Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Garantir l’autodétermination des personnes en fin de vie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Garantir l’autodétermination des personnes en fin de vie

Qualité de vie

Publié le
jeudi 20 novembre 2014 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Corinne Cahen remet des certificats de formation en soins palliatifs

Le 12 novembre 2014, Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration, a remis des certificats de formation en soins palliatifs à 260 collaborateurs d’organismes œuvrant dans les domaines social, familial et thérapeutique (CIPA, maisons de soins, réseaux d’aide et de soins à domicile,…).

La ministre a souligné la difficulté de cette prise en charge, la mort restant un sujet tabou dans notre société

Lors de la remise, le ministre a remercié les personnes formées pour leur engagement. Une bonne prise en charge des personnes en fin de vie permet de garantir leur autodétermination et de promouvoir leur bien-être.Il est important d’attribuer à la personne en fin de vie une position centrale et de lui permettre de rester dans son environnement familier.

Les professionnels qualifiés garantissent aux personnes concernées une prise en charge des actes essentiels de la vie quotidienne (soins d’hygiène, aide pour s’habiller et se déshabiller, aide pour se mobiliser, aide pour les tâches domestiques,…), de même que de la douleur et des symptômes pénibles (fatigue, nausées, vomissements, troubles respiratoires,…). Ils offrent en outre une écoute active et un soutien psychologique à la personne mourante.

La ministre a souligné la difficulté de cette prise en charge, la mort restant un sujet tabou dans notre société.

Corinne Cahen a en outre insisté sur l’importance du soutien offert à la famille du patient, qualifié d’indispensable par la ministre et qui permet d’épauler la famille et l’entourage face à ses angoisses, questions et souffrances.

La formation en soins palliatifs comporte une formation de sensibilisation (40 heures), une formation d’approfondissement (160 heures) et une formation de spécialisation (4 jours).

Elle est composée de cours théoriques, de travaux de groupe et d’un travail personnel (travail écrit ou élaboration d’un projet en soins palliatifs).

Pour le 1er janvier 2015, 40 % du personnel d’encadrement des gestionnaires de CIPA, de Maisons de soins et de réseaux d’aides et de soins agréés par le ministère doivent disposer d’une qualification d’au moins 40 heures en soins palliatifs.

Une permanence en soins palliatifs doit en outre être assurée 24h/24h par au moins une profession de santé, qui doit faire valoir une qualification de 160 heures (formation d’approfondissement).

Le nombre élevé de participants à ces diverses formations montre l’intérêt et le souci des professionnels et des gestionnaires d’offrir une prise en charge palliative de qualité, a conclu la ministre.

Communiqué par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région // Photo © MFAMIGR

Publié le
jeudi 20 novembre 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires