Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Réforme de la promotion économique du Grand-Duché : optimiser et faciliter l’internationalisation des entreprises luxembourgeoises
facebook twitter linkedin scoopit

Réforme de la promotion économique du Grand-Duché : optimiser et faciliter l’internationalisation des entreprises luxembourgeoises

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 6 mars 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Présidé par le ministre de l’Économie et placé sous la présidence d’honneur de S.A.R. le Grand-Duc Héritier, le Conseil du commerce extérieur et des investissements (Trade and Investment Board, TIB) s’est réuni une première fois en date du 28 février 2017.

Composé des présidents de la Chambre de Commerce, de la FEDIL, de Luxinnovation et de la Chambre des Métiers, ainsi que des représentants de différents ministères, le Conseil du commerce extérieur et des investissements a approuvé lors de cette réunion la nouvelle stratégie nationale de promotion et de prospection économiques.

Cette stratégie s’articule autour d’une vision commune et comprend cinq objectifs majeurs :

  • faciliter aux entreprises luxembourgeoises l’accès aux marchés internationaux ;
  • attirer de manière très ciblée des investissements directs étrangers ;
  • renforcer les réseaux internationaux de promotion économique du Luxembourg ;
  • construire une image forte du Luxembourg comme terre d’accueil pour des entreprises et des activités à haute valeur ajoutée ;
  • assurer la cohérence et la pertinence des actions de promotion économique.

Lors de la conférence de presse, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider a souligné : « La stratégie de promotion économique repose sur une vision qui met en avant notre économie innovante et diversifiée, basée sur nos traditions et notre culture. Dans cet esprit, la stratégie cherche à aider les entreprises luxembourgeoises à conquérir de nouveaux marchés à l’étranger. En outre, la stratégie cible les entreprises et investisseurs étrangers qui apporteront une vraie valeur ajoutée à l’économie nationale en consolidant le développement qualitatif du pays. »

Le président de la Chambre de Commerce, Michel Wurth a commenté : « La Chambre de Commerce se félicite de la réforme de la promotion économique telle que présentée aujourd’hui puisqu’elle est centrée sur les entreprises luxembourgeoises. L’internationalisation des entreprises a en effet toujours été une des missions phares de la Chambre de Commerce. En tant que partenaire de prédilection des autorités gouvernementales en charge de la promotion économique, la Chambre de Commerce a également mis en place la House of Entrepreneurship qui propose une offre consolidée de services aux porteurs de projets entrepreneuriaux et aux entreprises étrangères souhaitant s’implanter au Luxembourg. La nouvelle stratégie est en ligne avec l’orientation vers une croissance plus durable du pays pour laquelle la Chambre de commerce s’est déjà engagée dans le cadre de l’étude stratégique Troisième révolution industrielle. »

La stratégie telle que définie par le Trade and Investment Board ainsi que le plan d’actions en découlant sont implémentée par le Trade and Investment Steering Committee (TISC) qui coordonne par ailleurs les activités de promotion du commerce extérieur et de l’investissement. Le TISC est composé par les chefs de cabinet du ministère de l’Économie (présidence) et du ministère d’État, par le directeur général de la promotion du commerce extérieur et de l’investissement (au sein du ministère de l’Économie), par le directeur général des relations économiques et des affaires européennes (au sein du ministère des Affaires étrangères), par le CEO de Luxinnovation et par le directeur général de la Chambre de Commerce.

Carlo Thelen se félicite de cette nouvelle organisation de la promotion économique : « L’expérience et les compétences acquises par la Chambre de Commerce dans ce domaine au cours de son histoire de plus de 175 années constituent une valeur ajoutée réelle pour les entreprises luxembourgeoises et les différents secteurs de notre économie diversifiée. Au plus proche des besoins des entreprises locales, la Chambre de Commerce est aujourd’hui l’interlocuteur privilégié de celles-ci pour leurs projets d’expansion au-delà de nos frontières, mais également le partenaire de prédilection des autorités gouvernementales en charge de la promotion économique. La Chambre de Commerce se félicite de la réforme de la promotion économique puisqu’elle clarifie le rôle de chaque acteur, tout en optimisant la coordination et la cohérence des actions afférentes ».

Photo : de gauche à droite : Sasha Baillie, présidente du Comité de pilotage du Commerce extérieur et des Investissements, Étienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie et Michel Wurth, président de la Chambre de Commerce

Source : Chambre de Commerce

Publié le
lundi 6 mars 2017


Article de notre partenaire

Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires