Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
MDDI, climat, environnement, gouvernement Luxembourgeois, émissions de CO2, réduction des émissions de gaz à effet de serre, programme LIFE, Conseil
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Carole Dieschbourg a participé au Conseil "Environnement"

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 7 janvier 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, a participé au Conseil "Environnement" qui a eu lieu le 20 décembre 2018 à Bruxelles.

Fixation des normes en matière d’émissions de CO2 pour les camions et les autobus

En premier lieu, les ministres de l’Environnement ont examiné une proposition de règlement visant à fixer des normes en matière d’émissions de CO2 pour les poids lourds. Ce règlement soumet, pour la première fois, les véhicules utilitaires lourds à des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Une action insuffisante voudrait dire que les réductions d’émissions devront être assumées par les autres secteurs émetteurs comme l’agriculture, les bâtiments ou une partie des entreprises. Ou, en cas de dépassement du plafond des émissions attribuées au Luxembourg sous la législation européenne de protection du climat, les coûts de non-conformité reviendront en fin de compte à charge des contribuables. À cet égard, la ministre a souligné : Il y a urgence d’agir pour la protection du climat et tous les secteurs doivent prendre leurs responsabilités. Il était grand temps que cela s’applique aussi aux poids lourds. Aujourd’hui, nous avons franchi une étape importante avec cet accord au Conseil et je continuerai à m’impliquer pour un renforcement de cette loi. Les Luxembourgeois profiteront ainsi de plus de réductions des émissions de CO2 et de polluants de l’air et les producteurs de poids lourds sont incités à innover et se donner les meilleures cartes pour rester compétitifs sur les marchés d’avenir.

Stratégie à long terme de l’UE en vue de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Les ministres ont ensuite eu un premier échange de vues sur la récente communication stratégique par la Commission européenne vision stratégique à long terme de l’Union européenne (UE) pour une économie neutre pour le climat en vue de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Pour le Luxembourg, les seuls scénarios défendables sont ceux en ligne avec l’objectif de 1,5°C et visant un net-zéro des émissions au plus tard en 2050, voire plus tôt. Pour la ministre Carole Dieschbourg, les objectifs pour ce dossier sont clairs : déposer une stratégie d’ici 2020 qui est cohérente et compatible avec les objectifs de l’accord de Paris, miser en priorité sur des solutions existantes, abordables, sûres et réellement durables, – en d’autres mots, en favorisant les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique et en excluant l’énergie nucléaire. La ministre a ajouté : En nous soumettant à ce cadre de réflexion à long terme, cette stratégie représente une opportunité unique pour tous les citoyens et secteurs concernés en Europe, en passant de l’agriculture et des transports aux finances ou l’emploi, d’identifier les barrières pour contribuer à la protection du climat plutôt que son contraire, et d’identifier les moyens et mesures nécessaires pour le faire. C’est une opportunité unique pour œuvrer contre la division entre l’Europe de l’Est et de l’Ouest sur ces questions et de s’assurer que la transition en Europe sur les décennies à venir puisse être juste. Qu’elle ne laissera personne derrière.

Orientation générale partielle sur le nouveau programme LIFE pour la période 2021-2027

Ensuite, le Conseil Environnement a trouvé une orientation générale partielle sur le nouveau programme pour l’instrument financier de l’Environnement européen LIFE pour la période 2021-2027. Le règlement proposé permettra de veiller à ce que le programme phare de l’UE pour la protection de l’environnement, l’action climatique et la conservation des espèces sauvages et des habitats en Europe se poursuive au-delà de 2020. Depuis sa création en 1992, le programme LIFE a joué un rôle clé au Luxembourg pour soutenir la mise en œuvre des objectifs européens dans le domaine de l’environnement, dont en particulier la restauration d’habitats et la préservation d’espèces. La ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable considère donc qu’il est essentiel d’alimenter suffisamment ce programme afin de soutenir ses ambitions et son impact positif avéré. L’action sur le terrain est plus nécessaire que jamais face aux défis que nous affrontons actuellement en matière de perte de biodiversité et de changement climatique.
Parmi les autres sujets abordés lors de la session du Conseil, la présidence autrichienne a communiqué aux ministres des informations concernant la directive sur les plastiques à usage unique et le règlement sur les normes en matière d’émissions de CO2 pour les voitures et les camionnettes.

Informations utiles :

Débats publics sur les normes en matière d’émissions de CO2 pour les camions et les autobus, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le nouveau programme LIFE pour la période 2021-2027.

Communiqué par le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable
Crédit photo : © SIP / Yves Kortum

Publié le
lundi 7 janvier 2019


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires