Le Quotidien des enjeux du développement durable !

jeudi 17 août 2017

Un site internet sur les taux de radioactivité dans la Grande Région
facebook twitter linkedin scoopit

Un site internet sur les taux de radioactivité dans la Grande Région
Santé-Environnement

Publié le jeudi 11 août 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

La ministre de l’environnement de Rhénanie-Palatinat lance un site Internet sur les taux de radioactivité dans la Grande Région : « des informations transfrontalières actualisées toutes les heures mises à la disposition des habitants. »

« Pour la première fois, les habitants de la Grande Région peuvent désormais se faire eux-mêmes une idée des taux de radioactivité actuels dans leur région. Le nouveau site Internet présente ces taux sur une carte transfrontalière actualisée toutes les heures. Il est également possible de consulter de façon plus ciblée les taux mesurés aux alentours des centrales nucléaires de la Grande Région – tant en Allemagne qu’en France », a déclaré le 11 juillet à Trèves la ministre allemande de l’Environnement, Mme Ulrike Höfken, qui était accompagnée du ministre de l’Environnement sarrois, M. Reinhold Jost, et de divers représentants des ministères de la Grande Région, à l’occasion du lancement officiel du site.

« L’accident de réacteur survenu à Tchernobyl en 1986 a montré clairement, et de façon tragique, que la radioactivité ne s’arrête pas aux frontières », a souligné Mme Höfken. Mais les taux mesurés par exemple près de la centrale nucléaire française de Cattenom ou près de celle de Tihange, en Belgique, ne pouvaient jusqu’à présent être consultés que sur les sites Internet des organismes d’État de ces pays. L’accès à ces informations était en outre compliqué par les barrières linguistiques. Comme l’explique Mme Höfken, « la carte en ligne offre désormais aux habitants de la Grande Région la possibilité d’accéder de façon unifiée aux données d’environ 300 stations de mesure en Lorraine, au Luxembourg, en Wallonie, en Rhénanie-Palatinat et en Sarre ». Le débit de dose gamma, c’est-à-dire la quantité de radiations ayant un impact sur l’homme, peut être suivi heure par heure dans chaque station. Les taux mesurés actuellement reposent sur la radioactivité naturelle. Seul un possible accident de réacteur – tel que celui ayant engendré le passage du nuage radioactif provenant de Tchernobyl en 1986 – peut entraîner une hausse sensible de ces taux, a précisé Mme Höfken.

« Le réseau de mesures favorise la transparence et l’information et sert d’alerte rapide en cas d’accident nucléaire. Un niveau de sécurité accru ne sera toutefois obtenu que lorsque les centrales nucléaires dangereuses et dépassées de la Grande Région seront fermées. Le gouvernement du Land s’implique à tous les niveaux politiques pour que cet objectif soit atteint », a souligné la ministre.

 

Lors de la Conférence des ministres de l’environnement qui s’est tenue en juin, les Länder allemands ont pris à l’initiative de la Rhénanie-Palatinat la décision conjointe de fermer les centrales nucléaires proches des frontières. Le gouvernement du Land vérifie actuellement l’adhésion à l’action en justice de la région d’Aix-la-Chapelle contre la poursuite de l’exploitation de la centrale nucléaire de Tihange. Le conseil des ministres devrait prendre une décision à ce sujet avant la pause estivale, a annoncé Mme Höfken.

Lien d’accès à la carte en ligne :
http://www.gis-gr.eu/portal/themen-und-karten/umwelt/radioaktivitaet.html

Communiqué par la Grande Région - http://www.granderegion.net/

Publié le jeudi 11 août 2016


Santé-Environnement
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires