Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le choc doit se traduire par l’action
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

"Le choc doit se traduire par l’action"

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 7 septembre 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Face au choc des enfants migrants retrouvés morts, l’UNICEF appelle l’Europe à faire preuve d’humanité.

Alors que les débats sur les politiques à mener se poursuivent, nous ne devons jamais perdre de vue le caractère profondément humain de cette crise 

3 septembre 2015 – Réagissant aux images insoutenables d’enfants migrants retrouvés morts en Europe qui ont circulé ces derniers jours dans la presse du monde entier, le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l’enfance ( UNICEF ), Anthony Lake , a appelé jeudi les Etats européens à ne pas perdre de vue le caractère profondément humain de la crise actuelle.

Dans un communiqué de presse rendu public à New York, M. Lake a déploré les « images déchirantes de corps d’enfants échoués sur les rivages européens... étendus asphyxiés à l’arrière de camions franchissant les frontières... hissés au-dessus de barbelés par des parents désespérés ».

A mesure que la crise des migrants et des réfugiés en Europe s’aggrave, ce ne seront pas les dernières images choquantes à inonder les médias sociaux du monde entier, les écrans de télévision et les pages des journaux, a-t-il ajouté.

«  Mais que le monde soit choqué par ces images ne suffit pas. Le choc doit se traduire par l’action », a appelé le Directeur exécutif.

«  Parce que le sort de ces enfants n’est ni le fruit d’un choix, ni entre leurs mains propres, ils ont besoin d’être protégés ; ils ont le droit d’être protégés », a affirmé M. Lake .

Le Directeur exécutif a par conséquent énuméré quatre mesures devant, selon lui, être prises par les Etats européens : protéger ces enfants en leur faisant bénéficier de services de base (santé, alimentation, soutien affectif et éducation) et d’un logement convenable permettant de garder les familles de migrants et réfugiés sous un même toit ; déployer un nombre suffisant de spécialistes de la protection de l’enfance formés pour aider les enfants et leurs familles ; continuer les opérations de recherche et de sauvetage, non seulement en mer, mais aussi sur la terre, et accomplir tous les efforts possibles pour éviter les abus et l’exploitation des enfants migrants et réfugiés ; et prioriser l’intérêt des enfants dans toutes les décisions prises les concernant, notamment en matière d’asile.

« Nos pensées vont aujourd’hui aux familles qui ont perdu des enfants au large des côtes, sur les rives et le long des routes de l’Europe. Alors que les débats sur les politiques à mener se poursuivent, nous ne devons jamais perdre de vue le caractère profondément humain de cette crise », a exhorté M. Lake .

Le Directeur exécutif de l’UNICEF a ajouté qu’au moins un quart des personnes qui cherchent refuge en Europe sont des enfants, dont 106.000 ont demandé l’asile au cours du premier semestre 2015.

« Et nous ne devons jamais oublier ce qui se cache derrière tant d’histoires de familles cherchant refuge en Europe : de terribles conflits comme celui en cours en Syrie, qui a déjà contraint environ 2 millions d’enfants à fuir leur pays  », a rappelé M. Lake . « Seule la fin de ces conflits pourra mettre un terme à tant de misère ».

Illustration photo : Des migrants et demandeurs d’asile, principalement des Kurdes syriens, assis dans la cour d’une école transformée en centre d’accueil, connu sous le nom de Vrazhdebna, à la périphérie de la capitale bulgare, Sofia. Photo : Jodi Hilton / IRIN

Sources : UNICEF

Publié le
lundi 7 septembre 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires