Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Postes d’apprentissage dans l’artisanat : les entreprises se mobilisent
facebook twitter linkedin scoopit

Postes d’apprentissage dans l’artisanat : les entreprises se mobilisent

Publié le
mardi 8 octobre 2013 à 10:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Les entreprises artisanales ont répondu à l’appel de la Chambre des Métiers de déclarer des postes d’apprentissage : 810 postes d’apprentissage ont été recensés fin septembre. La Chambre des Métiers invite les jeunes et leurs parents à s’informer auprès de l’Adem car des postes d’apprentissage sont encore disponibles. Elle lance également un appel aux responsables politiques de prendre en main le chantier de la réforme de la formation professionnelle.

810 postes d’apprentissage ont été recensés fin septembre

L’endiguement du fléau du chômage des jeunes et la recherche d’une main-d’oeuvre qualifiée constituent deux défis majeurs auxquels se voient confrontées l’économie et la société luxembourgeoises.

Dans ce contexte, la Chambre des Métiers lance chaque année une vaste campagne de sensibilisation pour inciter les entreprises de l’artisanat à déclarer des postes d’apprentissage à l’Agence pour le Développement de l’Emploi (ADEM). Comme par le passé, les entreprises ont répondu à l’appel et quelque 810 postes d’apprentissage ont été déclarés vacants jusqu’à la fin du mois de septembre 2013. Ce chiffre est encourageant et confirme la tendance générale à la hausse observée ces dernières années. Ce chiffre laisse également espérer que l’excellent score réalisé l’année passée - 876 postes d’apprentissage répertoriés à la fin du mois d’octobre 2012 - pourra encore être avoisiné cette année.

La Chambre des Métiers remercie les chefs d’entreprise pour leur engagement au niveau de la formation professionnelle et les invite à persévérer dans cette voie et à continuer à déclarer des postes d’apprentissage.

Elle tient également à relever que des postes d’apprentissage restent disponibles et invite les jeunes et leurs parents à s’informer auprès de l’ADEM.

Un marché de l’apprentissage en déséquilibre

Ce qui caractérise cependant le "marché de l’apprentissage", c’est le double déséquilibre qui existe entre l’offre de postes d’apprentissage des entreprises et la demande de postes d’apprentissage émanant des jeunes :
• Un déséquilibre entre les aspirations professionnelles des jeunes et les réalités économiques
• Un déséquilibre entre les qualifications des jeunes et les qualifications deman-dées par les entreprises.
Les conséquences de ce déséquilibre se concrétisent par :
• un certain nombre de postes d’apprentissage offerts restent vacants ;
• un certain nombre de jeunes ne trouvent pas de poste d’apprentissage.

Il faut cependant noter que le double déséquilibre et les conséquences négatives engendrées ont tendance à s’amenuiser cette année. En d’autres termes : en 2013, moins de jeunes restent sans poste d’apprentissage et moins d’entreprises restent sans apprentis par rapport à l’année 2012.

La nouvelle fonction du "matcher" dans l’artisanat, créée conjointement en octobre 2012 par la Chambre des Métiers, la Chambre des Salariés et le Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, et dont la mission consiste à rapprocher l’offre et la demande de postes d’apprentissage par le biais d’une meilleure information et d’une guidance plus personnalisée des jeunes et des entreprises, semble produire ses premiers effets. Par ailleurs, la création de nouveaux métiers tels que l’audioprothésiste, le mécanicien de poids lourds ou le constructeur à sec semble répondre à la fois aux besoins des entreprises et aux aspirations des jeunes.

La Chambre des Métiers lance un appel aux responsables politiques

La Chambre des Métiers lance un appel aux responsables politiques pour entamer le vaste chantier de l’orientation scolaire et professionnelle et pour ne plus tarder à mettre en oeuvre les conclusions du Forum Orientation, notamment la mise en place d’un processus permanent d’orientation et le renforcement du rôle des enseignants dans l’orientation.
Par ailleurs, au niveau de la réforme de la formation professionnelle, elle leur de-mande de faire dresser un bilan d’étape par un organisme externe, d’en tirer les conclusions qui s’imposent et de procéder aux adaptations nécessaires.

En matière de formation professionnelle, il y va de l’avenir des jeunes, de la compé-titivité des entreprises et de la prospérité de la société toute entière.

Pour plus d’informations concernant le sujet des postes d’apprentissage dans l’artisanat, n’hésitez pas à contacter Paul Krier au 42 67 67 232 ou paul.krier@cdm.lu ou Dan Schroeder au 42 67 67 212 ou daniel.schroeder@cdm.lu

www.cdm.lu

Communiqué par la Chambre des Métiers / Photos ©Atlantic Way Food sur Flick

Publié le
mardi 8 octobre 2013


Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Actualités


Nos partenaires Actualités

Nos partenaires