Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
« L’égalité des sexes doit être une priorité transversale et une responsabilité collective »
facebook twitter linkedin scoopit

« L’égalité des sexes doit être une priorité transversale et une responsabilité collective »

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 3 octobre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

La ministre de l’Égalité des chances, Lydia Mutsch, a participé à la table ronde sur le genre dans le contexte des Assises de la coopération luxembourgeoise 2016 et y a présenté les priorités politiques nationales en matière d’égalité entre hommes et femmes au Luxembourg.

Sur l’arrière-fond de l’Agenda 2030 avec ses 17 objectifs du développement durable, la ministre a confirmé l’importance, à la fois, de maintenir un objectif spécifique relatif à l’égalité des femmes et des hommes et d’intégrer la dimension du genre dans l’ensemble des nouveaux objectifs du développement durable, adoptés aux Nations unies en septembre 2015.

Lydia Mutsch s’est montrée convaincue que l’égalité des sexes ne sera réalisée que grâce à une mise en commun des efforts, en partenariat avec les acteurs nationaux, y inclus ceux de la société civile, et les acteurs internationaux, dont notamment ONU-Femmes, l’agence des Nations unies pour la promotion des droits des femmes et l’égalité des sexes.

Face au constat qu’aucun pays du monde n’a atteint jusqu’à présent atteint l’objectif d’une société égalitaire, la ministre a rappelé qu’« il est important non seulement de garder en mémoire les engagements politiques pris mais également et surtout de suivre de manière rigoureuse et précise la mise en œuvre de ces objectifs ».

La ministre Lydia Mutsch a félicité ONU-Femmes pour son engagement en la matière et a confirmé le soutien du Luxembourg à l’agence.

« Le Luxembourg reste en particulier très attaché à la promotion du rôle des femmes dans les politiques de développement. »

 

En marge de la conférence, Lydia Mutsch a eu une entrevue bilatérale avec Lakshmi Puri, directrice exécutive adjointe d’ONU-Femmes et sous-secrétaire générale des Nations unies, entrevue à laquelle a également assisté Cecile Hemmen en sa qualité de présidente de la commission de la Santé, de l’Égalité des chances et des Sports de la Chambre des députés.

Photo : (de g. à dr.) Kaffa Jackou Raki, ministre de la Population de la République du Niger ; Lydia Mutsch, ministre de l’Égalité des chances ; Lakshmi Puri, directrice exécutive adjointe ONU-Femmes ; Thomas Kauffman, directeur exécutif d’Ecpat Luxembourg © MEGA

Communiqué par le ministère de l’Égalité des chances

Publié le
lundi 3 octobre 2016


Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires