Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Smart Economy : update en cours
facebook twitter linkedin scoopit

Smart Economy : update en cours

Politique & Gouvernance

Publié le
vendredi 27 janvier 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le groupe de travail Smart Economy a mis en exergue les points forts et les points faibles du pays dans le domaine des ICT et il a proposé que des ponts soient créés entre le monde du numérique et la société au sens large.

En matière d’ICT, le Luxembourg est un pays avancé comme en témoigne le tableau de bord annuel dressé par la Commission européenne qui révèle que la connectivité, le capital humain et l’utilisation d’Internet sont les domaines dans lesquels le pays a été le plus performant en 2016. Un de ses atouts majeurs est aussi une couverture totale en Internet haut débit. Il est cependant mal armé pour franchir le fossé des compétences digitales, son système d’éducation n’étant pas adapté pour y parvenir et l’expérience pour déployer la révolution digitale lui faisant défaut.

Le big data, les antennes intelligentes, les radio technologies cognitives, le spectre d’accès dynamique, les réseaux maillés, la nouvelle génération de Wifi et la 5G sont autant d’opportunités économiques dont le Grand-Duché pourrait tirer parti dans le contexte de cette 3e Révolution Industrielle.

L’ICT doit être mis au service d’une croissance durable, inclusive, de la responsabilité sociale et de la diversification économique. C’est en tous cas ce qui ressort des discussions menées par le groupe de travail Smart Economy. Ceci est possible grâce à l’utilisation compétitive et efficace des ressources, l’inclusion du numérique dans la société au sens large, une société qui serait basée sur un modèle de croissance soutenable et qui considère le bien-être social.

Les mesures stratégiques qui ont été défendues par le groupe de travail à l’issue de ses réunions sont la création d’un campus automobile, le déploiement de l’informatique haute performance, l’implémentation d’un projet pilote de smart city, la constitution d’un centre de compétences en cybersécurité et enfin, la conclusion de partenariats étroits entre l’industrie technologique locale et les instituts de science appliquée.

Illustration : Icons by http://dryicons.com

Mélanie Trélat

Publié le
vendredi 27 janvier 2017


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Rifkin’ about Revolution

Les résultats de l’étude stratégique et participative de Troisième révolution industrielle ont été présentés mi-novembre. Son objectif était de proposer une alternative au modèle...

Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires