Le Quotidien des enjeux du développement durable !

samedi 23 septembre 2017

La formation professionnelle au service des salariés
facebook twitter linkedin scoopit

La formation professionnelle au service des salariés
Qualité de vie

Publié le lundi 20 février 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le Lifelong Learning Center est l’organisme de formation de la Chambre des Salariés, dont l’une des missions principales est la formation, qu’elle soit initiale ou continue.

Rencontre avec Michèle Pisani et Claude Cardoso, conseillers de direction au Luxembourg Lifelong Learning Center

La Chambre des Salariés (CSL) est une chambre professionnelle créée en 1924 dans le but de défendre les intérêts des salariés résidents et non-résidents. Elle regroupe plus ou moins 480 000 ressortissants actifs et retraités issus de tous les secteurs d’activité. Sommairement, ses missions se déclinent en 3 axes : l’élaboration d’avis sur des projets de loi et de règlement grand-ducal, l’information gratuite des salariés et du monde du travail par une série de publications et de newsletters, et l’éducation et la formation tout au long de la vie qu’elle réalise au sein de son département Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC).

« Nous proposons une large palette de formations dans divers domaines et sous différents formats. Nous offrons des cours du soir, construits en profils professionnels, qui peuvent être sanctionnés par un diplôme co-signé par le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et le président de la CSL à condition d’en cumuler 6 en moyenne et de passer avec succès les examens de fin de parcours. 190 modules sont disponibles chaque année en cours du soir. Nous proposons aussi plus de 180 séminaires par an. Nous avons notamment une offre étoffée dans le domaine du droit, plus précisément dans le droit du travail, que ce soit en séminaires ou en cours du soir. Nous y développons des thématiques comme le « nouveau » congé parental, par exemple. De nombreuses certifications sont également proposées, dont l’European Computer Driving Licence, que nous sommes les seuls à dispenser. Nous sommes enfin l’organisme de formation qui propose la plus vaste gamme en diplômes universitaires en formation continue au Luxembourg », explique Claude Cardoso, conseiller de direction.

Les formations post-secondaires sont réalisées en collaboration avec des universités prestigieuses comme Panthéon-Assas Paris-II, Strasbourg, Rennes, Saint-Étienne, mais aussi l’ICHEC Bruxelles et, bien sûr, l’Université de Luxembourg et celle de Lorraine. « Nos formations universitaires couvrent tout le panel des secteurs d’activités », souligne Michèle Pisani, conseillère de direction. « Cela va de la finance bancaire ou appliquée à l’entreprise, discipline dans laquelle le LLLC propose un Master en langue anglaise, aux ressources humaines et aux relations au travail, où un Master est aussi disponible, en passant par la gestion de projet ou la qualité, la santé, la sécurité et le bien-être au travail ou encore l’IT », des matières transversales et qui touchent à la gestion de l’entreprise et des hommes et aux problématiques qui se posent entre le patronat et les représentants du personnel.

« Les niveaux de ces formations commencent avec le Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) qui équivaut à un baccalauréat français et est accessible en 9 mois. Le LLLC propose plusieurs Diplômes d’études spécialisées (DES) avec l’ICHEC Entreprises, dont un en gestion de projet, un en contrôle interne des process, un en gestion des risques et un en management et développement des hommes. Ce dernier est une formation en coaching d’entreprise où l’on apprend, entre autres, à faire en sorte que les équipes travaillent bien ensemble et gèrent efficacement le changement. Peuvent s’inscrire à un DES les personnes titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur de type court ou long et ayant une expérience professionnelle. Enfin, les détenteurs d’un bac+2 ou +4 ou d’une Validation des acquis et de l’expérience sont éligibles respectivement aux Bachelors et aux Masters du LLLC », poursuit Michèle Pisani.

Le LLLC propose aussi des formations plus ciblées sur le secteur de la construction, comme celle du délégué à la sécurité et à la santé. « Il s’agit d’une formation spécifiquement dédiée aux salariés des entreprises de construction, le bâtiment étant un secteur à risques comme l’actualité nous le rappelle malheureusement régulièrement. Ce cursus se déroule sur 2 journées : la 1re donne une définition des missions du délégué à la sécurité et à la santé par opposition au travailleur désigné, aborde les aspects réglementaires, et balaye le panel des institutions auxquelles les délégués à la sécurité et à la santé peuvent se référer pour demander de l’aide ou des informations ; la 2e journée est plus pragmatique, on y entre vraiment dans le métier, on apprend à analyser et à identifier les risques professionnels ainsi qu’à analyser des accidents de travail par la méthode de « l’arbre des causes », indique Claude Cardoso.

En 2017, le focus sera mis sur la qualité, la santé, la sécurité et le bien-être au travail, au niveau des séminaires surtout, ainsi que sur l’IT en général. L’ensemble de l’offre dans le domaine de l’IT a été totalement revue : de nouveaux profils et de nouvelles formations ont déjà été lancés, d’autres le seront encore en 2017. Dans le domaine du Web, l’offre est totalement nouvelle et les formations Cisco sont désormais accessibles à la carte. Le LLLC va même une étape plus loin en proposant, à partir de cette année, les certifications CCNP (Cisco Certified Networking Professional). Un Bachelor en informatique proposé en coopération avec l’Université du Luxembourg complète cette offre.

Mélanie Trélat

Source : NEOMAG

Consultez en ligne NEOMAG #04

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le lundi 20 février 2017


Article de notre partenaire
Qualité de vie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires