Le Quotidien des enjeux du développement durable !

vendredi 21 juillet 2017

Jean Asselborn rencontre le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, à Luxembourg
facebook twitter linkedin scoopit

Jean Asselborn rencontre le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, à Luxembourg
Droits humains & solidarité

Publié le jeudi 26 janvier 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Dans le cadre de la visite du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, à Luxembourg, le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a reçu le Haut-Commissaire au ministère pour une entrevue le 20 janvier 2017.

Il s’agit de la première visite d’un Haut-Commissaire aux droits de l’Homme à Luxembourg.

Les discussions du ministre Asselborn avec le Haut-Commissaire, auxquelles a également assisté le ministre de la Justice, Felix Braz, ont permis de faire le point sur l’état des droits de l’Homme dans le monde, sur la situation des droits de l’Homme au Luxembourg et sur le soutien du Grand-Duché au travail du Haut-Commissaire et de son Bureau.

Alors que le système des droits de l’Homme des Nations unies et le Haut-Commissaire lui-même sont soumis à une pression croissante et inouïe, le ministre Asselborn a rappelé l’attachement profond du Luxembourg aux droits de l’Homme universels et à un système multilatéral efficace, ainsi qu’à l’ordre international fondé sur des règles et des normes. « À un moment où les conflits et les niveaux sans précédent de mobilité humaine mettent le système international sous une grande pression, il est plus que jamais indispensable de garantir la paix et la sécurité internationaux », a souligné Jean Asselborn.

Les discussions ont permis de mettre en évidence les dangers de la montée du populisme et de la démagogie en Europe et aux États-Unis. À l’instrumentalisation de la peur et des instincts nationalistes et autoritaires par certains hommes politiques, le ministre Asselborn et le Haut-Commissaire Zeid ont, d’une même voix, opposé l’agenda universaliste des droits humains.

Le Luxembourg étant candidat au Conseil des droits de l’Homme pour la période 2022-2024, Jean Asselborn a détaillé la stratégie générale du Luxembourg en matière des droits de l’Homme, qui vise à appuyer les activités du Haut-Commissaire et de son Bureau et à contribuer à renforcer le multilatéralisme efficace onusien, en insistant notamment sur trois caractéristiques centrales du système ; l’universalité, l’indivisibilité et l’inaliénabilité des droits de l’Homme.

Au cours de sa visite de travail à Luxembourg, le Haut-Commissaire a également donné une conférence ouverte au public sur le thème « Global Challenges to Human Rights » au Centre européen de conférence.

Sur la photo : Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, et Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme © MAEE

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Publié le jeudi 26 janvier 2017


Droits humains & solidarité
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires