Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Sécurité et Santé au Travail : tous concernés !
facebook twitter linkedin scoopit

Sécurité et Santé au Travail : tous concernés !

Qualité de vie

Publié le
mardi 31 janvier 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le 19 janvier dernier s’est tenue à l’Institut de Formation sectoriel du Bâtiment la conférence « VISION ZÉRO - Sécurité et Santé au Travail : tous concernés ! » organisée par l’IFSB en collaboration avec l’Association d’assurance accident (AAA), l’Inspection du travail et des mines (ITM) et le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire.

Réunie autour du thème de la Sécurité et de la Santé au Travail, plus de 200 personnes étaient présentes pour découvrir la Charte nationale VISION ZÉRO et rencontrer les acteurs majeurs de la sécurité et de la santé au travail. Un sujet on ne peut plus d’actualité, au vu du nombre d’accidents survenus récemment. L’événement a été l’occasion de discuter tant des risques pour la sécurité et la santé au Luxembourg que de leur prévention.

Un engagement national

M. Patrick Nemry, chef du département Sécurité et Engins à l’IFSB, a ouvert le débat en annonçant des chiffres inquiétants : chaque jour près de 6 300 personnes décèdent des suites d’accidents de travail ou d’une maladie liée au travail à travers le monde ! Malheureusement, le Luxembourg n’y échappe pas. En 2016, 28 accidents mortels ont été enregistrés, tous secteurs d’activités confondus. Il est temps de réagir ! La sécurité et la santé au travail doivent faire partie intégrante de la vie de l’entreprise.

Patrick Nemry a expliqué : « le monde du travail est en pleine mutation. Ces changements entraînent des risques nouveaux dont il faut aujourd’hui tenir compte. La sécurité et la santé au travail doivent donc évoluer avec ceux-ci ».

Mme Annick Sunnen et M. Georges Wagner de l’AAA ont poursuivi en présentant la Charte nationale VISION ZÉRO et quelques-uns des grands principes de ce plan d’action qui visent à promouvoir, coordonner et redynamiser la sécurité et la santé au travail.

Si à l’origine le projet « zéro accident » se concentrait principalement sur la sécurité routière, il est, depuis 2014, étendu à la globalité des accidents du travail, y compris les accidents de trajet et les maladies professionnelles.

Partant des principes fondamentaux que l’homme est faillible, qu’il a des limites de tolérance et que chacun a droit à un lieu de travail sain et sécurisé, ce projet entend provoquer une prise de conscience - celle que nous sommes tous responsables et tous concernés en matière de sécurité - afin de compter bientôt zéro mort et zéro blessé grave. Pour cela, chaque signataire de la Charte s’engage à mener des actions individuelles et les entreprises sont invitées à y prendre part également. Pour elles, les avantages sont nombreux : acquisition d’une boîte à outils et de solutions pratiques pour gérer et améliorer la sécurité et la santé au travail, mais aussi diminution des coûts et des absences engendrés par les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Toujours dans un souci d’aider les entreprises à mettre en place une gestion efficace de la sécurité et de la santé au travail, l’AAA a créé le label de qualité en matière de sécurité et de santé au travail « Sécher a Gesond mat System ». Le label est décerné aux entreprises engagées volontairement dans cette démarche d’amélioration continue, qui respectent les critères retenus, leur offrant ainsi une image de qualité.

Enfin, l’AAA a mis en place un système de bonus-malus. Aujourd’hui, une entreprise paie 1 % de sa masse salariale brute pour financer l’indemnisation des accidents du travail, gérée par l’Association d’assurance accident (AAA). À partir de 2019, le système récompensera ou sanctionnera les entreprises en fonction du nombre, de la gravité ou des charges des accidents.

M. Marco Boly, directeur de l’ITM, a rappelé les missions de l’ITM qui sont de contribuer au bien-être durable des salariés et de contribuer à la sécurité des établissements classés, en adoptant un rôle de conseil et de soutien pour aider les entreprises et les salariés à évoluer plutôt qu’un simple rôle répressif. L’ITM, en pleine restructuration, réaffirme ses positions sur trois plans : le conseil et l’assistance, le contrôle et la réglementation, mais aussi les sanctions lorsque celles-ci sont nécessaires.

M. Boly a expliqué que les évolutions du monde travail, et notamment l’introduction des nouvelles technologies, induisaient de nouveaux risques, auxquels il faut veiller.

M. Patrick Nemry a ensuite présenté le projet SCIPRISC (Système de coaching innovant pour la prévention des risques professionnels dans le secteur de la construction), mis en place avec le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire. Le projet vise à accompagner de manière concrète les entreprises dans leur démarche de prévention en matière de sécurité et de santé au travail et les aider à obtenir le label de l’Association d’assurance accident (AAA). Depuis 2009, SCIPRISC a ainsi accompagné 125 entreprises et près de 1 350 chantiers ont été visités. Il a permis d’améliorer la sécurité et la santé de 8 045 salariés. Le projet vise essentiellement les entreprises de moins de 50 salariés.

La sensibilisation et la formation des salariés sont certainement une des clés pour améliorer la sécurité et la santé au travail. C’est pourquoi, à côté de cet accompagnement personnalisé des entreprises, l’IFSB organise de nombreux modules de formations dédiés à la sécurité et à la santé au travail. Garantir la sécurité est une des priorités essentielles pour l’Institut, qui met l’humain au cœur du métier. Intégrant des outils pédagogiques innovants, les formations proposées par l’IFSB intègrent toutes un module sécurité, afin que chaque corps de métier y soit sensibilisé sur chantier.

Cependant, « le Luxembourg n’est pas le champion de la sécurité […] mais c’est une question de répétition et de formation, pour mettre en place une culture de la sécurité », admet Monsieur Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, pour conclure la conférence.

Pour développer concrètement cette « culture de la sécurité », il a annoncé une semaine entière dédiée à la sécurité sur les chantiers de construction. Il s’agit en effet d’un secteur particulièrement accidentogène. Pour y remédier, Monsieur le Ministre a annoncé qu’il prévoyait de multiplier les contrôles sur les chantiers pour attirer l’attention des employeurs comme des salariés sur les risques potentiels et les mesures de prévention.

Monsieur Schmit a tenu à féliciter l’AAA, l’ITM et l’IFSB pour leurs engagements respectifs et les actions qu’ils mènent quotidiennement dans un but commun : assurer la sécurité et la santé de tous au travail !

L’AAA, l’ITM et l’IFSB ont par ailleurs édité conjointement une nouvelle brochure technique entièrement dédiée aux échafaudages roulants, pour présenter les différents points de contrôle lors de leur utilisation, ainsi que les bonnes pratiques de montage et de démontage.

Remise des certificats de réussite aux Travailleurs désignés

L’occasion également de remettre des mains de Monsieur le Ministre Schmit les certificats de réussite des Travailleurs désignés à près d’une quarantaine de professionnels qui ont choisi de s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de leur entreprise.

Autant de projets et d’actions engagés pour redynamiser la prévention en matière de sécurité et santé des au travail et apporter des améliorations concrètes au bénéfice de tous les travailleurs.

Communiqué par l’IFSB

Publié le
mardi 31 janvier 2017


Article de notre partenaire

Qualité de vie
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires