Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !

vendredi 20 octobre 2017

S'engager bénévolement, un petit geste qui procure beaucoup
facebook twitter linkedin scoopit

S’engager bénévolement, un petit geste qui procure beaucoup
Qualité de vie

Publié le lundi 28 août 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

J’ai rejoint l’équipe Picto communication Partner, et par là même Infogreen en mars de cette année, j’ai décidé de parler de mon expérience en matière de volontariat.

Mon métier premier d’infirmière consiste à prendre soin mais la santé comme elle est conçue actuellement diffère de mes valeurs. J’ai choisi de me réorienter vers ce que j’appelle des préoccupations de santé publique avec Infogreen. Employée à mi-temps, je suis disponible pour m’investir à la Croix-Rouge française. Cette association est née en 1859, quand la bataille de Solferino faisait rage et que Français et Autrichiens s’entretuaient. Les blessés étaient nombreux et laissés pour morts. Un Autrichien Henry Dunant présent sur ce lieu de désolation a décidé de soigner tout ce petit monde, qu’il réside d’un côté ou de l’autre de la frontière, peu importe ! Il a su redonner aux soldats leur statut d’êtres humains et la possibilité de bénéficier de soins.

La Croix-Rouge se répartit en plusieurs axes, un pôle social avec des épiceries solidaires, vesti-boutiques pour enfant et adulte, une partie consacrée aux mères-enfants. Le pôle Secourisme lui, forme des logisticiens, des secouristes, des instructeurs, des chefs d’intervention prêts à collaborer sur le terrain en cas de catastrophe…La Croix-Rouge prodigue des formations au grand public avec des initiations aux soins de premiers secours dans les écoles, dans les entreprises, des formations diplômantes pour enfants et adultes. Elle est présente sur toute la planète et n’a de cesse de venir en aide aux plus démunis.

Cette philosophie d’unité, d’universalité, d’humanité, d’impartialité, de neutralité, d’indépendance, de volontariat et toutes ces valeurs sont transposables aujourd’hui, alors que l’écart se creuse toujours plus entre riches et pauvres et qu’une grande partie de la famille humaine meurt encore de faim et soif.

Bien sûr que le reflexe primaire est de s’occuper de soi et de répondre d’abord à nos propres besoins fondamentaux mais pour autant devons-nous ignorer l’envers du décor ? Loin de moi l’idée de moraliser qui que ce soit, je ne suis pas plus vertueuse que le voisin ! Ce que je sais, c’est que nous sommes de ceux qui peuvent changer notre monde.

Altruisme et philanthropie

Le petit geste qui en entraîne d’autres, c’est celui de la solidarité. C’est le fait que quoi qu’il arrive, il y a toujours quelqu’un pour tendre une main, pour écouter, rassurer, pour faire preuve d’humanité tout simplement. En tant que soignante, certaines fois en humanitaire, je me suis rendu compte de la disparité des richesses, du manque de moyens. Nous pouvons saluer nos systèmes de santé et nous estimer chanceux d’évoluer dans des conditions acceptables. Ce n’est pas le cas de tout le monde, c’est en envisageant ces différences et cette santé à deux vitesses, quoi qu’on en dise que j’ai décidé d’agir à mon petit niveau en offrant de mon temps aux autres.

Il n’est en aucun cas question ici de vanter mes mérites, je parle de nos possibilités d’être humain à partager. C’est cet élan qui pousse les associations à tout mettre en œuvre et à agir pour la bonne cause. Notre avenir s’entrevoit dans l’entraide, il est impératif de se sentir concerné ainsi que les générations futures.

Pour la petite histoire, les gestes qui sauvent en France sont connus par environ 20 % de la population. Ils permettent de venir au secours de quelque 10.000 personnes. Nos voisins européens sont bien plus en avance dans ce domaine, ces gestes sont nécessaires tant au niveau individuel que communautaire. Nous sommes tous susceptibles d’être exposés aux attentats, notre monde connaît une crise migratoire importante, des bouleversements climatiques sans précédent, qui font que nous nous devons d’apprendre à agir.

La Croix-Rouge recrute continuellement, les besoins de la population en matière d’entraide augmentent sur toute la surface du globe d’année en année, de quoi se positionner et se responsabiliser !

D’ici la rentrée, après la reconnaissance de mon diplôme d’infirmière au Luxembourg, je pense m’engager chez « Médecins du Monde Luxembourg », un de nos partenaires Infogreen qui prodigue des soins aux personnes nécessiteuses lors de permanences ou dans la rue, où médecins, infirmières, dentistes, ophtalmologues, pédicures, psychologues répondent à l’appel d’un terrain bien plus accidenté que l’on ne croit.

Sara Infogreen

Publié le lundi 28 août 2017


Qualité de vie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Le changement, c’est maintenant !

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde », disait Gandhi. Un simple geste, une bonne habitude, une petite action répétée chaque jour peuvent avoir de grands effets sur la société et sur ...

Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires