Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Jean Asselborn au Lycée Michel Rodange pour la journée internationale des enfants soldats
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Jean Asselborn au Lycée Michel Rodange pour la journée internationale des enfants soldats

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 17 février 2015 à 07:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La journée internationale des enfants soldats est commémorée le 12 février en l’honneur de l’entrée en vigueur à cette date du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés en 2002

On estime qu’actuellement encore quelque 300.000 enfants sont enrôlés comme soldats soit dans des troupes gouvernementales, soit dans des groupes armés.

On estime qu’actuellement encore quelque 300.000 enfants sont enrôlés comme soldats soit dans des troupes gouvernementales, soit dans des groupes armés.

À l’occasion de la journée internationale des enfants soldats, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a répondu aux questions des élèves de l’option Volontariat du Lycée Michel Rodange au sujet des enfants dans les conflits armés et a profité de cet entretien pour marquer son soutien à l’action Rote Hand à laquelle participent les élèves. Le ministre Asselborn a réitéré l’engagement de longue date du Luxembourg en faveur de la protection des enfants dans les conflits armés.

Le Luxembourg, qui a ratifié le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés en 2004, œuvre à la ratification universelle de cet instrument juridique important qui interdit la participation directe d’enfants dans les hostilités. Le Luxembourg a de même été parmi les signataires de la première heure des Principes et Engagements de Paris, adoptés en 2007 à la conférence ministérielle Libérons les enfants de la guerre, et aujourd’hui endossés par 105 États. Il est également le premier pays à avoir endossé les lignes directrices pour la protection des écoles et des universités contre l’utilisation militaire durant les conflits armés.

La protection des enfants dans les situations de conflit armé a figuré parmi les priorités du Luxembourg lors de son tout premier mandat au Conseil de sécurité en 2013-2014. Durant cette période, le Luxembourg a présidé le Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés. Cet organe subsidiaire du Conseil de sécurité joue un rôle important dans la surveillance qu’exerce le Conseil dans le domaine de la protection des enfants dans des situations données. C’est également avec le soutien du Luxembourg qu’a été lancée, le 6 mars 2014, la campagne Enfants, pas Soldats de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés et d’UNICEF visant à faire cesser et prévenir le recrutement et l’utilisation d’enfants par les forces de sécurité nationales d’ici 2016.

Au-delà de la journée de sensibilisation que représente ce 12 février, il importe de se mobiliser tous les jours pour éradiquer le phénomène des enfants soldats. Le Luxembourg continuera à œuvrer en ce sens. 

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Photo : Jean Asselborn a marqué son soutien à l’action Rote Hand

© MAEE

Publié le
mardi 17 février 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires