Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
intégration et famille
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Coup de pouce aux projets citoyens

Droits humains & solidarité

Publié le
vendredi 8 juillet 2022 à 04:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Suite à l’appel à projets 2022 « Zesummeliewen − lokal engagéieren a matmaachen », 7 dossiers favorisant l’intégration ou/et la participation politique et citoyenne sont retenus pour un financement total de 740.000 euros.

Le vivre-ensemble commence par l’engagement de chacun... Cela pourrait être le mot d’ordre de l’appel à projets « Zesummeliewen − lokal engagéieren a matmaachen », qui avait été lancé en octobre 2021, dans le cadre du Plan d’action national (PAN) porté par le Département de l’intégration, au sein du ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région.

/Deux grands axes sont mis en avant pour susciter les projets. D’une part, la participation politique, avec pour mission de sensibiliser les publics étrangers et notamment les jeunes électeurs. L’objectif était d’enclencher des projets visant à (in)former les résidents non-luxembourgeois sur le droit et les conditions de vote en vue des prochaines élections communales (prévues le 11 juin 2023) et à promouvoir l’inscription sur les listes électorales et la participation politique.

D’autre part, un volet « participation citoyenne » souhaitait la mobilisation et l’implication des publics cibles dans des projets de vivre ensemble interculturel.

7 projets ont émergé, retenus par le comité interministériel à l’intégration. Ils seront financés par l’État, pour un montant cumulé de 740.000 euros.

L’évènement de lancement des projets « PAN intégration 2022 » a eu lieu récemment, au « Tramsschapp » à Luxembourg, rassemblant les porteurs de projets des éditions 2021 et 2022.

Créer des passerelles vers les élections locales

Lors de son discours inaugural, la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, a félicité les porteurs de projets pour leur engagement et souligné l’importance du soutien aux structures œuvrant en faveur de la diversité culturelle au Luxembourg.
/
La ministre a rappelé l’objectif du Plan d’action national : créer des « passerelles » interculturelles et favoriser ainsi l’inclusion de populations d’origines variées. Pour Corinne Cahen, « les élections communales de 2023 offrent un cadre propice à ce genre d’initiatives. La participation aux élections communales permettra en effet aux non-luxembourgeois de faire entendre leur voix et d’agir sur la vie dans leur commune ».

Pour parvenir à ce panel de projets, les initiateurs officiels ont voulu favoriser la mise en réseau. Une vingtaine de structures et une centaine d’acteurs se croisent ainsi, afin d’imaginer des projets pilotes innovants, de créer des synergies menant à d’éventuelles collaborations.

Les projets sélectionnés sont en cours et se dérouleront jusqu’en décembre 2023.

Participation politique

Les 7 structures ont donc été invitées à présenter leur projet.

/L’ASTI (Association de soutien aux travailleurs immigrés) prolonge son projet « Ech wielen – Je vote ». Il s’agit de mettre en place un site web qui permettra à l’utilisateur de découvrir les différents aspects des élections nationales, européennes et communales à travers des animations ludiques, utilisables notamment dans des ateliers, des animations scolaires, des foires : un quiz à choix multiples, un drag and drop, une simulation de remplissage d’un bulletin de vote...

Le projet de’ la fondation Zentrum fir politesch Bildung entend aussi actionner le levier des élections communales pour tous. Il veut sensibiliser à la démocratie locale en général voire inciter les non-luxembourgeois, autant d’électeurs potentiels, à s’inscrire sur les listes. Le projet s’appuie sur 3 vidéos qui informent et sensibilisent sur le fonctionnement des élections communales, les compétences de la commune, l’intérêt de vote. Un mode d’emploi format-poche, rédigé en langage facile, explique comment participer au scrutin. En mode ambulatoire, un stand de fête foraine prolonge l’action en proposant un équipement qui soulève des questions autour des élections, du droit de vote, de l’engagement local...

/
Quant à l’ALDIC (Association luxembourgeoise pour le dialogue interculturel), elle propose de passer from talking to doing, en s’adressant aux jeunes, et plus particulièrement aux non-luxembourgeois, avec des ateliers de sensibilisation à la participation politique.

La mise en action inclut notamment toutes les informations pratiques liées à la participation politique via des sessions du jeu Dignityland (méthodologie de l’éducation non formelle).

La participation citoyenne, un axe fort

La Radio Ara (ARA International Community Radio ASBL) porte le projet International Journalists. Dans le cadre de ce projet, la journaliste d’origine palestinienne Wafaa Abo Zarifa, installée au Luxembourg, veut encourager les femmes réfugiées/migrantes à raconter leur histoire. Il s’agit de sortir du cadre classique de l’interview et d’accompagner les personnes intéressées dans un processus plus long.

Art Square Lab propose de repenser les événements de bienvenue locaux ou régionaux et de concevoir une boîte à outils analogique et digitale
/
Ce projet analysera les obstacles à l’engagement des nouveaux citoyens (nouveaux arrivants) qui cherchent à s’intégrer, à se connecter et à comprendre quels sont les canaux qui peuvent les relier à la commune et accompagnera les communes dans le développement d’un événement de bienvenue. L’idée est que cet événement ne soit pas un one shoot mais le début d’un engagement significatif des nouveaux arrivants dans les nouvelles communes/villes.

Avec le projet TANDEM, UP Foundation initie un programme de mentoring qui met en relation des parrains/marraines avec des enfants ou des jeunes vulnérables provenant de milieux multiculturels défavorisés. « En accompagnant et en soutenant les enfants et les jeunes dans les différentes situations de leur vie, les parrains et/ou marraines aident ces derniers à découvrir de nouveaux centres d’intérêt et perspectives d’avenir et à se reconstruire, contribuant ainsi à améliorer leur bien-être, leur développement personnel, leur rendement scolaire et leur intégration dans la société ».

Enfin, le projet « Fit4Gaming : Where integration meets gaming » vise à promouvoir la coopération, l’échange et la solidarité au sein d’un milieu multiculturel via l’utilisation de jeux vidéo.
/

« Un grand nombre de projets d’intégration existent déjà dans le domaine des sports, mais manquent souvent de flexibilité dans le choix des jeux/sports ce qui n’est généralement pas le cas pour le gaming. En effet, le gaming et le e-sport sont de puissants moyens d’intégration compte tenu de l’offre variée, du caractère universel ainsi que de leur essor fulgurant, que l’on a pu observer ces dernières années et notamment pendant la crise sanitaire ».

Tous ces projets - en cours - et porteurs de projets sont détaillés sur le site du ministère.

Alain Ducat

Photos/Illustrations : MFAMIGR / Porteurs de projets

Publié le
vendredi 8 juillet 2022


Droits humains & solidarité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires