Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
UE, suppression plastiques jetables, interdiction, législation, plastique à usage unique, environnement, pollution, objectifs de développement durable, déchets
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Des mesures européennes pour réduire drastiquement le plastique

Green Planet

Publié le
jeudi 25 octobre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Europe franchit un cap dans la suppression des plastiques jetables. De nombreux produits seront interdits à partir de 2021.

Le Parlement européen s’est réuni en session plénière ce mercredi 24 octobre et a voté l’adoption d’un projet de règles visant l’interdiction des plastiques jetables dans l’Union européenne d’ici 2021. Le rapport a été approuvé par 571 voix pour, 53 voix contre et 34 abstentions.

Les principaux concernés sont les couverts et assiettes, les cotons-tiges, les pailles ou tiges fixées aux ballons et les touillettes à café à usage unique. Ces produits représentent plus de 70 % des déchets marins. S’y ajoutent les oxo-plastiques – sacs et emballages en plastique - et certains polystyrènes, utilisés notamment dans les emballages de fast-food.

Des efforts attendus de la part des États membres

Dans le cas des plastiques jetables pour lesquels il n’y a pas d’alternative, des mesures sont prévues pour réduire leur usage d’au moins 25 % d’ici 2025. Cette liste comprend les emballages à usage unique pour les burgers, les sandwichs, les fruits, les légumes, les desserts ou les glaces. Il reviendra à chaque État-membre de mettre en place des plans nationaux pour atteindre cet objectif et encourager « l’utilisation de produits adaptés à un usage multiple, ainsi que la réutilisation et le recyclage », comme le mentionne le Parlement dans un communiqué publié quelques heures après le vote.

En ce qui concerne les bouteilles en plastique, un taux de 90 % devra être collecté séparément et recyclé d’ici 2025.

Les eurodéputés ont également adopté des mesures contre les filtres à cigarette contenant du plastique, qui devront être réduits de 50 % d’ici 2025 et 80 % d’ici 2030. Le transport, le traitement et la collecte de ces déchets devront être pris en charge directement par les producteurs du secteur du tabac.

Enfin, les États membres devront veiller à ce que, chaque année, minimum 50 % des engins de pêche égarés ou abandonnés en mer et contenant du plastique soient collectés avec un objectif de recyclage d’au moins 15 % d’ici 2025. Ces engins représentent 27 % des déchets des plages européennes.

Une législation jugée ambitieuse

Le Parlement et le Conseil entreront en négociation dès que les ministres de l’Union européenne auront adopté leur position sur ce dossier.

Satisfaite de cette décision, la rapporteure Frédérique Ries a déclaré : « Nous avons adopté la législation la plus ambitieuse qui soit contre les plastiques à usage unique. Il nous revient désormais de maintenir le cap lors des prochaines négociations avec le Conseil, qui devraient débuter dès novembre. Le vote d’aujourd’hui ouvre la voie à une directive ambitieuse. »

Marie-Astrid Heyde
Photo : Licence CC
Source : Parlement européen

Publié le
jeudi 25 octobre 2018


Green Planet
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires