Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
produits innovants à base d’huiles de plantes, peintures robin, peinture Verdello, certification Cradle to Cradle, environnement, santé, matériau entièrement biosourcé, ressources végétales, renouvelables, non toxiques, récupération, réutilisation, upcycling
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Au-delà du produit cradle-to-cradle, une philosophie

Économie circulaire

Publié le
mardi 30 avril 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Peintures Robin produit près de 400 sortes de peintures, lasures et vernis, dont Verdello®, une peinture entièrement biosourcée et la première de la gamme à être certifiée Cradle to Cradle.

Verdello® est avant tout un pur produit local, développé et fabriqué dans le nord du Luxembourg, à Useldange, dans l’usine de Peintures Robin, entreprise à capital 100% luxembourgeois, créée en 1927 et qui emploie aujourd’hui 105 personnes sur notre territoire, ce qui en fait le plus grand producteur de la Grande Région.

C’est aussi un matériau entièrement biosourcé, réalisé à partir de ressources végétales, renouvelables et non toxiques. La peinture contient plus précisément de l’huile de tall, un résidu industriel de la fabrication du papier, issu du bois donc, qui restait jusqu’à présent très peu utilisé.

Saine aussi bien pour l’environnement que pour la santé humaine, elle ne renferme aucun COV (composés organiques volatils), APEO (alkylphénols) ni cosolvant.

Elle présente pourtant les mêmes propriétés technico-physiques qu’une peinture acrylique classique de haute qualité : facilité d’application, séchage régulier et entretien aisé car elle est lessivable. Elle a un rendement élevé (environ 14m2/litre) et permet donc de couvrir une grande surface avec peu de matière. Et elle se décline en une grande variété de teintes puisqu’elle est disponible en plus que 100 coloris.

Verdello® est le premier produit de la gamme à recevoir la certification Cradle to Cradle et s’inscrit de ce fait dans les principes de l’économie circulaire. Quand on entend circulaire, on pense immédiatement à récupération, réutilisation, voire upcycling. Alors comment une peinture peut-elle l’être ? « La certification est accordée selon une palette très large de critères qui incluent la provenance des matériaux, le fait qu’ils soient biosourcés, mais aussi des considérations d’ordre social. La situation au sein de l’entreprise même et chez ses fournisseurs entre en ligne de compte. Cela dépasse la réutilisation des matériaux », explique Patrick Beckius, responsable des ventes. Pour aller encore plus loin, Peintures Robin travaille actuellement avec la SuperDrecksKëscht sur un projet de récupération des restes de Verdello® en vue de les réinjecter dans la production, sans perte de qualité bien sûr.

Au-delà de ce produit, Peintures Robin a pour stratégie de sortir de l’ère fossile et cherche à créer des produits innovants à base d’huiles de plantes ou de matières minérales. L’entreprise dispose de son propre laboratoire de recherche et de développement qui occupe huit chimistes diplômés, dont une « Miss Green », responsable du développement de nouveaux matériaux verts. « Nous voulons ne proposer d’ici quelques années au secteur du bâtiment que des produits biosourcés. En général, on fait confiance au peintre et on ne lui demande jamais quel produit il utilise. Pourtant des études démontrent que la qualité de l’air est beaucoup plus mauvaise à l’intérieur qu’à l’extérieur, malgré la pollution générée par les moteurs diesel. La demande en produits sains est croissante et nous voyons un grand potentiel dans les peintures intérieures », conclut-il.

/ /

Mélanie Trélat
Photo Fanny Krackenberger

Article issu du dossier du mois Infogreen « Circulez, il n’y a rien à jeter ! »

Publié le
mardi 30 avril 2019


Article de notre partenaire

Peintures Robin
Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires