Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Polygone, ville de demain, habitat modulaire, produits emboitables, AIS, BIM, développement durable, environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Des modules d’habitation emboîtables, démontables, réutilisables, et upcyclables

Architecture & construction

Publié le
jeudi 18 octobre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Spécialisé dans les bâtiments modulaires depuis 18 ans, Polygone a développé des solutions flexibles, financièrement abordables et néanmoins qualitatives qui répondent aux défis du logement dans la ville de demain. André Reuter, gérant technique, et Benedict Sargent, business & product developer, nous les présentent.

André Reuter, gérant technique

« On n’habite plus un bâtiment aujourd’hui comme on l’habitait hier. Des causes d’ordre écologique, spatial, sanitaire et social ont induit une remise en question des modèles existants. Par exemple, on ne construira plus de maisons avec garage parce que la mobilité est en train de changer. Il faudra aussi construire de façon plus dense, car le prix des terrains est de plus en plus élevé. S’endetter sur plus d’une génération pour avoir une maison n’est plus vivable et les villas entourées de 10 ou 15 ares de terrain, c’est fini !

Le bâtiment modulaire permet de contrebalancer le coût énorme des terrains car il est environ 30 % moins cher qu’un bâtiment traditionnel pour des finitions similaires et offre un gain de temps de construction de près de 45 %. Il se prête à la réalisation de maisons, mais aussi de bâtiments publics ou administratifs.

Parmi les projets qui nous ont amenés à réfléchir à des solutions d’habitation modulaires, nous avons monté en 2011 le centre Abrigado qui accueille des toxicomanes et en 2015 une structure d’hébergement pour réfugiés pour l’OLAI à Mersch. Ce sont des constructions spécifiques pour lesquelles nous collaborons avec une PME alsacienne.

Nous travaillons actuellement avec l’AIS (Agence Immobilière Sociale) sur le projet BMHA (bâtiment modulaire d’habitation amovible), qui a pour objectif de répondre rapidement à la demande en logements sociaux tout en offrant aux personnes en difficulté des logements clé en main aussi solides et fiables que ceux qui sont issus de la construction traditionnelle.

L’habitat modulaire est une solution d’avenir car il a déjà adopté les façons de vivre de demain. Il répond à une vente emphytéotique résultant d’un basculement de mentalité quant à la notion de propriété. Il sait s’adapter aux besoins des usagers : il change de taille et de fonction sans travaux lourds, il peut être démonté et déplacé et il s’inscrit dans les principes d’écologie et d’économie circulaire. Éviter le gaspillage passe par des produits emboîtables, démontables, réutilisables et upcyclables. De plus, ces bâtiments s’appuient fortement sur le BIM (Building Information Modeling) pour la visualisation, l’évaluation de la performance énergétique et l’automatisation des processus de fabrication ».

Benedict Sargent, business & product developer

« Nous sommes aujourd’hui face à une pénurie de logements à laquelle il faut trouver une solution viable, rapide et économique. En analysant les avantages techniques, environnementaux et fonctionnels de l’habitat modulaire, tout en regardant l’activité à l’étranger où cette alternative est en pleine croissance, nous sommes convaincus de son potentiel.

Avec cette solution, nous avons la possibilité de satisfaire une clientèle qui a hérité d’un terrain mais dispose d’un budget limité, une jeune famille qui souhaite se positionner facilement et rapidement sur le marché de l’immobilier ou encore des futurs propriétaires à la recherche d’un espace de vie en matériaux recyclables capable d’évoluer au fil des différentes étapes de leur vie ce qui, dans la construction traditionnelle, serait lié à des coûts, des délais et des nuisances beaucoup plus importants.

Le principal avantage de l’habitat modulaire est sa rapidité de mise en place : le bâtiment est fabriqué en usine pendant l’exécution des travaux de génie civil. On réduit ainsi le risque d’accidents sur chantier puisque les éléments sont produits selon des procédés industriels, hors site, dans les meilleures conditions. Ceci permet également de diminuer les déchets, donc l’impact écologique de la construction. Tout cela avec une majorité de matériaux utilisés aussi dans les bâtiments traditionnels et avec des standards de qualité équivalents. Nous pouvons atteindre un excellent niveau d’isolation thermique et phonique et garantir une résistance au feu jusqu’à 90 minutes ».

/

Mélanie Trélat

Photo : Fanny Krackenberger

Dossier du mois Infogreen « Construire demain »

Publié le
jeudi 18 octobre 2018


Article de notre partenaire

Polygone
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires