Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Lydia Mutsch a participé au volet Santé du Conseil EPSCO à Bruxelles
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Lydia Mutsch a participé au volet "Santé" du Conseil "EPSCO" à Bruxelles

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 9 décembre 2014 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Lydia Mutsch, ministre de la Santé ; Susanna Huovinen, ministre finlandais de la Santé et des services sociaux
La ministre Lydia Mutsch, en sa qualité de ministre de la Santé, a pris part aux travaux du volet "Santé" du Conseil "EPSCO" qui s’est réuni à Bruxelles le 1er décembre 2015, sous l’égide de la Présidence italienne.

Le Parlement européen est prêt pour entamer les négociations avec le Conseil et il ne faut pas le laisser attendre davantage

Dispositifs médicaux : un appel collectif en faveur d’un avancement rapide des travaux du Conseil

Les membres du Conseil ont pris note du rapport de progrès de la Présidence italienne au sujet des deux propositions législatives datant de 2012 concernant les dispositifs médicaux et les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro. Lydia Mutsch s’est déclarée en faveur d’une clôture rapide des sujets politiques identifiés afin de permettre aux experts de finaliser le travail d’examen des propositions. Le Parlement européen est prêt pour entamer les négociations avec le Conseil et il ne faut pas le laisser attendre davantage, a souligné la ministre de la Santé, Lydia Mutsch. Ce nouveau cadre législatif permettra d’assurer un niveau élevé de protection de la santé dont bénéficieront les patients tout en favorisant l’accès des produits innovants au marché européen.

La place de la Santé dans la stratégie 2020

À l’agenda figurait également un débat politique au sujet de la place qui doit revenir à la santé dans le cadre de la Stratégie 2020 et de sa révision à mi-parcours. À l’occasion de la discussion franche des États membres sur la contribution aux objectifs de la stratégie Europe 2020 des investissements en matière de santé publique, Lydia Mutsch a souligné qu’il faut éviter une appréciation des systèmes de santé qui se ferait essentiellement à travers le prisme de considérations macro-économiques, tout en soulignant le caractère primordial du Conseil EPSCO dans le processus du semestre européen. La ministre de la Santé a, tout comme bon nombre d’autres ministres, mis en garde contre une remise en question du principe de la compétence nationale exclusive des États membres en ce qui concerne l’organisation et la gestion de systèmes de santé.

Ebola : état des lieux du commissaire et son appel à un engagement soutenu des États membres

 Après l’adoption par le Conseil de conclusions sur la vaccination, la prévention des infections liées à des soins de santé et l’accès aux thérapies innovantes, le commissaire lituanien de la santé Vytenis Andriukaitis a présenté une note faisant le point sur l’évolution de l’épidémie Ebola et sur les efforts récents de la Commission et des États membres dans ce domaine. À noter que les capacités luxembourgeoises d’évacuation médicalisée - dit MEDEVAC - sont soulignées dans cette note. En effet, le Luxembourg, désireux de s’engager au niveau international pour lutter contre cette menace sanitaire, avait mis en route en juin 2014 la préparation de deux avions spécialement équipés pour évacuer des patients infectés des pays touchés.

Le Luxembourg sensibilise par rapport aux critères d’admissibilité de certains donneurs au don du sang

Le Luxembourg a présenté une note au sujet de l’accès des homosexuels aux dons de sang soulignant que « l’exclusion du don de sang doit être basée sur un comportement à risque et non pas sur une orientation sexuelle ». Le Luxembourg a invité les États membres à « soumettre leur pratique actuelle dans ce domaine à une réflexion critique », là où cela s’avérerait nécessaire, afin d’éviter tout risque non fondé de discrimination. De nouveaux développements y relatifs sont attendus pour les mois à venir de la part du Conseil de l’Europe et de la Cour de justice de l’Union européenne.

En marge du Conseil, la ministre a eu une entrevue avec le nouveau ministre letton de la santé, Guntis Belevics. Ont été abordés notamment les dossiers actuellement en cours ainsi que les priorités des futures Présidence lettone et luxembourgeoise du Conseil de l’UE.

Communiqué par le ministère de la Santé / représentation permanente du Luxembourg auprès de l’UE

Publié le
mardi 9 décembre 2014


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires