Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Signez la pétition publique pour l’adoption d’une loi contre le gaspillage alimentaire
facebook twitter linkedin scoopit

Signez la pétition publique pour l’adoption d’une loi contre le gaspillage alimentaire

Green Planet

Publié le
mardi 7 juin 2016 à 02:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le Luxembourg n’est pas épargné par les inégalités sociales et le gaspillage alimentaire n’a jamais été aussi prononcé qu’aujourd’hui…

Une telle mesure permettrait d’aider les personnes les plus défavorisées à bénéficier d’une sécurité alimentaire et ainsi aussi de les aider entre autres à sortir de la pauvreté. Les enjeux écologiques d’une telle mesure sont non négligeables, si l’on prend en considération toutes les étapes nécessaires pour présenter un produit dans un rayon qui ne sera pas consommé.

But de la pétition :

La société luxembourgeoise, bien qu’elle se positionne parmi les pays du monde où le niveau de vie est le plus élevé, elle n’est pas épargnée par les inégalités sociales. L’écart entre les différentes classes sociales se creuse quotidiennement à la suite de différents facteurs, comme par exemple la crise économique et le taux de chômage élevé. Ces facteurs font en sorte qu’actuellement le taux de risque de pauvreté des ménages au Luxembourg a atteint le triste record de 19 % selon le rapport le plus récent du Statec. D’un autre côté, le gaspillage alimentaire n’a jamais été aussi prononcé qu’aujourd’hui au Grand-Duché du Luxembourg. Selon le dernier rapport du portail de l’environnement, le gaspillage alimentaire annuel par habitant dépasse les 120 kg par habitant, tous acteurs confondus. Une grande partie de ces déchets alimentaires pourraient être évités grâce à différentes mesures énoncées dans ce même rapport. Malheureusement, de plus en plus de ménages au Luxembourg ne réussissent pas à joindre les deux bouts à cause de leur situation précaire. Ainsi, il n’est pas étonnant que de nombreuses personnes soient dépendantes d’institutions au Luxembourg, comme la "Stëmm vun der Strooss", les "Epiceries sociales", la "Banque Alimentaire a.s.b.l.", les "Cent Buttek" et autres. Toutefois, les synergies entre les grandes surfaces alimentaires et ces différentes institutions se font exclusivement sur une base volontaire et n’ont aucun cadre légal.

A l’image de la France qui a adopté une loi combattant activement le gaspillage alimentaire, la Chambre des Députés doit procéder à la mise en place d’un groupe de travail avec mission de rédiger un texte législatif ayant pour but d’empêcher le commerce de jeter de la nourriture et des aliments encore consommables et de prévoir une collecte afférente de ces produits. Aux fins de prévenir le gaspillage d’aliments, on pourrait concevoir de demander aux concernés de les transformer pour la consommation humaine, de les céder gratuitement à des associations caritatives, de les valoriser pour l’alimentation animale, de procéder au compostage à utilisation agricole ou encore de les recycler à des fins énergétiques.

Motivation de l’intérêt général de la pétition :

Pour empêcher la destruction de nourriture invendue encore utilisable, il importe de revoir la législation sur l’hygiène alimentaire et d’ouvrir la possibilité de faire don de produits encore consommables mais dont la date de péremption a été récemment atteinte. Une telle mesure permettrait d’aider les personnes les plus défavorisées à bénéficier d’une sécurité alimentaire et ainsi aussi de les aider entre autres à sortir de la pauvreté.

Par ailleurs il serait indiqué d’imposer une utilisation en tant que nourriture animale en cas d’exclusion d’une réutilisation humaines, soit prévoir le recyclage des denrées alimentaires impropres à la consommation humaine par voie de compostage ou leur transformation en énergie (compost, Biogas). Les enjeux écologiques d’une telle mesure sont non négligeables, si l’on prend en considération toutes les étapes nécessaires pour présenter un produit dans un rayon qui ne sera pas consommé.

Il s’agirait finalement aussi d’éduquer et de sensibiliser davantage la population à une réduction des gâchis alimentaires par le biais d’un changement de mentalité. Plusieurs pays, dont la France et l’Allemagne ont d’ores et déjà adopté des législations afférentes. Il est temps que le Luxembourg fasse pareil.

Date de fin de la période de signature : 05-07-2016

Auteurs de la pétition : Cloos Jean-Marc, Gindorff Lynn, Lima da Cunha Filipe, Schneider Jacques

Source : Chambre des députés - www.chd.lu

Publié le
mardi 7 juin 2016


Green Planet
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires