Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le ministre de l’Agriculture Fernand Etgen avec la ministre de l’Agriculture allemande Julia Klöckner
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Conseil « Agriculture et pêche » : l’avenir de la PAC

Politique & Gouvernance

Publié le
mercredi 21 mars 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs Fernand Etgen a participé ce lundi au Conseil « Agriculture et pêche » qui s’est déroulé sous la présidence de la République bulgare et dont le principal sujet était l’avenir de la PAC.

Les ministres européens de l’agriculture sont parvenus à des conclusions de la présidence appuyées par 23 États membres sur la communication de la Commission intitulée « L’avenir de l’alimentation et de l’agriculture ».

Pour le ministre Fernand Etgen, il était en effet primordial que les principaux objectifs de la PAC soient réitérés dans ce texte, à savoir que la mission clé de la PAC est d’offrir des denrées alimentaires sûres et de qualité en quantité suffisante, de contribuer à assurer un niveau de vie équitable aux agriculteurs, de protéger l’environnement, de promouvoir le bien-être animal, de créer des emplois et de la croissance et de conserver des zones rurales fortes et durables.

« Assurer un niveau de vie équitable aux agriculteurs tout en garantissant la sécurité des approvisionnements et en assurant des prix raisonnables pour les agriculteurs doivent rester les maîtres mots de la PAC après 2020. »

D’une manière générale, le Conseil approuve l’idée selon laquelle les États membres bénéficieront d’une subsidiarité et d’une souplesse accrues afin de prendre en compte leurs spécificités nationales ou régionales et de contribuer à une mise en œuvre plus efficace de cette politique.

Le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs apprécie tout particulièrement que la Commission reconnaît l’importance d’améliorer les instruments disponibles afin de favoriser le renouvellement des générations.

« La relève par des jeunes constitue un défi majeur pour l’avenir de l’agriculture. Le renouvellement des générations est à mes yeux un des éléments clés du développement durable et du développement des régions rurales dynamiques. »

Fernand Etgen rejoint la position du Conseil en plaidant pour une période de transition suffisamment longue pour que les États membres puissent s’adapter au nouveau modèle de mise en œuvre de la PAC. La nouvelle approche étant orientée moins sur une réglementation contraignante que sur des résultats atteints en matière de développement durable.

Sur la photo : Le ministre de l’Agriculture Fernand Etgen avec la ministre de l’Agriculture allemande Julia Klöckner ©MAVPC

Communiqué par le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs

Publié le
mercredi 21 mars 2018


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires