Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !

lundi 16 octobre 2017

Le Luxembourg demande à la Commission européenne de s'opposer à la culture des OGM
facebook twitter linkedin scoopit

Le Luxembourg demande à la Commission européenne de s’opposer à la culture des OGM
Santé-Environnement

Publié le mardi 27 juin 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

À la suite du vote unanime de la Chambre des députés de la résolution relative au rejet de la mise en culture des maïs transgéniques introduite par le député Henri Kox en séance publique du 1er juin 2017, les ministres Lydia Mutsch, Carole Dieschbourg et Fernand Etgen réitèrent leur engagement ferme contre toute autorisation de culture d’organismes génétiquement modifiés au Grand-Duché.

Les ministres ont adressé une lettre à la Commission européenne confirmant leur rejet de la demande d’autorisation de mise en culture du maïs « 1507 » de DuPont/Pioneer et du maïs « Bt11 » de Syngenta, ainsi que le renouvellement de l’autorisation du maïs « MON810 » de Monsanto. Par la même lettre, ils ont demandé à la Commission de respecter l’avis de la grande majorité des États membres et donc de ne pas autoriser la mise en culture des trois variétés de maïs génétiquement modifiés dans l’Union européenne.

Le gouvernement ne peut que soutenir la résolution de la Chambre des députés, car elle souligne la position du Luxembourg, telle que définie dans le programme gouvernemental.

Un signal fort envers la Commission européenne

« Le vote unanime de ladite résolution est très important pour notre pays », ont souligné les ministres. « Cette initiative de la Chambre des députés reflète l’opposition de la population luxembourgeoise à la culture d’OGM sur le territoire du Grand-Duché. C’est un signal fort envers la Commission européenne ! »

Les ministres rappellent que cette initiative est un bon moyen supplémentaire afin de rappeler à la Commission européenne que le Luxembourg est d’avis que, outre l’analyse des risques de l’EFSA (Autorité européenne pour la sécurité alimentaire), il existe d’autres arguments légitimes à faire valoir.

Révision de la loi OGM et engagement d’un expert en la matière

Le gouvernement investira toute son énergie dans la mise en œuvre des moyens légaux à sa disposition afin de maintenir l’interdiction de la culture des OGM sur le territoire luxembourgeois et afin de les contrôler plus efficacement. À cette fin, la loi relative aux OGM sera révisée et les compétences de contrôle seront recadrées.

Par ailleurs, le ministère de la Santé, en concertation avec le Département de l’environnement du ministère du Développement durable et des Infrastructures et le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, vient d’engager un expert spécialisé en la matière.

Communiqué par le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs/ ministère de la Santé/ ministère du Développement durable et des Infrastructures/ Département de l’environnement

Publié le mardi 27 juin 2017


Santé-Environnement
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires