Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Une épicerie bio et zéro déchet au Luxembourg ? Of course !
facebook twitter linkedin scoopit

Une épicerie bio et zéro déchet au Luxembourg ? Of course !

Qualité de vie

Publié le
mercredi 30 novembre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Dans quelques jours, la 1re épicerie bio sans emballage au Luxembourg ouvrira ses portes rue Glesener. Une opportunité pour tout un chacun de réduire d’un tiers ses déchets.

OUNI pour Organic Unpackaged Natural Ingredients, ou « sans » en luxembourgeois, est une épicerie bio sans emballage.

À l’origine de ce projet, un constat, celui que les emballages constituent 30 % de nos déchets ménagers, fait par une femme : Patricia Tompers, qui est parvenue à en réunir 6 autres grâce à un appel lancé sur Facebook, le 12 décembre 2014 : « Who wants to open a zero waste grocery store with me in Luxembourg ? ».

Les réseaux sociaux et leur effet boule de neige ont joué un rôle fondamental dans la réussite du projet. Autour des 7 fondatrices, un groupe s’est très rapidement constitué qui est composé de membres actifs - comprenez des membres qui consacrent à la fois de l’argent et du temps, à raison de 2 h par mois, au projet - et de membres « tout court » dont la participation est purement financière, sachant que chaque part coûte 100 euros et qu’il est possible d’en acquérir autant qu’on le souhaite dans la limite de 20 % du budget global. Ces derniers ont le droit de vote à l’assemblée générale et sont invités à participer à différents événements. Les membres sont aujourd’hui au nombre de 569 au total, un nombre qui évolue en permanence. Des groupes de travail ont été créés autour d’une dizaine de thématiques : membres, site Web, finances, ateliers, communication & événements, aménagement & logistique, produits & fournisseurs, mesure de l’impact environnemental, hygiène.

Un appel aux dons a ensuite été lancé et, en quelques mois seulement, les 180.000 euros nécessaires pour démarrer concrètement le projet ont été réunis. Ils ont même été dépassés puisque les fonds rassemblés s’élèvent au total à 199.000 euros. Il faut dire que le projet suscite un certain engouement de la part de consommateurs las d’être submergés par une montagne de déchets. C’est ce qu’a relevé Sandrine Chrzan, membre actif de l’association au sein du groupe de travail Communication, lors de l’Oekofoire où OUNI avait un stand et lors de laquelle elle a reçu le Prix de l’innovation 2016 : « La plupart des visiteurs que nous avons rencontrés nous connaissaient déjà, ils affichaient un grand enthousiasme à l’égard de notre projet et se montraient impatients de voir la boutique ouverte », se réjouit-elle.

Ils n’auront pas longtemps à attendre puisque l’ouverture de la 1re épicerie coopérative bio sans emballage au Luxembourg est prévue au cours de la 1re quinzaine de novembre, à peine deux ans après l’appel lancé sur Facebook. Elle se trouvera quartier gare, plus précisément au 55, rue Glesener, dans un local de 100 m2 loué par des personnes privées.

Les futurs clients y trouveront entre 500 et 800 articles différents au départ, puis l’achalandage augmentera au fur et à mesure. Il s’agira de produits alimentaires, bien sûr, mais pas seulement. Ils pourront également y acheter des produits d’hygiène, de soin et d’entretien de la maison. Les produits seront présentés dans des silos ou des grands contenants en verre et inox, matériaux choisis pour des raisons d’hygiène mais aussi pour coller à l’idée du projet en privilégiant ce qui est naturel et recyclable. Ils seront emportés par les clients dans des sacs en tissu, pour tout ce qui est sec (pâtes, riz, farine, féculents, etc.), et dans des jarres, bocaux ou bouteilles en verre consignés, pour tout ce qui est liquide (yaourt, lait, crème, huile, jus de fruit, vin, etc.). Du fromage sera disponible à la coupe. Il sera également possible de remplir ses propres boîtes et autres contenants réutilisables. Au rayon hygiène, les produits jetables de type coton et lingettes seront remplacés par des produits lavables.

Une épicerie zéro déchet à Munich
Une épicerie zéro déchet à Munich

Une sélection et un contrôle très stricts des fournisseurs est opéré par l’équipe d’OUNI. Ils doivent de préférence proposer des produits bio, issus de l’agriculture raisonnée ou du commerce équitable, mais aussi produire localement. C’est l’impact global de ces produits sur l’environnement qui sera pris en compte, d’où l’intérêt de privilégier le local. La marchandise proviendra donc du Luxembourg ou de la Grande Région, sauf cas exceptionnel. En effet, certains aliments ou certaines matières premières qui ne poussent pas sous nos latitudes comme, par exemple, le coton utilisé pour les textiles ou les olives permettant de fabriquer de l’huile, viendront d’autres régions.

L’épicerie OUNI ne sera pas un simple commerce, mais aussi un endroit convivial et dédié à l’échange. Un espace café sera aménagé où il sera possible de boire un verre, mais aussi de participer à un des nombreux ateliers qui seront organisés autour de la thématique « zéro déchets ». On pourra notamment y apprendre à réduire efficacement ses déchets, à fabriquer soi-même sa crème hydratante 100 % naturelle, à mieux recycler, et même à upcycler, c’est-à-dire à redonner vie à des objets qui ne servent plus en leur trouvant de nouvelles fonctions.

Les travaux d’aménagement de la boutique sont, en ce moment-même, en phase de finalisation. La déco sera en accord avec la philosophie, composée essentiellement de matériaux et d’objets de récupération, notamment des palettes de bois.

L’épicerie sera ouverte de 10 h à 20 h du lundi au vendredi et de 10 h à 17 h le samedi.

La mise en place d’un service de livraison est d’ores et déjà évoquée.

En savoir plus : www.ouni.lu

Mélanie Trélat

Publié le
mercredi 30 novembre 2016


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Moins consuméristes, plus consommactifs !

Chacun de nos achats a une incidence au niveau économique, environnemental et social. Nos choix de consommation ne sont donc pas anodins puisqu’ils influent sur le monde qui nous entoure. Ils sont...

Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires