Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
pollution, planète, plastique, industries agroalimentaire, environnement, pollueurs, Greenpeace, breakfreefromplastic, environnement, audit, marques, écologie, justice sociale, entreprises, responsabilité, pollution plastique
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé, pires pollueurs du plastique dans le monde

Green Planet

Publié le
jeudi 11 octobre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé ont été les sociétés les plus fréquemment identifiées lors de 239 nettoyages et audits de marques couvrant 42 pays et six continents, a annoncé aujourd’hui le mouvement Break Free From Plastic.

Plus de 187 000 déchets en plastique ont été audités, identifiant des milliers de marques dont l’emballage repose sur les plastiques à usage unique qui polluent nos océans et nos cours d’eau à travers le monde. Coca-Cola a été le principal pollueur de l’audit mondial, la pollution plastique sous la marque Coke ayant été constatée dans 40 des 42 pays participants. Cet audit de la marque est l’instantané le plus complet des plus grandes entreprises de plastique polluantes au monde.

« Ces audits de marques offrent une preuve indéniable du rôle que jouent les entreprises dans la perpétuation de la crise mondiale de la pollution plastique », a déclaré le coordinateur mondial de Break Free From Plastic Von Hernandez. « En continuant à produire des emballages en plastique jetables problématiques et non recyclables pour leurs produits, ces entreprises sont coupables de détruire la planète à grande échelle. Il est temps qu’ils acceptent et cessent de blâmer les citoyens pour leurs produits inutiles et polluants. »

Les audits, dirigés par les organisations membres de Break Free From Plastic, ont révélé que Coca-Cola, PepsiCo, Nestlé, Danone, Mondelez International, Procter & Gamble, Unilever, Perfetti van Mlle, Mars Incorporated et Colgate-Palmolive étaient les marques multinationales fréquentes rassemblées dans des nettoyages, dans cet ordre. Ce classement des entreprises multinationales n’inclut que les marques trouvées dans au moins dix des 42 pays participants. Dans l’ensemble, le polystyrène, qui n’est pas recyclable dans la plupart des endroits, était le type de plastique le plus utilisé, suivi de près par le PET, un matériau utilisé dans les bouteilles, les conteneurs et autres emballages.

Selon l’analyse, les principaux pollueurs en Asie étaient les marques Coca-Cola, Perfetti van Mlle et Mondelez International. Ces marques représentent 30% de la pollution plastique liée aux marques répertoriée par les volontaires en Asie. Les audits de marques de cette année en Asie s’appuient sur un nettoyage et un audit d’une semaine à Freedom Island, aux Philippines, qui ont révélé que Nestlé et Unilever étaient les principaux pollueurs.

« Nous payons le prix pour la dépendance des entreprises multinationales sur du plastique jetable bon marché », a déclaré Abigail Aguilar, militante de Greenpeace Asie du Sud-Est - Philippines. « Nous sommes ceux qui sont obligés de nettoyer leur pollution plastique dans nos rues et nos voies navigables. Aux Philippines, nous pouvons nettoyer des plages entières et le lendemain, elles sont tout aussi polluées par les plastiques. Grâce à des audits de marques, nous pouvons nommer certains des pires pollueurs et exiger qu’ils cessent de produire du plastique. »

En Amérique du Nord et du Sud, les marques Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé ont été les principaux pollueurs identifiés, représentant respectivement 64% et 70% de la totalité de la pollution plastique des marques.

«  En Amérique latine, les audits de marques mettent les sociétés productrices de plastiques inutiles et les gouvernements à la disposition de celles-ci, de l’extraction à l’élimination, dans des communautés principalement vulnérables et pauvres », a déclaré Magdalena Donoso, coordinatrice de GAIA pour l’Amérique latine. « Les membres du BFFP en Amérique latine exposent cette crise et promeuvent des stratégies zéro déchet en relation avec nos communautés. »

En Europe, les marques Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé ont encore une fois été les principaux pollueurs identifiés, représentant 45% de la pollution plastique détectée lors des audits réalisés ici. En Australie, les marques les plus polluantes identifiées ont été les marques 7-Eleven, Coca-Cola et McDonald’s, représentant 82% de la pollution plastique trouvée. Enfin, en Afrique, les marques les plus importantes ont été collectées avec les marques ASAS Group, Coca-Cola et Procter & Gamble, représentant 74% de la pollution plastique.

« Ces audits de marques redonnent des responsabilités à leurs propriétaires, car les entreprises produisent des quantités infinies de plastiques qui aboutissent dans l’océan Indien », a déclaré Griffins Ochieng, coordinateur des programmes du Centre pour la justice et le développement de l’environnement au Kenya. « Nous avons organisé des nettoyages et des audits de marque sur deux sites au Kenya pour identifier les pires pollueurs de la région et les tenir pour responsables. Il est plus urgent que jamais, pour le bien des communautés qui dépendent de l’océan pour leur subsistance, leur santé et leur bien-être, de se libérer du plastique. »

Break Free From Plastic demande aux entreprises de réduire leur utilisation de plastiques à usage unique, de reconfigurer leurs systèmes de distribution afin de minimiser ou d’éliminer les emballages, et d’assumer la responsabilité de la pollution plastique qu’elles déversent dans les systèmes de gestion des déchets déjà sollicités et l’environnement.

Bien que les audits de la marque ne fournissent pas une image complète de l’empreinte de pollution en plastique des entreprises, ils constituent la meilleure indication à ce jour des pires pollueurs du plastique dans le monde. Le mouvement Break Free From Plastic demande aux entreprises de mettre fin à leur dépendance aux plastiques à usage unique, en privilégiant l’innovation et les systèmes alternatifs de distribution des produits.

Break Free From Plastic est un mouvement mondial qui envisage un avenir sans pollution plastique. Depuis son lancement en septembre 2016, près de 1 300 groupes du monde entier ont rejoint le mouvement pour réclamer des réductions massives de plastiques à usage unique et pour rechercher des solutions durables à la crise de la pollution par les plastiques. Ces organisations partagent les valeurs communes de protection de l’environnement et de justice sociale, qui guident leur travail au niveau communautaire et représentent une vision globale et unifiée. www.breakfreefromplastic.org

Communiqué #breakfreefromplastic écrit par Jed Alegado

Photo et vidéo :

Pour voir des photos et des vidéos d’audits de marques à travers le monde, cliquez ici : https://media.greenpeace.org/collec...

Contacts :

Perry Wheeler, Spécialiste principal en communication de Greenpeace USA, P : +1 301 675 8766, perry.wheeler@greenpeace.org

Shilpi Chhotray, responsable principale des communications, Break of Plastic, P : +1 703 400 9986 , shilpi@breakfreefromplastic.org

Publié le
jeudi 11 octobre 2018


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires