Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La production électrique du Luxembourg plus verte
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La production électrique du Luxembourg plus verte

Énergie

Publié le
vendredi 1er août 2014 à 09:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Institut Luxembourgeois de Régulation vient de publier le bilan 2013 de la composition des sources d’énergies qui approvisionnent le Grand-Duché en électricité. Bonne nouvelle : même si l’énergie nucléaire gagne un peu de terrain (9,6%), les énergies vertes restent les plus représentées dans notre mix national avec 57,9%.

Principalement issues de centrales hydroélectriques (51,1%), cette production verte nationale en électricité représente 360,6GWh

Passée de 6,3% en 2012 à 9,6% en 2013, l’augmentation de la part du nucléaire dans le mix énergétique national luxembourgeois est le seul point noir au tableau. Sinon, le reste du bilan dressé, comme chaque année en juillet, par l’Institut Luxembourgeois de Régulation, est plutôt positif et donne la part belle aux énergies renouvelables (EnR).

Ainsi, en 2013, la part des EnR dans le mix énergétique national s’est élevée à 57,9% contre 50,6% en 2012. Principalement issues de centrales hydroélectriques (51,1%), cette production verte nationale en électricité représente 360,6GWh. Les autres sources d’EnR sont les énergies éoliennes et solaires (4,2% et 1,2% chacune) ou encore les biomasses et autres stations de biogaz (1,3%). Le photovoltaïque, quant à lui, représente 20,4%. D’autres sources, plus marginales, entrent également dans les statistiques, telles que le bois de rebut (0,5%) ou le gaz de décharge (0,1%).

Objectif 2020

Si les parts des EnR sont en progressions, les énergies fossiles restent bien présentes malgré une baisse significative. Avec le nucléaire, comme on l’a déjà mentionné, mais également d’autres énergies fossiles qui totalisent 32,1% contre 37,0% en 2012 (plus les 9,6% du nucléaire). Parmi elles, le gaz naturel fait office de leader avec 12,7% (contre 27% en 2012 !).

La bonne nouvelle de cette fin de mois de juillet ne doit pas s’arrêter là pour le Grand-Duché de Luxembourg qui a été pointé du doigt en mars dernier par Eurostat, lors du dernier bilan de présence d’EnR dans les consommations énergétiques finales européennes . Classé avant-dernier avec un résultat de 3,1% d’EnR dans notre consommation finale, le Luxembourg fait office de très mauvais élève face à son objectif de 11% de part d’EnR d’ici à 2020.

 Photo : Centrale hydroélectrique de Vianden par ©Christian Ries sur Wikipedia

Publié le
vendredi 1er août 2014


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires