Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Open Bidouille Camp : c’est le partage de la bricole
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Open Bidouille Camp : c’est le partage de la bricole

Qualité de vie

Publié le
mardi 10 novembre 2015 à 05:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un Open Bidouille Camp ? Quésaco ? Selon les organisateurs, 3 jeunes grenoblois hyper motivés “c’est une fête populaire dédiée aux partages de connaissances et à la transmission de savoir-faire, à la bidouille ou au « Fais-le toi-même » , en mode atelier.

Anti-gaspi et citoyenneté également pour la savoureuse “disco soupe” qui a été cuisinée sur place à partir de légumes invendus et distribuée gratuitement aux visiteurs et passants.

S’initier au lock-picking avec le LOG Hackerspace , participer à un coding goûter avec les bricodeurs, découvrir l’univers des données numériques ou plus simplement sérigraphier votre propre tee-shirt, si vous étiez à Grenoble samedi 17 octobre dernier et que vous êtes allés à l’open bidouille camp, tout cela était possible.

Cette première édition pour la ville de Grenoble a clôturé le festival “Vivre l’Utopie” de l’association Entropie.

La culture maker, le do it yourself, sont aujourd’hui des tendances prisées par ceux qui ont envie de “faire” que ce soit manuellement ou avec l’appui des nouvelles technologies.

Plusieurs motivations se côtoient et ont pour point commun de faire un pied de nez à la production de masse et à la surconsommation. La co-construction et l’esprit collaboratif sont aussi mis en avant.

Il faut souligner qu’aujourd’hui avec l’open source, l’électronique et la robotique sont à notre portée à des coûts peu élevés. Il est maintenant possible de prototyper soi-même son produit en s’appuyant sur le numérique et l’impression 3D, de donner une seconde vie aux objets en les réparant soi-même ou d’en créer de nouveaux à partir de ce que certains appellent des “déchets”  comme des palettes de chantier.

Créer son robot ou réparer son vélo au lieu d’en acheter un neuf devient un acte militant.

Anti-gaspi et citoyenneté également pour la savoureuse “disco soupe” qui a été cuisinée sur place à partir de légumes invendus et distribuée gratuitement aux visiteurs et passants.

Le public très présent (plus de 300 personnes sur la journée) a participé avec bonne humeur aux différentes activités en bricolant et en expérimentant.

L’apprentissage des compétences pratiques, la réappropriation des gestes et la transmission des savoir-faire restent importants que ce soit pour les créations réalisées à partir de techniques innovantes ou celles construites selon les méthodes traditionnelles.

C’était aussi tout le sens de ce rendez-vous qui pourrait, fort de ce premier succès, se renouveler l’année prochaine.

Pour le savoir inscrivez-vous sur la page facebook de l’Open Bidouille Camp Grenoble :

https://www.facebook.com/OBCgrenoble?fref=ts

ou sur celle de la communauté Open Bidouille Camp pour avoir les autres dates en France :

https://www.facebook.com/Open-Bidouille-Camp-150658958408684/

Source : www.pressenza.com

Publié le
mardi 10 novembre 2015


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires