Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Les citoyens veulent respirer mieux
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

"Les citoyens veulent respirer mieux"

Politique & Gouvernance

Publié le
mercredi 17 juin 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, a participé au Conseil "Environnement" de l’Union européenne, qui s’est tenu le 15 juin 2015, à Luxembourg.

La pollution atmosphérique est la principale cause environnementale de mortalité dans l’UE, provoquant 400.000 décès prématurés chaque année qui représente un coût externe annuel de plus de 900 milliards d’euros

Qualité de l’air : Il faut agir plus vite et responsabiliser le secteur automobile

La révision de la législation sur la qualité de l’air et les préparatifs de la conférence climatique de Paris (COP 21) ont été les deux sujets principaux du Conseil des ministres de l’Environnement.

Le Conseil a eu un débat d’orientation sur le projet de directive révisée sur la réduction des plafonds nationaux d’émission de certains polluants (directive NEC). Cette proposition de directive fixe des plafonds plus stricts pour les six principaux polluants à respecter en 2030 et vise à réduire de moitié le nombre de décès prématurés. La pollution atmosphérique est la principale cause environnementale de mortalité dans l’UE, provoquant 400.000 décès prématurés chaque année qui représente un coût externe annuel de plus de 900 milliards d’euros.

Lors des débats, des préoccupations de plusieurs délégations ont été exprimées au sujet du niveau d’ambition, plus particulièrement concernant les plafonds qui devront être respectés d’ici 2030.

Carole Dieschbourg a insisté sur la nécessité d’agir : Les citoyens veulent respirer mieux. Il faut donc avancer plus vite et garder l’objectif général de réduction de décès prématurés devant nos yeux. Les flexibilités ne doivent pas réduire le niveau d’ambition recherché initialement. Les émissions des oxydes d’azote représentent pour nos villes un enjeu de taille et le secteur automobile devra assumer ses responsabilités : il faudra recalculer au plus vite les émissions réelles des voitures diesel ‘Euro 6’ et engager le secteur dans une discussion sur des progrès techniques garantissant le respect des normes imposés.

Climat : Le G7 a envoyé un signal clair et fort pour un objectif de réduction à long terme 

Au lendemain du sommet du G7 d’Elmau et de la réunion inter-sessionnelle des négociations climatiques internationales au niveau des experts à Bonn (1er-11 juin 2015), les ministres ont aussi fait le point sur les préparatifs de la conférence de Paris sur le changement climatique (COP 21, 30 novembre - 11 décembre 2015).

La ministre Carole Dieschbourg a salué les déclarations du sommet du G7 : Le G7 a envoyé un signal clair et fort pour un objectif de réduction de C02 à long terme. À côté du mécanisme de réexamen des engagements de réduction et des règles en matière de transparence, l’objectif à long terme est le troisième élément clé d’un futur accord sur le changement climatique.

Présentation du programme de travail de la Présidence luxembourgeoise

À la fin du Conseil, Carole Dieschbourg a présenté le programme de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne dans le domaine de l’environnement. Les sujets clés seront le changement climatique, les objectifs de développement durable en vue du Sommet des Nations-Unies en septembre 2015, la qualité de l’air, la stratégie européenne en matière de biodiversité et le verdissement du semestre européen.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures

Photo : (de g. à dr.) Wilma Mansveld, secrétaire d’État néerlandaise aux Infrastructures et de l’Environnement ; Carole Dieschbourg, ministre luxembourgeoise de l’Environnement © EU Council

 

Publié le
mercredi 17 juin 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires