Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Cocottes, modèle du « bien manger »… qui fait le bien
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Cocottes, modèle du « bien manger »… qui fait le bien

Alimentation & Restauration

Publié le
lundi 12 décembre 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Traiteur luxembourgeois, Cocottes se démarque depuis ses débuts en 2014 par sa volonté de produire local et sain. En matière d’alimentation durable, l’entreprise essaie d’être un exemple.

L’alimentation durable s’impose comme un challenge collectif à relever et comme un idéal vers lequel nous devons, en tant que consommateurs et producteurs, tendre. Par alimentation durable, entendons un mode de consommation et de production qui soit viable sur le plan économique et social et surtout qui préserve l’environnement ainsi que la santé.

Il ne s’agit donc pas simplement de produire localement ou équitablement. L’alimentation durable est une démarche exhaustive pour laquelle les entreprises doivent travailler en intervenant à différents niveaux de leur activité. Une conception que l’entreprise Cocottes à bien intégrée, en œuvrant à une alimentation plus durable à tous les niveaux.

Cocottes veille à ce que ses recettes soient socialement responsables. Autrement dit, le traiteur veille à fournir à ses clients des plats de qualité concoctés majoritairement à base de produits frais, locaux et de saison. Il rencontre également les besoins des personnes aux régimes alimentaires stricts et a développé une offre de recettes sans gluten, sans lactose, vegans ou végétariennes.

Sur le plan économique, l’entreprise travaille majoritairement avec des producteurs locaux et favorise le circuit court, afin de contribuer à une économie locale, qui permet d’augmenter les marges des producteurs et aussi de réduire les dépenses énergétiques.

L’alimentation durable est par nature responsable et respectueuse de l’environnement. À ce sujet, l’entreprise luxembourgeoise travaille depuis des années à diminuer son empreinte écologique. Tri sélectif dans les boutiques, dans les bureaux ou encore frigos avec vitres automatiques visant à réduire la déperdition de froid sont autant d’exemples de cette démarche éco-responsable. En production, l’impact environnemental a été étudié dès le projet de construction de l’atelier de production situé à Grass et en phase d’exploitation, notamment en évitant les pertes (énergétiques, alimentaires…) et en limitant les déchets.

/

L’anti-gaspi est dans l’ADN de la petite poule

Par exemple, Cocottes donne quotidiennement ses invendus à des associations locales. Chaque boutique dispose d’un point de collecte pour ses invendus. La Croix-Rouge, Caritas, Buttek ou encore Resonord font partie des repreneurs de denrées alimentaires. « Le gaspillage alimentaire est une lutte contre laquelle nous pouvons tous, à notre échelle, apporter une contribution. Chez COCOTTES, cette valeur est ancrée dans notre ADN depuis notre commencement. Nous veillons à éviter toute forme de gaspillage alimentaire, que ce soit dans nos cuisines ou dans nos boutiques ».

Les quantités produites sont définies quotidiennement par les boutiques elles-mêmes, ce qui permet d’adapter la production à la demande réelle et de minimiser, ainsi, les pertes de produits finis.

Salades, sandwiches, plats chauds, quiches, bowls, bocaux, desserts… tous les produits ont un dénominateur commun : l’utilisation d’ingrédients frais ! Les commandes auprès des fournisseurs se font quotidiennement ou quasi-quotidiennement, pour que les produits soient utilisés dès réception, ce qui permet d’avoir peu de denrées fraichement reçues à stocker et donc d’éviter les pertes de produits périssables.

/

Les équipes en cuisine veillent à ce que le produit frais soit utilisé dans son intégralité, en croisant les recettes, c’est-à-dire que chaque ingrédient qui ne serait pas intégralement cuisiné pour une recette puisse servir à l’élaboration d’une autre. « L’exemple le plus parlant concerne nos tomates. Lorsque nous cuisinons nos tomates farcies, nous récupérons le cœur de celles-ci pour les intégrer à notre sauce bolognaise. »

Et Cocottes collabore aussi avec F4A (Retrouvez sur l’app gratuite F4A des produits frais dont la date d’expiration approche à prix réduit).

«  L’alimentation ne sera jamais trop responsable. Les défis sont encore nombreux à relever et Cocottes sait qu’il y aura constamment de nouvelles pratiques à adopter au quotidien ». Des évolutions qui n’effraient pas la petite poule… On y étudie déjà de nouvelles optimisations encore plus durables, notamment pour les packagings ou les installations des futures boutiques.

Cocottes, partenaire Infogreen
Extrait du dossier du mois « Thoughts for food »

Publié le
lundi 12 décembre 2022


Alimentation & Restauration
Publi-reportage
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Alimentation & Restauration


Nos partenaires Alimentation & Restauration

Nos partenaires