Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La Bâloise, assurance, économie, vert, développement durable, durabilité, gestion de fonds, Luxembourg, finances, entreprise, société
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

ESG : responsabiliser les entreprises dans la durabilité

Finance & banque

Publié le
mardi 25 mai 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Nous savons depuis des décennies que quelque chose ne va pas. Mais, nous avons plus ou moins admis que les entreprises et les banques fonctionnent de manière très unilatérale selon le seul critère de la rentabilité. Ou alors, nous affirmons : obtenir un rendement était bien plus important que de se demander à quel prix. Dans le contexte régional ou national des démocraties du Nord, cette liberté a été limitée car les conséquences négatives se sont révélées être un « scandale ». Ce problème est désormais reconnu à tous les niveaux de la société.

La mondialisation s’est accompagnée d’un manque de réglementation gouvernementale. Les pays du Sud se sont montrés trop dépendants des multinationales pour pouvoir et vouloir exiger que les sociétés minières, les acheteurs de « cash crops » telles que les fruits tropicaux ou le coton, et les industries externalisées depuis l’Europe respectent des normes environnementales et sociales minimales.

Ni les pollueurs ni les consommateurs n’ont eu à supporter les coûts d’une économie non durable. Ceux-ci étaient « externalisés ». Ce qui a été observé pour le secteur de la production s’applique aussi au secteur financier. La durabilité était pour les idéalistes. Jusqu’à présent. La crise du climat et de la biodiversité a conduit à un changement de mentalité. Le terme « ESG » s’est imposé comme la norme en matière d’investissements durables.

Que veut dire ESG ?

Ces trois lettres décrivent trois domaines de responsabilité des entreprises en matière de durabilité. Il s’agit d’une tentative de diviser le sujet complexe de la durabilité en trois domaines afin d’avoir des catégories auxquelles une entreprise agissant de manière responsable devrait prêter attention :

  • Le « E » pour Environnement désigne ici, par ex., la pollution ou la mise en danger de l’environnement, la surexploitation de la nature, les émissions de gaz à effet de serre ou les questions d’efficacité énergétique (environnement).
  • Social (« S ») comprend des aspects tels que la sécurité au travail et la protection de la santé, les droits de l’homme dans la chaîne d’approvisionnement, la diversité ou l’engagement social (Corporate Social Responsibility).
  • Par Governance (« G »), on entend la gestion durable de l’entreprise. Il s’agit, par ex., de thèmes tels que les valeurs de l’entreprise ou les processus de gestion et de contrôle (Corporate Governance), mais aussi de questions telles que l’optimisation fiscale.

Ce qui s’applique aux entreprises de production doit également être pris en compte par les banques ou les compagnies d’assurance qui ont le droit d’investir de manière durable.

Que signifie exactement l’intégration de critères ESG dans la stratégie d’investissement ?

Intégrer des critères ESG dans sa stratégie commence par le développement d’idées d’investissement, se poursuit par la constitution de portefeuilles et la gestion des risques d’un produit financier et peut aller jusqu’à influencer les entreprises et les marchés. Des investissements concrets peuvent être réalisés

  • dans les entreprises les plus durables de certains secteurs (« Best-in-Class »),
  • dans des entreprises qui offrent des solutions à des problèmes environnementaux et/ou sociaux spécifiques (« fonds thématique »)
  • ou dans des domaines où des changements positifs dans les critères ESG peuvent être mesurés (« impact »).

Les gestionnaires de fonds recourent souvent à des labels pour séparer le bon grain de l’ivraie lorsqu’ils sélectionnent des actions ou des obligations.

Le fait que de plus en plus d’acteurs financiers commencent à s’intéresser aux questions de l’ESG est en principe positif, même si de nombreux acteurs le font moins par perspicacité que par souci d’image et de réduction des risques. Ils renforcent ainsi la pression sur les entreprises pour qu’elles deviennent plus durables.

Bâloise Luxembourg

Publié le
mardi 25 mai 2021


Article de notre partenaire

Bâloise Assurances Luxembourg, tissu local du Grand-Duché, santé, prévention, association ALAN, sauvegarde de la biodiversité, association Natur&ëmwelt, améliorer la durabilité, offres d'assurance citoyennes et responsables, fondée sur les valeurs humaines de protection et d'aide
Finance & banque
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Finance & banque


Nos partenaires Finance & banque

Nos partenaires