Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La barre des EUR 100 millions franchie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La barre des EUR 100 millions franchie

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 11 mai 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Fondation de Luxembourg a connu encore une année exceptionnelle quant à l’engagement dans la philanthropie avec la création de dix nouvelles fondations.

En les guidant et en les accompagnant, la Fondation de Luxembourg les aide à atteindre des résultats concrets dans les domaines qui leur sont chers

La Fondation de Luxembourg a connu encore une année exceptionnelle quant à l’engagement dans la philanthropie avec la création de dix nouvelles fondations, portant le nombre de fondations sous son égide à 55 actuellement. Ces fondations représentent un engagement cumulé de 100 millions d’euros destiné à de nombreux projets d’intérêt général allant du secteur social à celui de l’éducation, de la culture à la protection de l’environnement. Géographiquement, les projets se partagent entre le Grand-Duché de Luxembourg, d’autres pays européens et des pays émergents.

Créée en 2008 par l’État et l’Œuvre national de secours de la Grande-Duchesse Charlotte, la Fondation de Luxembourg gère actuellement 55 fondations au service de l’intérêt général. Au cours de ces dernières années, la Fondation de Luxembourg est devenue une véritable plateforme de philanthropie et d’expertise à travers laquelle les donateurs provenant de toute l’Europe peuvent de manière concrète réaliser leurs projets caritatifs, a constaté Pierre Gramegna, président du Conseil d’Administration de la Fondation de Luxembourg. Fin 2014, le soutien aux diverses projets a atteint un niveau de plus de 11 millions d’euros permettant de soutenir une bonne centaine de projets d’intérêt général au Luxembourg et dans le monde. Des exemples concrets sont des programmes pour améliorer les conditions pour les réfugiées de Syrie, l’appui aux femmes vulnérables au Bangladesh et en Inde à travers la formation dans l’entrepreneuriat, ainsi que la promotion de l’agriculture durable pour des jeunes au Burkina Faso. Au niveau local, il est opportun de citer le soutien à la recherche du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine dans les maladies rares, le soutien aux épiceries sociales de la Croix Rouge, ou bien des projets culturels comme les Bourses Michelle pour donner un coup de pouce à de jeunes talents de musique classique.

Ces chiffres sont révélateurs d’un grandissant intérêt pour l’engagement philanthropique. Tonika Hirdman, directrice générale de la Fondation de Luxembourg depuis sa création a déclaré :La philanthropie apparaît sous un autre visage aujourd’hui. Plus sensible aux problèmes sociaux, une nouvelle génération de philanthropes émerge. Ces nouveaux philanthropes sont déterminés à s’engager eux-mêmes dans les projets qu’ils soutiennent souvent en collaboration avec d’autres acteurs. En les guidant et en les accompagnant, la Fondation de Luxembourg les aide à atteindre des résultats concrets dans les domaines qui leur sont chers..

Durant l’année écoulée, la Fondation a organisé de nombreuses conférences et présentations pour les gestionnaires de fortune et a participé dans des missions de promotion à l’étranger pour illustrer la diversité de la place financière dans le but d’encourager une approche plus humaine. Afin d’augmenter les connaissances en philanthropie, la Fondation de Luxembourg est heureuse d’avoir été nommée partenaire de la Luxembourg School of Finance pour leur récent programme de Master in Wealth Management qui inclut une formation sur les conseils en philanthropie.

Tous ces efforts ont porté leurs fruits ; la Fondation de Luxembourg a constaté que la taille moyenne des fondations grandit et que les montants engagés pour des causes philanthropiques ont augmenté au cours des dernières années. Pour les années futures, notre ambition est de continuer à attirer des philanthropes au Luxembourg en leur offrant une expertise philanthropique à l’échelle internationale, mais aussi un service d’accompagnement personnalisé incluant également les donateurs luxembourgeois cherchant une solution à long terme.

Communiqué par le ministère des Finances / Fondation de Luxembourg

Photo : Tonika Hirdman, directrice générale de la Fondation de Luxembourg ; Pierre Gramegna, ministre des Finances © MFIN

Publié le
lundi 11 mai 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires