Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La co-création, une idée qui fait son chemin
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La co-création, une idée qui fait son chemin

B to B

Publié le
mercredi 15 avril 2015 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La co-création, un modèle business qui réunit secteurs privé, public et social, pourrait aider à combattre la pauvreté en Belgique, démontre une nouvelle étude d’Ashoka et Accenture... 

La co-création est une collaboration sur mesure pour aider à solutionner des problèmes sociétaux et c’est un élément-clé de notre initiative Skills to Succeed, qui aide 3 millions de personnes à trouver un travail ou commencer leur entreprise

BRUXELLES, le 14 avril 2015 –Des nouveaux modèles business basés sur la co-création entre secteurs privé, public et social pourraient aider à combattre la pauvreté en Belgique. C’est ce que démontre une étude menée par Ashoka, le réseau mondial d’entrepreneurs sociaux, réalisée en collaboration avec Accenture, l’entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation. 

Mentionnant des statistiques alarmantes, tel que le fait que les 15% de nos co-citoyens qui vivent sous le seuil de pauvreté dépensent 75% de leurs revenus dans des besoins primaires (logement, énergie et nourriture), et que 7,4 % de la population belge retarde ses traitements médicaux pour raisons financières, l’étude conclut que la meilleure façon de combattre la pauvreté est par une collaboration entre le privé, les entrepreneurs sociaux et les services publics. En partageant des atouts et des capacités, la co-création permet aux entreprises de développer de nouvelles offres qui cernent les besoins spécifiques des habitants dit « à revenus faibles ».

Ashoka est persuadée que « l’approche co-créative » a le potentiel de répondre aux grands enjeux sociétaux d’aujourd’hui en capitalisant sur les atouts des différents secteurs et en permettant aux organisations de transcender les cloisonnements intersectoriels et à transformer les problèmes existants en opportunités. L’approche co-créative permet par exemple de mettre en état des maisons qui seraient sinon mal entretenues, ou de partager des voitures qui ne seraient pas utilisées. 

« Si chaque entreprise co-crée des projets en collaboration avec des entrepreneurs sociaux et les services publics ; c’est bénéfique pour tout le monde à court, comme à long terme », dit Virginie Samyn, représentante d’Ashoka en Belgique. « L’approche des entrepreneurs sociaux de transformer les problèmes existants en opportunités pourrait être un moyen efficace pour faire face aux défis sociétaux du moment ». 

Quelques exemples :

> L’ASBL Gymsana, créée avec l’aide et à l’image de l’association française Siel Bleu, aide les personnes âgées ou handicapées à prévenir des effets néfastes de la sédentarité et du vieillissement grâce à des programmes d’activités physiques adaptées. L’impact significatif sur les dépenses de santé publique a été démontré et le groupe Gymsana collabore avec des entreprises d’assurance et de nutrition. 

> SIIN, l’Institut Scientifique pour une Nutrition Raisonnée, créé par Geneviève Moreau, entrepreneur social Ashoka, a introduit le label « nutrition raisonnée » et veut atteindre tous les acteurs de la nutrition pour avoir une approche globale et mettre à la portée de tous une nourriture plus riche en bénéfice santé. Elle propose aux entreprises de restauration et d’agroalimentaire de développer un avantage concurrentiel, tout en apportant de nouvelles réponses aux enjeux de la nutrition

Ignace Schops, Directeur Général de RLKM, et entrepreneur social Ashoka rassemble des investissements publics et privés sur la protection des espaces naturels / de l’environnement, il crée un modèle de développement concerté qui fait de cette préservation une source essentielle de progrès économique et social. 

« Comme Ashoka, Accenture croit au pouvoir du partenariat entre le secteur privé et le public », dit Olivier Gillerot, country managing director d’Accenture Belgique.

« La co-création est une collaboration sur mesure pour aider à solutionner des problèmes sociétaux et c’est un élément-clé de notre initiative Skills to Succeed, qui aide 3 millions de personnes à trouver un travail ou commencer leur entreprise. » 

Ashoka appelle toutes les entreprises à saisir cette opportunité et analyser de façon créative les possibilités de marchés qui ne demandent qu’à être développées en gardant les besoins des populations « à revenus faibles » en tête. 

Quelques chiffres sur la pauvreté en Belgique : 

> 15% des belges vivent sous le seuil de pauvreté

> Les gens « à revenus-faibles » dépensent en moyenne 75% de leurs revenus dans des besoins primaires (ex. logement, énergie, nutrition, assurance)  La population « à revenu faible » (1,7 million de belges) dépense €11 milliards par an

> Un ménage considéré revenu-faible dépense en moyenne 20€ par jour par personne pour vivre, avec comme dépenses majeures : logement – 6€, nourriture — 3€, transport – 2 €, soins de santé – 2€, chauffage – 2€  184.000 belges attendent toujours un logement social

> 17% de la population belge n’a pas les moyens de se payer de la nourriture saine. Par conséquent, 500.000 personnes souffrent de malnutrition 

> 7,4% de la population Belge retarde ses traitements médicaux pour raisons financières, et la population « vulnérable » à une espérance de vie 5,5 années plus basses que la moyenne

> 80.000 familles en Belgique ont du retard dans le payement de leurs factures d’électricité 

A propos d’Ashoka 

Créé en 1981 et présent dans 70 pays, le réseau Ashoka est aujourd’hui le 1er réseau mondial d’Entrepreneurs Sociaux. Fier du credo « chacun peut être acteur du changement », ce réseau rassemble plus de 3.000 Entrepreneurs Sociaux innovants, capables d’apporter des réponses nouvelles aux problèmes sociaux et environnementaux les plus urgents. En France depuis 2006, en Belgique et Suisse depuis 2007, l’association Ashoka Belgique a déjà sélectionné 9 entrepreneurs innovants. Elle les soutient et les accompagne dans le développement de leur activité afin de démultiplier leur impact sur la société. Ashoka Belgique contribue également à l’évolution du secteur de l’entrepreneuriat social dans le monde en développant une gamme de programmes et d’initiatives tel le Programme IMPACT 2013.  

A propos d’Accenture

Accenture est une entreprise internationale de conseil en management, technologies et externalisation, avec 323 000 employés intervenant dans plus de 120 pays. Combinant son expérience et ses capacités de recherche et d’innovation développées et mises en œuvre auprès des plus grandes organisations du monde sur l’ensemble des métiers et secteurs d’activité, Accenture aide ses clients - entreprises et administrations - à renforcer leur performance. Son programme d’engagement citoyen Skills to Succeed aide à favoriser l’insertion économique et professionnelle, et équipent 3 millions de personnes autour du monde avec les capacités de trouver un travail ou lancer leur entreprise. Accenture a généré un chiffre d’affaires de 30 milliards de dollars au cours de l’année fiscale clôturée le 31 août 2014. Son site internet est www.accenture.com 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ACCENTURE 

 

Publié le
mercredi 15 avril 2015


B to B
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires B to B


Nos partenaires B to B

Nos partenaires