllef fir d’Natur, natur&ëmwelt, importance des forêts sur notre quotidien, préserver et entretenir cet espace, bien-être, produire l’oxygène, fixer le carbone de l’air dans le bois, gestion des forêts, sensibilisation, nature
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Hêtre ou ne pas être…

Green Planet

Publié le
mercredi 9 février 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le hêtre est l’arbre de l’année, l’essence est à l’honneur pour 2022. Rencontre avec Claudine Felten, ingénieur forestier pour la Fondation Hëllef fir d’Natur de natur&ëmwelt. Elle nous explique toute l’importance des forêts sur notre quotidien.

Le Luxembourg héberge quelque 92.000 hectares de forêts, soit 35% de la surface nationale. Un fameux défi quotidien pour préserver et entretenir cet espace ô combien important pour notre bien-être. « Même si nous sommes responsables de 750 hectares seulement, c’est clair que nous ne nous ennuyons jamais », explique Claudine Felten, responsable de la gestion des forêts de la Fondation. « Cela demande un gros travail mais c’est un mal pour un bien. Les arbres sont extrêmement importants car ils produisent l’oxygène dont nous avons besoin pour vivre tout en fixant le carbone de l’air dans le bois. »

Les forêts sont primordiales pour l’Homme et pour son environnement. « Elles accueillent un grand nombre d’espèces animales et végétales qui composent une biodiversité incroyable et toujours fascinante à observer. Les sols les remercient également car elles les renforcent contre l’érosion due au vent et à l’eau. Les nappes phréatiques sont également dépendantes des arbres. Ces derniers filtrent parfaitement le ruissellement des eaux pluviales. »

Il est donc important de conscientiser les visiteurs comme les propriétaires privés à vivre en harmonie avec la nature et en exploitant les bois de manière intelligente. « Le Luxembourg a une gestion assez douce de ses ressources. Il n’y a plus d’exploitation à outrance qui pourrait perturber l’écosystème comme cela peut s’observer en Amérique du Sud par exemple. Le plus gros souci, en dehors du changement climatique, est le gibier qui engendre de gros dégâts, surtout en abroutissant (en broutant les pousses des jeunes arbres) dans les plantations. Mais c’est évidemment un phénomène assez compliqué à gérer. »

La Fondation Hëllef fir d’Natur de natur&ëmwelt est donc propriétaire de 750 hectares de forêts. « Nous menons de nombreuses actions pour sensibiliser sur notre travail, sur la forêt et les arbres en général. Nous organisons régulièrement des activités de plantation avec des écoles ou des sociétés qui souhaitent interpeller sur l’importance des forêts. C’est évidemment crucial que tout le monde prenne conscience qu’un arbre est un être vivant qui nous rend énormément de services. La sensibilisation est meilleure quand on est sur le terrain. On vit directement la nature. »

Un 5e des forêts au Luxembourg

Les hêtraies constituent près d’un cinquième des forêts du Luxembourg, situé au centre de l’aire de distribution du hêtre. Une espèce mise à l’honneur en 2022.

« Le hêtre est l’essence la plus représentée au Luxembourg. Par rapport aux autres essences il est assez suffisant en ce qui concerne son besoin en lumière pour se développer. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle les autres essences ont dû mal à partager le sol. Dans la pénombre sous les grandes cimes des hêtres, le peu de luminosité restant ne suffit pas aux autres arbres pour se développer. »

En fonction des conditions stationnelles (le sol, le relief, l’exposition au soleil, etc.) les hêtres peuvent tout de même être accompagnés d’autres essences comme les chênes ou les érables. « Le bois du hêtre est très dur et homogène, d’où un intérêt pour la production de meubles massifs. Il est également très apprécié comme bois de chauffage. La forte présence du hêtre dans nos forêts est donc aussi en partie due aux interventions sylvicoles favorisant cette essence. »
/
Les forêts sont primordiales pour notre bien-être. Il est important de les respecter et de les utiliser de manière responsable, que ce soit dans le cadre de loisirs créatifs ou de la production de bois. « Depuis l’apparition du Covid, le nombre de personnes qui se ressourcent en forêt a beaucoup augmenté. Malheureusement, tous n’ont pas un comportement respectueux face à la nature. On a ainsi vu augmenter la quantité des déchets dans les forêts, notamment des masques. Même si beaucoup tombent accidentellement, ils ne se dégradent pas et affectent la diversité et la beauté des forêts. »

Sébastien Yernaux avec natur&ëmwelt
Photos : ©Fondation Hëllef fir d’Natur
Article paru dans le dossier du mois « Arborescence »

Publié le
mercredi 9 février 2022


Avec notre partenaire

natur&ëmwelt
Green Planet
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires