Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
On peut être un phone et être fair
facebook twitter linkedin scoopit

On peut être un phone et être fair

Qualité de vie

Publié le
vendredi 2 juin 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Comment rester connecté tout en étant un tant soit peu éthique ? La réponse est dans le Fairphone.

C’est bien connu, les smartphones sont de véritables fléaux sur les plans écologique et social. Non seulement leur fabrication requiert des dizaines de minerais et métaux précieux, mais en plus ces indispensables ressources sont disponibles dans des régions du globe souvent politiquement instables, voire en conflit.

L’or en fait partie. Il est couramment utilisé dans les circuits imprimés et dans d’autres composants en raison de son excellente conductivité. Il constitue une source de revenus et un moyen de subsistance incontournables pour de nombreuses communautés minières. De par sa valeur, il est pourtant souvent à l’origine de contrebande et de conflits fonciers, mais il est aussi synonyme de conditions de travail indignes (salaires inférieurs aux normes, conditions de travail dangereuses, travail des enfants) et de pollution par le mercure. Et l’or n’est qu’un exemple. On pourrait en dire autant du tungstène, du tantale ou de l’étain…

L’idéal, si on a la fibre verte, serait donc de se passer de smartphone, mais si l’addiction est trop grande, on peut tout de même se racheter une conscience en troquant son smartphone (quand il sera en fin de vie bien sûr) contre un Fairphone.

Un Fairphone est un téléphone portable éthique, comme son nom l’indique, développé par l’entreprise néerlandaise éponyme. Il en est à sa 2e version et coûte environ 500 euros.

La promesse de l’entreprise Fairphone est de proposer un smartphone aux performances similaires à celles d’un smartphone « classique » (écran full HD 5 pouces, 32 GB inclus, extensible à 64GB avec une carte SD, double lecteur SIM, Android 6.0 Marshmallow, etc.), tout en répondant à des critères de durabilité. Fairphone s’engage à ce que les matériaux utilisés proviennent d’exploitations responsables, que le téléphone soit démontable et réparable, donc les pièces de rechange disponibles, et, même s’il est fabriqué en Chine, que l’usine se conforme à certaines règles éthiques pour le processus de production. Au niveau social, un fonds a notamment été créé pour les salariés de l’unité de production.

Les personnes intéressées par l’achat du Fairphone2 peuvent notamment le tester dans le magasin Oxfam d’Ixelles.

Source image : Wikimedia Commons

Mélanie Trélat

Publié le
vendredi 2 juin 2017


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Que l’Innovation soit avec vous

Tout est innovation et les innovations sont partout : matérielles ou conceptuelles, parfois surprenantes, la plupart du temps durables, fréquemment associées aux nouvelles technologies et souvent...

Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires