Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Reporting non financier : la partie émergée de l’iceberg
facebook twitter linkedin scoopit

Reporting non financier : la partie émergée de l’iceberg

RSE

Publié le
mercredi 25 janvier 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Pour son premier événement de l’année, IMS Luxembourg a convié ses membres à une conférence intitulée : « Transparence et Reporting : nouvelles obligations à la suite de la transposition de la directive EU ».

Un sujet d’actualité puisqu’à partir du 1er janvier 2017 s’applique la directive de la Commission européenne ordonnant certaines entreprises à faire preuve de transparence quant à leurs activités environnementales, sociales, en matière de droits de l’homme et de prévention de la corruption et enfin de diversité, domaines clefs de la RSE.

Dans les locaux de la Banque de Luxembourg, Daniel Ruppert, conseiller de direction au ministère de la Justice, a exposé à l’audience le champ d’application et l’interprétation du texte au Grand-Duché. Jan Noterdaeme, Senior Advisor on External Relations chez CSR Europe, a quant à lui sensibilisé les entreprises présentes aux objectifs et à l’esprit de la directive.

Les sociétés concernées doivent désormais présenter les politiques mises en place sur chacune des thématiques, mais aussi les résultats obtenus, l’analyse des risques ainsi que les indicateurs clefs associés. La publication de ces informations est donc à apprécier comme la résultante de l’élaboration d’une stratégie RSE intégrée issue d’un processus d’analyse des principaux impacts sociétaux de l’organisation. Elle invite à passer d’un modèle de gestion court-termiste centré sur les actionnaires à un modèle s’appuyant sur une vision long-terme et impliquant de multiples parties prenantes.

Ce texte s’inscrit dans un mouvement plus large d’initiatives européennes visant à davantage de transparence telles la régulation sur les minéraux alimentant les conflits, le pack sur la transparence fiscale, ou encore la directive portant sur les droits des actionnaires qui devrait être adoptée au printemps prochain. Une dynamique est ainsi clairement à l’œuvre, invitant l’entreprise à une prise de conscience de l’ensemble de ses impacts sur la société et à s’orienter vers une création de valeur partagée.

Sur la photo : Jan Noterdaeme, Senior Advisor on External Relations, CRS Europe

Communiqué par l’IMS

Publié le
mercredi 25 janvier 2017


Article de notre partenaire

RSE
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires