Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Trash People : solda(r)ts de l’environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Trash People : solda(r)ts de l’environnement

Green Planet

Publié le
mercredi 10 septembre 2014 à 11:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

D’immenses de déchets ont envahi la place Clairefontaine à Luxembourg. Visibles jusqu’au 14 septembre, ces Trash People sont l’œuvre de l’artiste allemand HA Shult qui interpelle ainsi le public sur notre ultra-consommation.

Immobiles, les solda(r)ts accomplissent la mission que leur a confié leur créateur : interroger les citoyens du monde sur leurs modes de vie consumériste.  

De la rivière de papiers à New-York à l’hôtel de déchet sur le littoral (Save the beach), c’est peu dire que HA (Hans-Jürgen) Shult a fait des déchets ses muses. Ou plutôt, notre tendance à la surconsommation et ses conséquences. Aujourd’hui, c’est avec de grands humains uniquement constitués de déchets du quotidien que l’artiste allemand interpelle le public luxembourgeois.

Installés depuis le 5 septembre dernier, ces silhouettes qui approchent le mètre 80 se tiennent debout, place Clairefontaine (Luxembourg-Ville), telle une armée, en l’honneur du 10e anniversaire du Photomeetings Luxembourg. Espacées de quelques mètres les unes des autres, les 220 statues réalisées en déchets électroniques et industriels mais aussi plus banals, tels que des boîtes de conserve ou du verre, attirent le public. Disciplinés, les solda(r)ts se laissent photographier, toucher et même vandaliser (trois adolescents ont mis à terre et piétinné une vingtaine de statues dans la nuit de samedi à dimanche). Immobiles, ils accomplissent la mission que leur a confié leur créateur : interroger les citoyens du monde sur leurs modes de vie consumériste.
 
HA Schult se décrit lui-même comme « un romantique à l’âge de la consommation ». Il mêle, dans son œuvre, l’art et son engagement écologique. Ses bonshommes ont presque fait le tour du monde en s’arrêtant notamment sur la Place Rouge moscovite ou la Grand-Place de Bruxelles, avant de s’installer aux pieds des pyramides de Gizeh ou sur les contreforts de la Grande Muraille de Chine.

Photo ©Florie Colarelli
 

Publié le
mercredi 10 septembre 2014


Green Planet
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires