Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Coronavirus, eaux usées, SARS-Cov-2, concentration, progression, sites prélevés, étude CORONASTEP+ du LIST, augmentation du nombre de cas positifs, coronavirus au Luxembourg, stations d’épuration, tests cliniques, résurgence du virus dans la population
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Coronavirus dans les eaux usées : le SARS-CoV-2 continue de progresser

Santé-Environnement

Publié le
vendredi 24 juillet 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le SARS-Cov-2 est retrouvé dans la quasi-totalité des eaux usées et une forte augmentation de sa concentration est observée dans le Sud du pays.

Le SARS-Cov-2 présent dans l’ensemble du pays

En date du 14 juillet, les derniers résultats l’étude CORONASTEP+ du LIST indiquent la présence du SARS-CoV-2 dans la quasi-totalité des sites prélevés : de Bettembourg à Schifflange en passant par Beggen. Seuls les échantillons du site des Troisvierges apparaissent négatifs.

Depuis le 25 juin, une résurgence du SARS-CoV-2 est observée dans les eaux usées du pays. Cette évolution, constatée en amont de l’augmentation du nombre de cas positifs, confirme la forte sensibilité et l’intérêt de notre méthodologie pour la surveillance du coronavirus au Luxembourg.

Une forte augmentation de la concentration en SARS-CoV-2

Le dernier rapport de l’étude montre également une forte augmentation de la concentration en ARN du SARS-CoV-2 dans les stations d’épurations du Luxembourg. En d’autres termes, des segments caractéristiques de la carte d’identité génétique de ce coronavirus sont retrouvés dans de plus fortes concentrations.

Les stations d’épuration de Bettembourg et de Pétange apparaissent les plus touchées, avec une augmentation quasi triplée de la concentration depuis juin. À l’inverse, les sites d’Hesperange et du Nord du pays voient une concentration moindre et plus stable au cours du temps. La méthode doit cependant encore être affinée afin de préciser la signification pouvant être tirée des variations de faible amplitude de concentrations en ARN du SARS-CoV-2.

Ces observations corroborent l’évolution du nombre de cas confirmés par les tests cliniques réalisés à grande échelle au Grand-Duché et confirment que la méthode de surveillance des eaux est un système de pré-alerte efficace de la résurgence du virus dans la population.

Plus d’informations :

Actualité de notre partenaire The Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

Publié le
vendredi 24 juillet 2020


Article de notre partenaire

Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)
Santé-Environnement
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires