Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mercredi 23 août 2017

Le photovoltaïque all inclusive
facebook twitter linkedin scoopit

Le photovoltaïque all inclusive
Energie

Publié le jeudi 24 novembre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Enovos développe des produits et services en adéquation avec la législation afin de permettre à tout citoyen d’investir plus facilement dans des installations photovoltaïques.
Rencontre avec Marie-Anne Georgel, Product Development Manager chez Enovos

Le règlement grand-ducal du 1er août 2014 relatif à la production d’électricité basée sur les sources d’énergie renouvelables prévoit un tarif d’injection garanti 15 ans pour les installations jusqu’à 30 kW crête. Cela signifie que le particulier peut vendre l’électricité produite sur sa toiture à un prix fixe qui est plus élevé que le prix de marché. En outre, les installations jusqu’à 30 kW sont subventionnées par l’État à hauteur de 20 % des coûts effectifs.

« En juin 2016, nous avons lancé enosolar, qui est un package dont le but est de faciliter l’acquisition d’une installation photovoltaïque aux clients particuliers en mettant à profit notre expertise de producteur d’énergie. Ce produit s’adresse autant aux clients ayant un bâtiment existant qu’à ceux qui investissent dans une nouvelle construction. Le package comprend les panneaux photovoltaïques et leur pose, ainsi que la garantie d’une production minimale. Si la production estimée n’est pas atteinte, nous remboursons la différence entre ce qui aurait dû être produit et ce qui l’a été réellement. Dans la mesure où nous effectuons un monitoring de l’installation, nous sommes en mesure de détecter une baisse de production soudaine et d’y remédier immédiatement. Nous avons également mis en place une assurance dommages matériels sur l’installation. Le matériel est lui aussi garanti : l’onduleur pour une durée de 5 ans minimum et les panneaux solaires pour une durée de 10 ans ou 12 ans. Enovos coordonne les différentes parties et reste l’unique point de contact du client », explique Marie-Anne Georgel.

Fin juillet, le champ d’application du règlement grand-ducal existant a été étendu aux installations photovoltaïques d’une capacité respective de 30 à 100 kW et de 100 à 200 kW, avec des tarifs d’injection légèrement inférieurs à celui des installations de 30 kW crête. La loi précise que ces installations doivent être mises en place par des sociétés coopératives, c’est-à-dire des groupements de particuliers qui s’associent pour investir dans une installation.

Or Enovos a déjà une expérience en la matière auprès des communes comme le souligne Marie-Anne Georgel : « Nous proposons aux communes un produit qui vise à coordonner leurs projets photovoltaïques jusqu’à 30 kW. Dans ce contexte, elles n’ont qu’à mettre des toitures à disposition et Enovos s’occupe du reste : fonder la société, faire le lien entre commune et citoyens, etc. Aussi dans ce domaine, Enovos permet aux particuliers d’investir dans cette technologie ».

« Nous sommes convaincus que le photovoltaïque est une alternative très rentable au Luxembourg, parce que c’est une technologie mature, bien subventionnée, avec un retour sur investissement qui peut être inférieur à 10 ans dans certains cas.

Même si, pour l’instant, injecter 100 % de l’énergie produite dans le réseau reste la formule la plus attractive au Luxembourg, les équipes d’Enovos restent attentives à ce qui se passe dans d’autres pays où l’autoconsommation est très dynamique. Nous constatons que les États voisins encouragent l’autoconsommation qui permet aux citoyens de produire leur propre énergie verte. Nous voulons rester innovants et concurrentiels sur ce marché. Nous nous préparons donc d’ores et déjà à l’avenir en réfléchissant à des solutions qui incluent non seulement la production mais aussi le stockage électrique afin de permettre à nos clients d’optimiser davantage leurs flux d’énergie. Nous disposons pour cela d’un pôle d’experts dont la mission est d’accompagner nos clients dans l’amélioration de leur efficacité énergétique », conclut Marie-Anne Georgel.

Mélanie Trélat

Source : NEOMAG

Consultez en ligne NEOMAG #02 novembre 2016

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le jeudi 24 novembre 2016


Energie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires