Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le LIST étend son empreinte en Europe
facebook twitter linkedin scoopit

Le LIST étend son empreinte en Europe

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
vendredi 9 septembre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) va mettre son expertise, son expérience de pointe et ses talents au service de quatre projets d’envergure européenne dans le domaine des matériaux et de l’environnement.

Tous ont été récemment acceptés par les instances européennes gérant le programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation dénommé Horizon 2020. Chacun de ces projets mobilisant au minimum une dizaine de partenaires du vieux continent, les perspectives de collaboration et les opportunités d’affaires pour les années à venir tant pour le LIST que pour le marché luxembourgeois sont très prometteurs. Le LIST s’associe ainsi à de grands noms de l’industrie tels qu’Airbus, Carl Zeiss, Dow Chemical ou bien encore ArcelorMittal, mais également à des grands centres de recherche européens, des PME et des industriels. Grâce à ce succès, les collaborations européennes du LIST se densifient encore un peu plus.

Coordination européenne de deux projets dédiés aux matériaux

Le LIST, via son département Materials Research and Technology (MRT), va coordonner depuis le Luxembourg, les projets npSCOPE et COMPOSELECTOR pour un budget total de 11,4 millions d’euros, dont les résultats auront un impact significatif sur la compétitivité de l’industrie européenne. Le premier projet, npSCOPE, porté par Dr Tom Wirtz, vise à développer un nouvel instrument intégré, optimisé pour fournir une caractérisation physico-chimique complète des nanoparticules tant dans leur forme primitive qu’incorporé dans des matrices complexes telles que les tissus biologiques. Les résultats du projet seront principalement appliqués dans le cadre d’activités en nano-toxicologie, dont des études sur la toxicité des nanoparticules absorbées par le corps humain par voies orale (nanoparticules contenues dans la nourriture), respiratoire et cutanée, mais aussi, par exemple, dans l’industrie des semi-conducteurs, des batteries, ou les sciences de la vie, d’autres domaines où la nano-analyse est un facteur clé.

Quant au second projet, COMPOSELECTOR, porté par Dr Salim Belouettar, celui-ci vise à concevoir et développer une plateforme logicielle ouverte et extensible pour la sélection et la conception de matériaux composites. En s’inscrivant au sein d’une approche fortement pluridisciplinaire, ce projet a l’ambition de prendre en charge de façon rationnelle l’intégration de modèles de matériaux (multi-échelles et multi-physique) ainsi que l’ensemble des éléments d’ordre technique et business pour soutenir le processus de décision complexe inhérente à cette classe de matériaux. Au terme du projet, les industriels, tout comme les chercheurs, disposeront ainsi de tous les outils nécessaires pour concevoir et produire, de manière fiable et rentable, des matériaux toujours plus sophistiqués ainsi que des composants et des systèmes présentant des performances améliorées sur une échelle de temps compétitif.

Acteur clef de deux projets environnementaux

Le LIST, grâce à l’apport de l’expertise de ses chercheurs du département Environmental Research and Innovation (ERIN), va également jouer un rôle central dans deux autres projets : Nature4Cities et SPOTVIEW. Le premier projet, Nature4Cities, porté au LIST par Dr Benedetto Rugani, vise à engager les parties prenantes urbaines dans un processus collectif d’apprentissage à propos de la renaturation des villes, développer et diffuser de nouveaux modèles économiques, financiers et de gouvernance pour les projets de solutions naturelles (nature-based solutions - NBS) et fournir des outils pour l’évaluation des impacts, la valorisation et le suivi de tels projets. Le LIST y sera responsable de la partie évaluation et développera deux échelles, une de valeur et une d’évaluation alternative, basées respectivement sur les services de l’écosystème monétaire et sur la qualité de vie, dont la combinaison contribuera à mettre en perspective l’analyse économique avec les impacts sociaux.

Le second projet, SPOTVIEW, porté au LIST par Dr Elorri Igos vise, quant à lui, à développer et démontrer des procédés et technologies innovants, durables et efficaces, afin d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles, en particulier l’eau, dans trois secteurs industriels : produits laitiers, pâtes et papiers, et sidérurgie. Le LIST sera plus particulièrement responsable de responsable de l’évaluation environnementale globale (méthodologie d’évaluation du cycle de vie et de l’évaluation des risques professionnels (santé des travailleurs sur le site de production).

Source : LIST – www.list.lu

Publié le
vendredi 9 septembre 2016


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires