Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mardi 22 août 2017

Environnement : évolution du climat, accord de Paris et actions à venir
facebook twitter linkedin scoopit

Environnement : évolution du climat, accord de Paris et actions à venir
Green Planet

Publié le mardi 6 décembre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Dans un contexte environnemental et durable en perpétuelle évolution, les mois d’octobre et novembre 2016 ont été relativement chargés pour les experts du Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) et les parties prenantes ayant assisté aux deux événements phares mettant l’accent sur un sujet des plus actuels, le changement climatique et l’Accord de Paris.

Le LIST a ainsi représenté le Luxembourg du 17 au 20 octobre à Bangkok (TH), à l’occasion de la 44e session du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et a participé à la 22e édition de la Conférence des Parties (COP 22), organisée du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech (MO).

Dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), le LIST soutient le Ministère du Développement durable et des Infrastructures (MDDI) et est représenté par une équipe d’experts en climatologie du LIST. La mission de l’institut est de jouer le rôle d’interface, faisant le lien entre la science pure et le volet politique.

Zoom sur le volet scientifique – rapport sur les changements climatiques

Dr Andrew Ferrone, expert LIST en climatologie mandaté par le MDDI, a participé aux sessions du GIEC dont l’objectif était de préparer la publication des rapports du sixième cycle d’évaluation sur le changement climatique. Le rapport d’évaluation est prévu d’être publié entre 2021-2022. Ce rapport sera une revue de la littérature scientifique par rapport aux projections des changements futurs attendus ainsi que leurs impacts, et les réponses possibles pour réduire les émissions de GES et les stratégies d’adaptation. Le GIEC a aussi décidé de prendre en compte les décisions de la CCNUCC notamment dans le cadre de l’Accord de Paris. Les résultats contribueront en particulier à informer les gouvernements en amont du premier bilan mondial des politiques climatiques prévu en 2023.

Ce rapport sera complété par trois rapports spéciaux : l’un porte sur les impacts d’un réchauffement limité à 1,5°C et les réponses possibles pour atteindre cet objectif ; un second rapport spécial traitera des impacts du réchauffement climatique sur les océans et la cryosphère ; un dernier traite des impacts entre autres sur la gestion des terres, l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Le point majeur de la session plénière d’octobre : décider par consensus des gouvernements représentés du contenu du rapport 1,5°C. Cette décision s’est basée sur une réunion d’experts. 

Zoom sur le volet politique ou l’anticipation de l’évolution du climat d’ici à 2100

Après Bangkok direction Marrakech pour la COP22 où les délégations des 197 Parties - dont la délégation de Luxembourg présidée par la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg - la société civile et les médias du monde entier se sont retrouvés autour d’une thématique commune : l’accélération de la mise en vigueur de l’Accord de Paris. 

L’accord de Paris sur le climat adopté le 12 décembre 2015 à l’issue de la 21e Conférence des parties (COP 21) à la CCNUCC, est entré en vigueur le 4 novembre 2016, moins d’un an après son adoption. Le seuil nécessaire à l’entrée en vigueur de l’accord était de 55 pays couvrant au moins 55 % des émissions de GES, à l’heure actuelle 113 pays en font partie dont le Luxembourg. Ce dernier a déposé officiellement son instrument de ratification le 4 novembre 2016 après avoir été approuvé par le Conseil d’État ainsi que la Chambre des Députés. Le Dr Ferrone du LIST a été l’un des négociateurs pour l’Union européenne dans le cadre des parties scientifiques et techniques de la Convention. Ce point d’agenda a évalué comment les rapports du GIEC peuvent informer le bilan mondial des politiques climatiques prévu à partir de 2023.

Le 11 novembre, la Commission européenne a organisé un événement en marge de la COP22 auquel le LIST a également participé. « Perspectives mondiales de l’énergie et du climat ». L’objectif de ce groupe de travail était d’étudier l’effet des politiques énergétiques mondiales sur les émissions GES d’ici à 2050. Le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) a été invité à y contribuer en présentant son rapport récemment publié « Green Energy Choices », auquel Thomas Gibon (LIST) a contribué dans le cadre de sa thèse de doctorat au NTNU en Norvège. M. Gibon a présenté les résultats du rapport au nom de l’auteur qui n’est autre que son superviseur de thèse, Prof. Edgar Hertwich.

Photo : délégation luxembourgeoise à la COP22 – source image : www.list.lu

Source : LIST

Publié le mardi 6 décembre 2016


Green Planet
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires