Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
L’ONU salue l’encyclique papale appelant à lutter contre le changement climatique
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’ONU salue l’encyclique papale appelant à lutter contre le changement climatique

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 23 juillet 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

M. Ban s’est par ailleurs félicité de la contribution de tous les chefs religieux et de toutes les personnes d’influence à la réponse au défi climatique.

C’est une question de justice sociale, de droits humains et d’éthique fondamentale 

18 juin 2015 – Suite à la publication par le Vatican de l’encyclique papale sur l’environnement, qui appelle les Catholiques du monde entier à se joindre à la lutte contre le changement climatique, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué l’adoption par le Pape François d’une « position ferme » concernant la nécessité d’une action mondiale urgente.

Dans une déclaration de presse, le chef de l’ONU a salué « l’encyclique papale publiée aujourd’hui par Sa Sainteté le Pape François, qui souligne que le changement climatique est l’un des principaux défis de l’humanité, et qu’il s’agit d’une question morale exigeant un dialogue respectueux entre tous les membres de la société ».

Le Secrétaire général a pris note des conclusions de l’encyclique faisant état « d’un consensus scientifique très solide » démontrant un réchauffement important du système climatique et soulignant que l’essentiel du réchauffement constaté au cours des dernières décennies est « principalement le résultat de l’activité humaine ».

M. Ban a par ailleurs réaffirmé que l’humanité a l’obligation « de protéger et prendre soin de notre maison commune, la planète Terre », et de faire preuve de solidarité avec les membres de la société les plus pauvres et les plus vulnérables qui souffrent le plus des effets du changement climatique.

Le Secrétaire général a par conséquent demandé instamment aux gouvernements de « placer le bien commun mondial au-dessus des intérêts nationaux » et d’adopter un accord climatique « ambitieux et universel » à Paris en décembre de cette année.

M. Ban s’est par ailleurs félicité de la contribution de tous les chefs religieux et de toutes les personnes d’influence à la réponse au défi climatique.

Il s’est en outre réjouit d’accueillir le Pape François au siège de l’Organisation en septembre, lors de la 70e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Lors d’une conférence de presse organisée à New York suite à la publication de sa déclaration, le Secrétaire général a fait échos à l’encyclique du Pape François en qualifiant le changement climatique de « question morale » qui exige des actions collectives urgentes.

« C’est une question de justice sociale, de droits humains et d’éthique fondamentale », a poursuivi le chef de l’ONU, exhortant la communauté internationale à « faire davantage pour aider les membres les plus pauvres et les plus vulnérables de la société qui souffrent le plus du changement climatique, et ce alors qu’ils en sont le moins responsables ».

M. Ban a également remercié profondément la Pape François pour avoir adopté une « position ferme » sur la nécessité d’une action mondiale urgente.

Photo Le Secrétaire général Ban Ki-moon reçu par le Pape François à Rome le 9 mai 2014. Photo ONU/Eskinder Debebe

Source http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=35004#.VYlMsfntmko

Publié le
jeudi 23 juillet 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires