Forêt urbaine : éducative, trésor de biodiversité et espace de bien-être

Forêt urbaine : éducative, trésor de biodiversité et espace de bien-être

La Ville de Luxembourg, en présence de l’ANF, a présenté les principaux résultats de l’enquête « Urban Forestry – Mäi Stater Bësch » lancée du 8 juin au 31 octobre 2022. Le projet offrait la possibilité aux utilisateurs des forêts communales de faire part de leurs expériences et attentes en matière de forêts urbaines.

Plus de 2.700 réponses ont été recueillies, en majorité par des habitants de Luxembourg-ville (88%). Une impression positive générale s’est ressentie parmi les personnes interrogées : 67% des répondants jugent que la forêt constitue un environnement privilégié au calme et sans aucune nuisance. La vaste majorité reconnait les effets bénéfiques de la nature et des forêts sur le bien-être humain et se prononce favorablement sur la nécessité de protéger la biodiversité. Néanmoins, il ressort également de l’enquête que la forêt est à la croisée de nombreux enjeux à concilier : le respect d’autrui, le savoir-vivre en forêt (« Wald-Knigge ») et l’engagement solidaire pour la protection de l’environnement.

Chiffres clés

Les forêts communales couvrent une superficie d’environ 1.100 hectares – soit plus de 20% de la superficie du territoire de la capitale – et accueillent quotidiennement de nombreux visiteurs pour des activités de loisir récréatives, sportives ou éducatives. L’étude « Urban Forestry – Mäi Stater Bësch » a permis aux acteurs publics de comprendre les habitudes des citoyens et recueillir leurs suggestions, idées et souhaits en matière de forêts urbaines, afin d’adapter, dans la mesure du possible, la gestion de l’environnement forestier aux besoins de la population.

L’enquête en ligne s’est présentée sous forme d’un questionnaire. Avec 2.745 réponses recueillies, le nombre total de participants dépassait toute attente. Plus de 1.950 personnes interrogées ont indiqué être résident sur le territoire de la Ville de Luxembourg. Les autres provenant des communes de Strassen, Walferdange, Hesperange, Bertrange, ou encore de Kopstal, Mamer et Esch-sur-Alzette.

Les questions étaient axées sur les visites dans les forêts communales, les différentes fonctions de la forêt, l’esthétique des sites forestiers ou encore les sources de dérangement dans les forêts. La majorité des participants ont déclaré profiter des forêts pour se promener (36%), promener leur(s) chien(s) (13%), ou pour pratiquer des loisirs actifs : randonnée (14%), jogging (18%), ou encore le Nordic Walking (4%), soit un total de 36% des personnes.

Un deuxième volet de l’enquête visait à récolter, grâce à une cartographie interactive, des données relatives aux itinéraires et lieux fréquentés par les utilisateurs dans les forêts Bambësch, Kockelscheuer et Hamm. Plus de 1.000 itinéraires recueillis par ces cartes constitueront un instrument avantageux pour l’aménagement et la mise en valeur des territoires.

La forêt urbaine : un espace de bien-être

Les usagers de la forêt sont nombreux à considérer les bois comme des lieux pour recréer des liens avec la nature dans le respect de l’écosystème forestier. La préservation de la biodiversité et la régénération naturelle de l’habitat reviennent en tête de la liste des préoccupations des participants de l’enquête, suivies de près de l’utilité de la forêt comme espace de détente, récréation, repos et bien-être.

La Ville de Luxembourg partage cette vision d’un patrimoine qu’il convient de respecter et entretenir. Le but principal étant d’agir ensemble pour l’environnement et agir ensemble pour la forêt, préserver la biodiversité, développer des forêts résilientes et encourager la régénération naturelle des espaces.

Comportement écoresponsable

La forêt abrite une faune et une flore riches et diversifiées. Terre de rencontre entre l’homme et son environnement, la forêt est avant tout un écosystème indispensable pour les étendues boisées et les espèces qui y vivent. Façonnée par l’homme et ses activités, la coexistence harmonieuse avec les humains ne peut être soutenue que si des règles élémentaires de bonne conduite sont respectées.

Les forestiers de la Ville de Luxembourg agissent au service de la protection de l’environnement et de la gestion durable des forêts. Le service se mobilise pour faire face aux multiples défis : adaptation aux effets du changement climatique, protection de la biodiversité, préservation et valorisation du patrimoine naturel.

La Ville de Luxembourg se propose de lancer, à partir de 2024, une campagne de sensibilisation du grand public quant aux bonnes pratiques à adopter dans la forêt (« Wald-Knigge » : un guide du savoir-vivre en forêt), déclinant les recommandations essentielles autour des thèmes tels que les déchets, la cueillette, les chantiers forestiers, la sécurité forestière et le vivre ensemble. À long terme, le Service Forêts de la Ville envisage d’implanter au « Devashaff » son propre centre d’accueil, afin de proposer aux visiteurs la découverte structurée de la nature et de les sensibiliser au comportement écoresponsable.

Espace de loisirs dans le respect du milieu naturel

Il résulte de l’enquête que les forêts communales sont des espaces de nature et de ressourcement plébiscités tant par les habitants que par les visiteurs de la ville. Une majorité des participants a déclaré profiter de l’offre existante d’infrastructures, voire vouloir profiter d’un plus grand inventaire d’offres. Or, l’une des missions du Service Forêts de la Ville est d’œuvrer pour accueillir le public dans une forêt aménagée et accessible. Cette mission se traduit par les aménagements et l’entretien régulier de sentiers, du mobilier, des agrès sportifs ainsi que des parcours pédagogiques et thématiques.

À long terme, le Service Forêts planifie le renouvellement des parcours de fitness « Trimm-Dich-Pfad » et de donner à ces sentiers destinés à l’entraînement sportif une connotation digitale, soit à travers de bornes interactives ou des codes QR. Le service se proposera également de mettre en place, sur certains circuits dans la forêt, des stations renseignant sur la biodiversité de manière ludique et instructive.

La Ville de Luxembourg porte également une forte attention au développement de l’accessibilité pour permettre à tous de profiter des loisirs en forêt. Une nouvelle ligne des autobus AVL (ligne 33) reliera le réseau urbain à la grande aire de jeux au Bambësch dès sa réouverture au public. En réponse aux demandes des citoyens favorisant le transport par mobilité douce, la Ville de Luxembourg réfléchit aussi à prévoir dans le futur, dans la mesure du possible, des stations de vélo auprès des forêts de la ville.

Synergies limitrophes

Une dernière conclusion de l’étude est l’importance des synergies communes entre la Ville de Luxembourg et ses voisins limitrophes. Le Service Forêts propose le contact avec les services forestiers des communes de Strassen, Kopstal, Walferdange et Hesperange pour discuter des options :

  • D’offrir une orientation plus large à travers une signalétique ou un réseau de sentiers forestiers communs ;
  • De mettre en place des points d’orientation géographiques non limités à la commune concernée, mais élargir les cartes des forêts et produire des cartes des sentiers forestiers étendues jusqu’aux périphéries.

Sébastien Yernaux, sur base du communiqué de la Ville de Luxembourg
Photo intérieure : ©VDL Photothèque_Eric Jaerling

Article
Article
Publié le jeudi 4 mai 2023
Partager sur
Nos partenaires