Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Copernicus, programme Européen de surveillance de la Terre, pro, blématiques environnementales, prévisions météorologiques, données du CAMS, incendies, feux boréaux, environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Début de la saison des incendies boréaux

Green Planet

Publié le
vendredi 28 mai 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Service Copernicus pour la surveillance de l’atmosphère suit les incendies de forêt dans l’hémisphère nord en ce début de saison des feux de forêt boréale. Alors que l’activité des feux de forêt en Sibérie orientale était jusqu’ici inférieure à la moyenne, les régions fortement touchées en Sibérie occidentale suscitent l’inquiétude des scientifiques.

Les premiers feux en Sibérie et au Canada annoncent le début de la saison des incendies boréaux

Les scientifiques du Service Copernicus pour la surveillance de l’atmosphère (CAMS) gardent un œil attentif sur la Sibérie alors que les premiers incendies dans la région marquent le début de la saison des feux boréaux. Les régions d’Omsk et de Tyumen, en Sibérie occidentale, sont particulièrement touchées depuis la mi-avril, tandis que d’autres incendies intenses se sont déclarés dans le centre du Canada à la mi-mai.

Le CAMS, mis en œuvre par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) pour le compte de la Commission européenne, surveille en permanence l’intensité et les émissions des incendies dans le monde entier.

Les données du CAMS montrent que pour la période du 1er avril au 24 mai, le nombre d’incendies et les émissions totales quotidiennes estimées pour Omsk et Tyumen en Sibérie occidentale ont été bien supérieurs à la moyenne des années précédentes (2003-2020).

Les émissions totales estimées pour cette période pour 2021 sont les deuxièmes plus élevées pour Tioumen après 2008 et les troisièmes plus élevées pour Omsk, après 2008 et 2014. En revanche, les émissions estimées des incendies dans les territoires orientaux de la Russie, comme l’Oblast de l’Amour et les régions voisines du district fédéral d’Extrême-Orient, n’ont pas été aussi actives en avril et mai que les autres années.

Le Service Copernicus pour la surveillance de l’atmosphère suit les incendies de forêt dans l’hémisphère nord en ce début de saison des feux de forêt boréale. Alors que l’activité des feux de forêt en Sibérie orientale était jusqu’ici inférieure à la moyenne, les régions fortement touchées en Sibérie occidentale suscitent l’inquiétude des scientifiques.

Les scientifiques du Service Copernicus pour la surveillance de l’atmosphère (CAMS) gardent un œil attentif sur la Sibérie alors que les premiers incendies dans la région marquent le début de la saison des feux boréaux. Les régions d’Omsk et de Tyumen, en Sibérie occidentale, sont particulièrement touchées depuis la mi-avril, tandis que d’autres incendies intenses se sont déclarés dans le centre du Canada à la mi-mai. Le CAMS, mis en œuvre par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) pour le compte de la Commission européenne, surveille en permanence l’intensité et les émissions des incendies dans le monde entier.

Les données du CAMS montrent que pour la période du 1er avril au 24 mai, le nombre d’incendies et les émissions totales quotidiennes estimées pour Omsk et Tyumen en Sibérie occidentale ont été bien supérieurs à la moyenne des années précédentes (2003-2020). Les émissions totales estimées pour cette période pour 2021 sont les deuxièmes plus élevées pour Tioumen après 2008 et les troisièmes plus élevées pour Omsk, après 2008 et 2014. En revanche, les émissions estimées des incendies dans les territoires orientaux de la Russie, comme l’Oblast de l’Amour et les régions voisines du district fédéral d’Extrême-Orient, n’ont pas été aussi actives en avril et mai que les autres années.

Plus d’informations CAMS_Newsflash_Start Boreal Fire Season_26052021_BEFR.docx

Copernicus est le programme Européen de surveillance de la Terre. Il donne un accès ouvert et gratuit à un ensemble de données et à des services d’information qui fournissent aux utilisateurs des informations liées aux problématiques environnementales actualisées. Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS) est mis en œuvre par le Centre Euro-péen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) pour le compte de la Commission Européenne. CEPMMT implémente également le Copernicus Climate Change Service (C3S). CEPMMT est une organisation intergouvernementale, qui produit, distribue des prévisions météorologiques chiffrées aux 34 membres des Etats qui coopèrent. Le site pour le “Copernicus Atmosphere Monitoring Service” est accessible à cette adresse http://atmosphere.copernicus.eu/ Le site “Copernicus Climate Change Service” est accessible à cette adresse https://climate.copernicus.eu/ Pour plus d’informations sur Copernicus à ce lien : www.copernicus.eu Pour le site de l’ECMWF : https://www.ecmwf.int/

Publié le
vendredi 28 mai 2021


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires